Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Poèmes en direct de l'hosto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
nozrac
RBien actif
RBien actif
avatar

Féminin
Messages : 334
Age : 29
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Poèmes en direct de l'hosto   Ven 2 Déc 2016 - 19:13

Félicité

Ecrire à ma psy, quelle idée, quelle folie !
Décrire mes inepties, la guider, idiotie !
La lettre va lui rester en travers de la gorge.
J’avoue que j’ai peur d’elle, de son caractère fort.
Lui raconter les tourments de mon âme.
Lui conter les sentiments, mes plaies, mes brûlures et mes larmes.
J’ai largué les amarres, je n’peux plus reculer.
J’ai dit qu’y en avait marre, à l’hosto d’végéter.
Je veux reprendre le cours de ma vie, ma vie en main.
Ne pas m’pendre haut et court, qu’il y ait un demain.
Atteindre une félicité, courir après des choses vraies.
Et me féliciter de les avoir trouvées.

Le reste du monde


J’oublie le reste du monde quand les idées noires sont présentes.
Et si le monde m’oublie, tant mieux je suis bien dans mon antre.
Rester seule avec mes pensées, bien que je les partage.
Ecrire est ma thérapie, ma bouée de sauvetage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nozrac
RBien actif
RBien actif
avatar

Féminin
Messages : 334
Age : 29
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Poèmes en direct de l'hosto   Mer 21 Déc 2016 - 19:43

Ma mère (n°1)

Ma mère refuse de me comprendre.
Elle m’accuse alors que je n’ai pas pu apprendre
Comment aimer, comment être autonome,
Comment grandir et ne plus être un gnome.
Je la fais culpabiliser d’avoir été une mauvaise mère.
Ses reproches affluent et m’acculent, maculés de terre.
Reflux de boue et je bous à l’intérieur.
Tous les sujets tabous ne sortent pas à l’extérieur.
TS, anorexie, des termes qu’elle n’envisage pas.
Déterminée je suis, et ça fait peur parfois.
Je me fais du mal pour me punir d’être en vie
Dans ce monde de chacal, moi qui ne suis pas saine d’esprit.
Ma relation avec ma mère, un élément de mon mal-être.
Pas de réel amour, et les mensonges pour le paraitre.
A moi de prendre soin de mon enfant intérieur.
Personne ne le fera pour moi, je dois surmonter ma peur.
Couper les ponts puisqu’elle est toxique.
La bouter hors de mes sons, je n’serai pas nostalgique.

Ma mère (n°2)

Marre qu’elle me pourrisse tous les jours au téléphone.
J’suis sortie d’la matrice, je suis un être autonome.
Faut qu’j’prenne de la distance face à tous ses propos.
Le moment est propice car j’en ai plein l’sac à dos.
Faut qu’les paroles sortent aussi fluides que lorsque j’prends mon stylo.
Stopper les paraboles, dire les choses clairement, sans artifices, sans grelots.
J’crois qu’avec ma mère j’ai tiré l’gros lot, pauvre conne.
Qu’on l’enterre avec ses gros mots, à la messe je serai aphone.

Ma mère (n°3)


Ma mère, ce tyran despotique.
Pléonasme pour montrer à quel point c’est véridique.
Parfois j’me dis que c’est elle qu’il faudrait soigner.
Ton agressif et belliqueux par poignées.
Et je me foule le poignet pour parler d’elle.
Au lieu de laisser couler, je m’en prends les oreilles.
Elle m’a piqué mon oseille, et ça elle l’a oublié.
Ric-rac à la fin du mois, pension alimentaire pas versée.
Alors j’déverse des versets hostiles à son encontre.
J’défie quiconque de vouloir aller à sa rencontre.
Elle est méchante et injuste.
Elle est chiante, j’veux pas qu’elle se tape l’incruste.
Chez moi y aura d’la poussière, j’aurais encore droit à des reproches.
C’est elle le grain de poussière dans mon cerveau, ma fichue caboche.
C’est fichu entre elle et moi, on ne sait pas se parler.
J’l’affiche devant ma psy, pour expulser ses mots laids.
Mollets de coq, squelettor, c’est ce qu’elle dit de moi.
Elle est inquisitrice et veut tout le temps checker mon poids.
L’emprise qu’elle a acquise, je dois m’en délivrer.
Le poids sur mon estomac, je me dois d’le livrer.
Tant pis pour elle on va couper court.
C’est une mauvaise mère, qu’elle se pende haut et court.

Ma mère (n°4)

« Abandonné de tous, excepté de sa mère ».
Moi  c’est l’inverse, elle ne comprend rien et elle est amère.
L’envers du décor, c’est que c’est la seule à me blâmer.
Elle use et abuse de ses cordes vocales à force de déclamer
Que je suis qu’une feignasse qui ne va pas au travail,
Que je feins mon état, mon combat, ma bataille.
J’la remercie pas pour ses coups bas et tordus.
J’la vénère pas, elle me vénère tellement j’en peux plus.
P’t’être que ma mort lui ouvrirait les yeux.
Mais j’serais pas là pour le voir si je fais mes adieux.
A deux c’est mieux, mais elle en veut à ma copine.
Les reproches fusent aussi, mais elle elle reste digne.
Elle arrive à passer au-d’ssus, à ne pas l’écouter.
Moi mes oreilles sont rouges, ma colère noire à me faire éclater.

Ma mère (n°5)


L’agacement est mon premier sentiment.
Une sentinelle qui surgit sournoisement.
Un état de mon âme atterrée par les propos de ma chère mère.
Un éclat de ma vie qui se ternit chaque jour où à elle j’ai affaire.
Le moral en dessous de zéro.
Une cabale contre moi et mes maux.
Elle ne me croit pas, elle ne me comprend pas.
Pour elle je fais semblant, ça m’amuse d’être là.
Je me sens triste d’être incomprise par ma génitrice.
Je me sens abandonnée par ma famille, ma matrice.
Ils sont bornés, et moi je ne sais pas expliquer
Ce mal qui me ronge, tel un forcené qui ne sait que piquer.
Je songe, je songe à couper les ponts.
Je plonge, je plonge vers un abime sans fond. !
Des décisions à prendre, y arriverais-je ?
Dans l’affaire ils ne sont pas blancs comme neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nozrac
RBien actif
RBien actif
avatar

Féminin
Messages : 334
Age : 29
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Poèmes en direct de l'hosto   Mer 21 Déc 2016 - 19:48

Pensées suicidaires

J’ai besoin d’être soignée parait-il.
Ce mal qui me ronge depuis l’âge infantile.
Y a qu’au pays des songes que je me sens tranquille.
Voilà pourquoi parfois je songe à m’faire moins d’bile.
En me tuant, en m’endormant pour de bon.
Définitivement, je veux rejoindre ceux qui s’en vont.
Mais ces pensées font faire à mes proches des bonds.
Il me faut me reprendre, penser à mon rebond.

Indigestion

J’ai ingéré le produit de ma cigarette électronique
Pas sûr qu’avec ça, je prenne mes cliques.
Mais j’en ai ma claque d’être coincée ici.
Avec ce corps dont je n’ai pas besoin et mon esprit.
Je veux m’anéantir mais je dois parler.
Sinon on ne me laissera pas en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nozrac
RBien actif
RBien actif
avatar

Féminin
Messages : 334
Age : 29
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Poèmes en direct de l'hosto   Sam 25 Fév 2017 - 20:29

Victime

J’me pose en victime du système.
Je déteste ce mot, porteur de tant de problèmes.
Je veux retravailler, que personne ne m’en empêche.
Même si en ce moment, je n’ai pas trop la pêche.

Exutoire

Transformer le laid en quelque chose de beau.
Voilà mon exutoire, ma tribune, mon édito.
Plutôt que d’écrire bêtement ce que j’ai dans le bide.
Je les pose en rimes, tant pis si j’fais un bide.
Tant pis si c’est vide, si les mêmes thèmes reviennent.
Moi ça me fait du bien, mes rugissements de hyène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nozrac
RBien actif
RBien actif
avatar

Féminin
Messages : 334
Age : 29
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Poèmes en direct de l'hosto   Sam 25 Fév 2017 - 20:37

Partir

Envie de partir pour d’autres cieux.
Envie de mourir sans un adieu.
Je broie du noir sans cesse.
Je me noie dans mon stress.
Marre d’être ici je veux m’en aller.
Ras le bol de l’hospi, je veux me barrer.
Au revoir, à jamais.
Bonsoir, je veux trépasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nozrac
RBien actif
RBien actif
avatar

Féminin
Messages : 334
Age : 29
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Poèmes en direct de l'hosto   Mer 12 Avr 2017 - 8:09

Assez

Qu’est-ce que je fiche ici ?
Y en a marre de mes idioties,
Mes inepties, mes jérémiades et mes psys
Qui m’écoutent le cul sur leur chaise assis.
Assez de cette vie, assez de tout cet ennui.
Assez de mon cerveau qui tourne en rond et me nuit.
Bonjour la dernière lueur avant la sombre nuit.
Sans une once de regret j’expire et m’évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes en direct de l'hosto   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poèmes en direct de l'hosto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» JJ BOURDIN ET RMC en direct de Dijon aujourdhui
» Débat en direct et en ligne sur fédération internet a 18 H !
» Sources et accès direct aux AD en ligne
» Les poèmes comme ça
» tva en direct`avec monsieur paradis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Exposition :: Vos textes :: Poèmes / Poésie-