Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Ven 1 Avr 2016 - 16:51

source : http://sonjaaa.wix.com/sonja#!grand-mechant-ego/t3r6w

S'il y a bien un sujet auquel il est impossible d'échapper dès que l'on plonge son nez dans l'univers de la spiritualité, c'est bien celui du tristement célèbre ego. Si l'on en croit les multitudes d'écrits à son sujet, il ne serait qu'une vulgaire illusion, responsable de tous les malheurs sur Terre et constituerait le principal obstacle à notre élévation et à notre bonheur. On le voit pointé du doigt dans une majorité de livres, d'articles dédiés à l'éveil spirituel, et ressort inévitablement comme accusation dans les commentaires des réseaux sociaux. Mais qu'en est-il réellement ? C'est quoi l'ego en fait? Décorticage.

Pas un, mais des egos
En effet, dès le départ, on se heurte à notre premier problème : dès que l'on essaie de donner une définition précise de ce qu'est l'ego, on se rend à l'évidence que c'est un concept plus que flou, qui mélange un paquet de points de vue différents... pour être honnête, on ne sait pas trop ce que c'est! Dans le cadre de cet article, j'ai trouvé pertinent de me focaliser sur trois angles en particulier:

L'ego en tant qu'individualité, c'est-à-dire la sensation d'être défini et distinct du reste du monde. L'ego est sa représentation populaire, concept qui semble vaguement désigner l'estime que l'on a de soi et qu'il faudrait posséder en quantité adéquate : on a tantôt un trop gros ego, tantôt un ego trop petit. Cette représentation est souvent associée à l'idée du narcissisme; et enfin l'ego au sens spirituel, qui désigne le faux soi, l'identité conceptuelle que l'on a adoptée, et qui prend sa source dans "l'identification au mental". Il nous empêcherait de réaliser notre "véritable nature".

Résultat : toutes ces représentations ses superposent, se mélangent, et et après avoir bien mariné ensemble, donnent naissance à l'ego tel qu'on le conçoit de façon générale dans la culture spirituelle moderne, et que l'on pourrait définir ainsi : le sens d'être un soi individuel, qui n'est qu'illusion, et qui se distingue tout particulièrement par des attitudes et comportements considérés comme narcissiques et égoïstes, par opposition à des comportements humbles et désintéressés. L'éradication de ce sens d'individualité conduirait à la libération ultime, et ferait de nous des sages vivant en permanence dans l'amour, la joie et la sérénité. En gros, se débarrasser de l'ego, c'est jackpot!



L' individualité, portail sur l'infini
À l'opposé des cercles spirituels qui ont tendance à décourager l'exploration de son sens d'individualité, au profit de croyances de type "tout est un" (ce qui est vrai mais reste une croyance limitante tant que ce n'est pas directement perçu), l'un des secrets de la réalisation consiste au contraire à plonger en plein coeur du sentiment d'être un petit moi séparé et plein de limites.
C'est d'ailleurs l'un des buts de la méditation et de l'introspection, qui n'est pas de se dissocier de soi-même ou de faire taire son cerveau à tout prix, mais de questionner de façon très pratique la nature concrète de notre expérience individuelle : on commence par réaliser que toutes les certitudes que nous avons à propos de notre identité ne sont que des pensées et des images nous traversant, et que nous sommes en réalité l'observateur de ces mouvements. On va alors chercher à définir cet observateur, et c'est là que tout commence à devenir flou, plus on l'explore de façon directe et moins il devient palpable, impossible de trouver la moindre solidité, la moindre limite ... et c'est ainsi que l'on atterrit directement dans le champ infini et intemporel de la conscience!

En bref, s'il y a une idée à retenir pour ne pas rester bloqué indéfiniment dans son cheminement, c'est celle-ci : ce que vous êtes, l'expérience primordiale du "je" ne peut jamais, jamais, jamais être supprimée, le "je suis" est tout ce qui reste quand tout à disparu, il est la source de toute manifestation et l'ultime réalité. Ne vous cassez donc plus la tête à essayer de vous autoéliminer, c'est la seule chose impossible dans l'entièreté de l'univers, et à la place, questionnez de façon pragmatique la nature de ce que vous êtes, de votre expérience, de quoi est-ce fait, concrètement ?



Un cheminant spirituel réalisant la nature illusoire de l'ego, sous le regard attentif de son guide.
L' individualité, portail sur l'infini
À l'opposé des cercles spirituels qui ont tendance à décourager l'exploration de son sens d'individualité, au profit de croyances de type "tout est un" (ce qui est vrai mais reste une croyance limitante tant que ce n'est pas directement perçu), l'un des secrets de la réalisation consiste au contraire à plonger en plein coeur du sentiment d'être un petit moi séparé et plein de limites.
C'est d'ailleurs l'un des buts de la méditation et de l'introspection, qui n'est pas de se dissocier de soi-même ou de faire taire son cerveau à tout prix, mais de questionner de façon très pratique la nature concrète de notre expérience individuelle : on commence par réaliser que toutes les certitudes que nous avons à propos de notre identité ne sont que des pensées et des images nous traversant, et que nous sommes en réalité l'observateur de ces mouvements. On va alors chercher à définir cet observateur, et c'est là que tout commence à devenir flou, plus on l'explore de façon directe et moins il devient palpable, impossible de trouver la moindre solidité, la moindre limite ... et c'est ainsi que l'on atterrit directement dans le champ infini et intemporel de la conscience!

Amour de sois et narcissisme :




Qui a peur du grand méchant Ego ?
Echo et Narcisse
Prochainement
Prochainement
S'il y a bien un sujet auquel il est impossible d'échapper dès que l'on plonge son nez dans l'univers de la spiritualité, c'est bien celui du tristement célèbre ego. Si l'on en croit les multitudes d'écrits à son sujet, il ne serait qu'une vulgaire illusion, responsable de tous les malheurs sur Terre et constituerait le principal obstacle à notre élévation et à notre bonheur. On le voit pointé du doigt dans une majorité de livres, d'articles dédiés à l'éveil spirituel, et ressort inévitablement comme accusation dans les commentaires des réseaux sociaux. Mais qu'en est-il réellement ? C'est quoi l'ego en fait? Décorticage.
Pas un, mais des egos
En effet, dès le départ, on se heurte à notre premier problème : dès que l'on essaie de donner une définition précise de ce qu'est l'ego, on se rend à l'évidence que c'est un concept plus que flou, qui mélange un paquet de points de vue différents... pour être honnête, on ne sait pas trop ce que c'est! Dans le cadre de cet article, j'ai trouvé pertinent de me focaliser sur trois angles en particulier:

L'ego en tant qu'individualité, c'est-à-dire la sensation d'être défini et distinct du reste du monde. L'ego est sa représentation populaire, concept qui semble vaguement désigner l'estime que l'on a de soi et qu'il faudrait posséder en quantité adéquate : on a tantôt un trop gros ego, tantôt un ego trop petit. Cette représentation est souvent associée à l'idée du narcissisme; et enfin l'ego au sens spirituel, qui désigne le faux soi, l'identité conceptuelle que l'on a adoptée, et qui prend sa source dans "l'identification au mental". Il nous empêcherait de réaliser notre "véritable nature".

Résultat : toutes ces représentations ses superposent, se mélangent, et et après avoir bien mariné ensemble, donnent naissance à l'ego tel qu'on le conçoit de façon générale dans la culture spirituelle moderne, et que l'on pourrait définir ainsi : le sens d'être un soi individuel, qui n'est qu'illusion, et qui se distingue tout particulièrement par des attitudes et comportements considérés comme narcissiques et égoïstes, par opposition à des comportements humbles et désintéressés. L'éradication de ce sens d'individualité conduirait à la libération ultime, et ferait de nous des sages vivant en permanence dans l'amour, la joie et la sérénité. En gros, se débarrasser de l'ego, c'est jackpot!
jackpot



À l'opposé des cercles spirituels qui ont tendance à décourager l'exploration de son sens d'individualité, au profit de croyances de type "tout est un" (ce qui est vrai mais reste une croyance limitante tant que ce n'est pas directement perçu), l'un des secrets de la réalisation consiste au contraire à plonger en plein coeur du sentiment d'être un petit moi séparé et plein de limites.
C'est d'ailleurs l'un des buts de la méditation et de l'introspection, qui n'est pas de se dissocier de soi-même ou de faire taire son cerveau à tout prix, mais de questionner de façon très pratique la nature concrète de notre expérience individuelle : on commence par réaliser que toutes les certitudes que nous avons à propos de notre identité ne sont que des pensées et des images nous traversant, et que nous sommes en réalité l'observateur de ces mouvements. On va alors chercher à définir cet observateur, et c'est là que tout commence à devenir flou, plus on l'explore de façon directe et moins il devient palpable, impossible de trouver la moindre solidité, la moindre limite ... et c'est ainsi que l'on atterrit directement dans le champ infini et intemporel de la conscience!

Il existe un phénomène absolument épidémique dans le milieu spirituel : condamner la plupart des actes, attitudes ou pensées qui témoignent d'un intérêt vis-à-vis de sa propre personne, et les qualifier d'actions égoïstes et/ou narcissiques. Un nombre incroyable de pratiquants s'imaginent qu'un guide spirituel accompli (en supposant que cela existe) est un être qui n'a absolument aucun besoin, ni matériel, ni affectif et qui ne porte aucun intérêt à sa propre personne, puisqu'il est censé l'avoir transcendée.
Mais transcender ne veut pas dire exterminer ou ignorer! Ceci est une vision complètement déshumanisée et fantaisiste, et constitue un obstacle majeur à la pleine réalisation de soi. Cette idée n'a rien à voir avec une spiritualité libre et authentique, mais prend sa source dans de bonnes vieilles valeurs religieuses et culturelles, tout à fait caractéristiques nos contrées occidentales : la dépréciation et sacrifice de soi glorifiés, dépeints comme la plus grande expression de notre valeur, alorsqu'il ne s'agit ni plus ni moins que de haine et de négation de soi.

À cette croyance se combine également le concept de la personne narcissiste, imprimé dans l'inconscient collectif, et que l'on pourrait décrire de cette façon : il s'agit un individu possédant une trop-haute estime de lui-même, une attention trop focalisée sur le matériel, le superficiel, et qui ne pense qu'à lui. Cette description simpliste est plus cinématographique qu'autre chose, on la retrouve surtout chez les personnages de film ou d'émission de téléréalité ... elle fait partie des idées toutes faites qui permettent de réduire un être humain qui nous dérange en simple stéréotype.
Un individu véritablement narcissique est avant tout un être présentant un sérieux trouble de la personnalité et dont le sens d'identité et de valeur intrinsèque a été gravement blessé. Cette blessure va alors le pousser à adopter une identité de façade, construite sur des idées de grandeur et de prestige personnel irréalistes. En surface, le narcissique est intrusif, exploiteur et dénué d'empathie, mais ne vous y trompez pas, en dessous de cette apparente confiance en soi, se trouve un être qui vit dans un sentiment de menace et de honte permanent. Bien loin d'un ego qui serait trop solide donc, il s'agit en réalité d'un mécanisme compensatoire, protégeant un sens de soi défaillant et empreint d'une gigantesque insécurité.

Ainsi donc, la quasi-totalité de l'expression sincère d'un amour pour soi est passée au crible du culturellement et spirituellement correct et pointée du doigt comme provenant d'un vilain ego narcissique. Cette interdiction implicite et explicite de se porter de l'amour sous la forme qui nous convient, est extrêmement pervasive, ses racines sont profondes, et elle représente à mon sens, le conditionnement prioritaire à démanteler pour quiconque se trouve sur un chemin spirituel. Étant donné que la réalisation de soi, ou l'éveil, est synonyme d'amour de soi, vous comprenez le petit problème que ce genre d'idées peut poser ?


L'ego ou l'état d'hypnose ?

Lorsque nous naissons, nous n'avons aucune idée de ce que nous sommes. Nous arrivons dans un état d'ouverture, de confiance et d'amour total. Si nous étions dans un monde idéal, chaque nouvel être recevrait l'amour, la protection et la reconnaissance dont il a besoin en quantité illimitée. Il deviendrait alors, au fur et à mesure de son développement, une parfaite expression de la Source dont il provient; mais également l'individu fluide, présent, connecté qui résulterait de la perspective
unique dans laquelle il se trouve. Le concept de
spiritualité n'existerait alors même pas, nous serions
simplement ce que nous sommes d'instant en instant,
point barre.

Hélas, le monde est loin d'être idéal à l'heure actuelle,
et notre développement naturel s'en voit fortement perturbé.
Lorsque nos besoins fondamentaux ne sont pas comblés, lorsque nos parents sont incapables de nous accepter dans notre entièreté, lorsque nous vivons des événements traumatisants, nous sommes précipités dans des états de peur et de peine intenses, sans aucun moyen de les résoudre. Nous n'avons alors d'autres choix que de nous dissocier de notre expérience, afin de survivre. Nous quittons alors progressivement la conscience de notre corps, devenu un territoire dangereux. Nous adoptons progressivement des croyances sur nous-mêmes, ce qui nous permet d'une part de garder les peines du passé à une relative distance, et d'autre part, d'éviter la formation de nouvelles blessures. Encouragés par la société dans son ensemble, nous quittons de plus en plus le moment présent pour nous exiler dans nos têtes, où les pensées, croyances s'agglutinent à un rythme exponentiel.

Lorsque cet agglutinement arrive à former une certaine densité, la conscience, de nature fluide & libre, se retrouve alors comme "piégée" à l'intérieur : elle devient complètement conditionnée, ballotée de droite à gauche par une multitude de pensées automatiques, tel un radeau perdu en pleine tempête. Nous perdons progressivement toute perception de notre nature originelle, et commençons alors à supposer que nous sommes cette espèce d'amalgame de pensées, d'images et de sensations. Très rapidement, nous ne parvenons à être en relation au monde qu'à travers ce filtre conceptuel... nous ne sommes alors plus du tout dans la réalité, mais dans une version alternative, qui mélange éléments du réel et conceptualisations personnelles. C'est cela qui est appelé ego dans les traditions spirituelles, et il s'agit d'un état de véritable transe hypnotique.

L'ego au sens spirituel n'est donc rien d'autre qu'une supposition, c'est une simple pensée, elle-même reliée à d'autres pensées. Il ne possède aucune existence réelle, il est entièrement conceptuel et n'existe qu'à travers l'habitude compulsive qu'à la conscience, qui se colle sans cesse aux pensées et images qui la traversent.


Dernière édition par VnuducieL le Sam 2 Avr 2016 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
.:: CàmisOle ::.


avatar

Masculin
Messages : 22115
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Ven 1 Avr 2016 - 17:59

T'as copié/collé un passage en double

Et si je dis ça c'est parce que ça gêne à la compréhension du texte et pas pour te rabaisser, t'as pas besoin de moi pour ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shad Les Cris 20


avatar

Masculin
Messages : 9710
Date d'inscription : 14/09/2011

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Ven 1 Avr 2016 - 20:55

Putain mais quel fdp celui la
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haris blow
Maître RBien
Maître RBien
avatar

Masculin
Messages : 4478
Groupe : l'athéologue de service
Date d'inscription : 24/08/2014

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 9:51

.:: CàmisOle ::. a écrit:
T'as copié/collé un passage en double

Et si je dis ça c'est parce que ça gêne à la compréhension du texte et pas pour te rabaisser, t'as pas besoin de moi pour ça

aprés faut pas faire l'innocent quand atlaas t'insulte ...je noterais que tu valide ...mais que ta position t'as cloué le bec ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haris blow
Maître RBien
Maître RBien
avatar

Masculin
Messages : 4478
Groupe : l'athéologue de service
Date d'inscription : 24/08/2014

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 10:14

@ sylab
trés intérréssant et j'en profite pour revenir sur le satanisme dont je ne suis pas adepte comme tu l'auras compris ...il faut comprendre a mon sens que la religion claire a un aspect saint comme il la défini ..mais qu'elle reveti également un aspect de control des masse génant la compréhension du monde "réel"(qui est politique) ou des autre religion qui portent un double discour d'un coté les religon "claire" dise officiellement qu'elle sont pour l'ouverture vis a vis des autre religion, mais que d'autre aspect sont la pour les combattre ... je vous laisse imaginez les dégat sur la conscience et le fond communautariste qui en découle que l'on peu observé tout au long du passé comme dans le présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 11:50

.:: CàmisOle ::. a écrit:
T'as copié/collé un passage en double

Et si je dis ça c'est parce que ça gêne à la compréhension du texte et pas pour te rabaisser, t'as pas besoin de moi pour ça

merci quand même de me l'avoir dit même si je peine a avoir la force de trouver ou ya le doublon
je crois que c'est ok maintenant

au pire ceux qui sont intéresser cliqueront sur le lien ( c'est mieux pour les yeux )
Revenir en haut Aller en bas
Haris blow
Maître RBien
Maître RBien
avatar

Masculin
Messages : 4478
Groupe : l'athéologue de service
Date d'inscription : 24/08/2014

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 12:07

ici
VnuducieL a écrit:
source : http://sonjaaa.wix.com/sonja#!grand-mechant-ego/t3r6w

S'il y a bien un sujet auquel il est impossible d'échapper dès que l'on plonge son nez dans l'univers de la spiritualité, c'est bien celui du tristement célèbre ego. Si l'on en croit les multitudes d'écrits à son sujet, il ne serait qu'une vulgaire illusion, responsable de tous les malheurs sur Terre et constituerait le principal obstacle à notre élévation et à notre bonheur. On le voit pointé du doigt dans une majorité de livres, d'articles dédiés à l'éveil spirituel, et ressort inévitablement comme accusation dans les commentaires des réseaux sociaux. Mais qu'en est-il réellement ? C'est quoi l'ego en fait? Décorticage.

Pas un, mais des egos
En effet, dès le départ, on se heurte à notre premier problème : dès que l'on essaie de donner une définition précise de ce qu'est l'ego, on se rend à l'évidence que c'est un concept plus que flou, qui mélange un paquet de points de vue différents... pour être honnête, on ne sait pas trop ce que c'est! Dans le cadre de cet article, j'ai trouvé pertinent de me focaliser sur trois angles en particulier:

L'ego en tant qu'individualité, c'est-à-dire la sensation d'être défini et distinct du reste du monde. L'ego est sa représentation populaire, concept qui semble vaguement désigner l'estime que l'on a de soi et qu'il faudrait posséder en quantité adéquate : on a tantôt un trop gros ego, tantôt un ego trop petit. Cette représentation est souvent associée à l'idée du narcissisme; et enfin l'ego au sens spirituel, qui désigne le faux soi, l'identité conceptuelle que l'on a adoptée, et qui prend sa source dans "l'identification au mental". Il nous empêcherait de réaliser notre "véritable nature".

Résultat : toutes ces représentations ses superposent, se mélangent, et et après avoir bien mariné ensemble, donnent naissance à l'ego tel qu'on le conçoit de façon générale dans la culture spirituelle moderne, et que l'on pourrait définir ainsi : le sens d'être un soi individuel, qui n'est qu'illusion, et qui se distingue tout particulièrement par des attitudes et comportements considérés comme narcissiques et égoïstes, par opposition à des comportements humbles et désintéressés. L'éradication de ce sens d'individualité conduirait à la libération ultime, et ferait de nous des sages vivant en permanence dans l'amour, la joie et la sérénité. En gros, se débarrasser de l'ego, c'est jackpot!




L' individualité, portail sur l'infini
À l'opposé des cercles spirituels qui ont tendance à décourager l'exploration de son sens d'individualité, au profit de croyances de type "tout est un" (ce qui est vrai mais reste une croyance limitante tant que ce n'est pas directement perçu), l'un des secrets de la réalisation consiste au contraire à plonger en plein coeur du sentiment d'être un petit moi séparé et plein de limites.
C'est d'ailleurs l'un des buts de la méditation et de l'introspection, qui n'est pas de se dissocier de soi-même ou de faire taire son cerveau à tout prix, mais de questionner de façon très pratique la nature concrète de notre expérience individuelle : on commence par réaliser que toutes les certitudes que nous avons à propos de notre identité ne sont que des pensées et des images nous traversant, et que nous sommes en réalité l'observateur de ces mouvements. On va alors chercher à définir cet observateur, et c'est là que tout commence à devenir flou, plus on l'explore de façon directe et moins il devient palpable, impossible de trouver la moindre solidité, la moindre limite ... et c'est ainsi que l'on atterrit directement dans le champ infini et intemporel de la conscience!

En bref, s'il y a une idée à retenir pour ne pas rester bloqué indéfiniment dans son cheminement, c'est celle-ci : ce que vous êtes, l'expérience primordiale du "je" ne peut jamais, jamais, jamais être supprimée, le "je suis" est tout ce qui reste quand tout à disparu, il est la source de toute manifestation et l'ultime réalité. Ne vous cassez donc plus la tête à essayer de vous autoéliminer, c'est la seule chose impossible dans l'entièreté de l'univers, et à la place, questionnez de façon pragmatique la nature de ce que vous êtes, de votre expérience, de quoi est-ce fait, concrètement ?



Un cheminant spirituel réalisant la nature illusoire de l'ego, sous le regard attentif de son guide.
L' individualité, portail sur l'infini
À l'opposé des cercles spirituels qui ont tendance à décourager l'exploration de son sens d'individualité, au profit de croyances de type "tout est un" (ce qui est vrai mais reste une croyance limitante tant que ce n'est pas directement perçu), l'un des secrets de la réalisation consiste au contraire à plonger en plein coeur du sentiment d'être un petit moi séparé et plein de limites.
C'est d'ailleurs l'un des buts de la méditation et de l'introspection, qui n'est pas de se dissocier de soi-même ou de faire taire son cerveau à tout prix, mais de questionner de façon très pratique la nature concrète de notre expérience individuelle : on commence par réaliser que toutes les certitudes que nous avons à propos de notre identité ne sont que des pensées et des images nous traversant, et que nous sommes en réalité l'observateur de ces mouvements. On va alors chercher à définir cet observateur, et c'est là que tout commence à devenir flou, plus on l'explore de façon directe et moins il devient palpable, impossible de trouver la moindre solidité, la moindre limite ... et c'est ainsi que l'on atterrit directement dans le champ infini et intemporel de la conscience!

Amour de sois et narcissisme :




Qui a peur du grand méchant Ego ?
Echo et Narcisse
Prochainement
Prochainement
S'il y a bien un sujet auquel il est impossible d'échapper dès que l'on plonge son nez dans l'univers de la spiritualité, c'est bien celui du tristement célèbre ego. Si l'on en croit les multitudes d'écrits à son sujet, il ne serait qu'une vulgaire illusion, responsable de tous les malheurs sur Terre et constituerait le principal obstacle à notre élévation et à notre bonheur. On le voit pointé du doigt dans une majorité de livres, d'articles dédiés à l'éveil spirituel, et ressort inévitablement comme accusation dans les commentaires des réseaux sociaux. Mais qu'en est-il réellement ? C'est quoi l'ego en fait? Décorticage.
Pas un, mais des egos
En effet, dès le départ, on se heurte à notre premier problème : dès que l'on essaie de donner une définition précise de ce qu'est l'ego, on se rend à l'évidence que c'est un concept plus que flou, qui mélange un paquet de points de vue différents... pour être honnête, on ne sait pas trop ce que c'est! Dans le cadre de cet article, j'ai trouvé pertinent de me focaliser sur trois angles en particulier:

L'ego en tant qu'individualité, c'est-à-dire la sensation d'être défini et distinct du reste du monde. L'ego est sa représentation populaire, concept qui semble vaguement désigner l'estime que l'on a de soi et qu'il faudrait posséder en quantité adéquate : on a tantôt un trop gros ego, tantôt un ego trop petit. Cette représentation est souvent associée à l'idée du narcissisme; et enfin l'ego au sens spirituel, qui désigne le faux soi, l'identité conceptuelle que l'on a adoptée, et qui prend sa source dans "l'identification au mental". Il nous empêcherait de réaliser notre "véritable nature".

Résultat : toutes ces représentations ses superposent, se mélangent, et et après avoir bien mariné ensemble, donnent naissance à l'ego tel qu'on le conçoit de façon générale dans la culture spirituelle moderne, et que l'on pourrait définir ainsi : le sens d'être un soi individuel, qui n'est qu'illusion, et qui se distingue tout particulièrement par des attitudes et comportements considérés comme narcissiques et égoïstes, par opposition à des comportements humbles et désintéressés. L'éradication de ce sens d'individualité conduirait à la libération ultime, et ferait de nous des sages vivant en permanence dans l'amour, la joie et la sérénité. En gros, se débarrasser de l'ego, c'est jackpot!
jackpot




À l'opposé des cercles spirituels qui ont tendance à décourager l'exploration de son sens d'individualité, au profit de croyances de type "tout est un" (ce qui est vrai mais reste une croyance limitante tant que ce n'est pas directement perçu), l'un des secrets de la réalisation consiste au contraire à plonger en plein coeur du sentiment d'être un petit moi séparé et plein de limites.
C'est d'ailleurs l'un des buts de la méditation et de l'introspection, qui n'est pas de se dissocier de soi-même ou de faire taire son cerveau à tout prix, mais de questionner de façon très pratique la nature concrète de notre expérience individuelle : on commence par réaliser que toutes les certitudes que nous avons à propos de notre identité ne sont que des pensées et des images nous traversant, et que nous sommes en réalité l'observateur de ces mouvements. On va alors chercher à définir cet observateur, et c'est là que tout commence à devenir flou, plus on l'explore de façon directe et moins il devient palpable, impossible de trouver la moindre solidité, la moindre limite ... et c'est ainsi que l'on atterrit directement dans le champ infini et intemporel de la conscience!

Il existe un phénomène absolument épidémique dans le milieu spirituel : condamner la plupart des actes, attitudes ou pensées qui témoignent d'un intérêt vis-à-vis de sa propre personne, et les qualifier d'actions égoïstes et/ou narcissiques. Un nombre incroyable de pratiquants s'imaginent qu'un guide spirituel accompli (en supposant que cela existe) est un être qui n'a absolument aucun besoin, ni matériel, ni affectif et qui ne porte aucun intérêt à sa propre personne, puisqu'il est censé l'avoir transcendée.
Mais transcender ne veut pas dire exterminer ou ignorer! Ceci est une vision complètement déshumanisée et fantaisiste, et constitue un obstacle majeur à la pleine réalisation de soi. Cette idée n'a rien à voir avec une spiritualité libre et authentique, mais prend sa source dans de bonnes vieilles valeurs religieuses et culturelles, tout à fait caractéristiques nos contrées occidentales : la dépréciation et sacrifice de soi glorifiés, dépeints comme la plus grande expression de notre valeur, alorsqu'il ne s'agit ni plus ni moins que de haine et de négation de soi.

À cette croyance se combine également le concept de la personne narcissiste, imprimé dans l'inconscient collectif, et que l'on pourrait décrire de cette façon : il s'agit un individu possédant une trop-haute estime de lui-même, une attention trop focalisée sur le matériel, le superficiel, et qui ne pense qu'à lui. Cette description simpliste est plus cinématographique qu'autre chose, on la retrouve surtout chez les personnages de film ou d'émission de téléréalité ... elle fait partie des idées toutes faites qui permettent de réduire un être humain qui nous dérange en simple stéréotype.
Un individu véritablement narcissique est avant tout un être présentant un sérieux trouble de la personnalité et dont le sens d'identité et de valeur intrinsèque a été gravement blessé. Cette blessure va alors le pousser à adopter une identité de façade, construite sur des idées de grandeur et de prestige personnel irréalistes. En surface, le narcissique est intrusif, exploiteur et dénué d'empathie, mais ne vous y trompez pas, en dessous de cette apparente confiance en soi, se trouve un être qui vit dans un sentiment de menace et de honte permanent. Bien loin d'un ego qui serait trop solide donc, il s'agit en réalité d'un mécanisme compensatoire, protégeant un sens de soi défaillant et empreint d'une gigantesque insécurité.

Ainsi donc, la quasi-totalité de l'expression sincère d'un amour pour soi est passée au crible du culturellement et spirituellement correct et pointée du doigt comme provenant d'un vilain ego narcissique. Cette interdiction implicite et explicite de se porter de l'amour sous la forme qui nous convient, est extrêmement pervasive, ses racines sont profondes, et elle représente à mon sens, le conditionnement prioritaire à démanteler pour quiconque se trouve sur un chemin spirituel. Étant donné que la réalisation de soi, ou l'éveil, est synonyme d'amour de soi, vous comprenez le petit problème que ce genre d'idées peut poser ?


L'ego ou l'état d'hypnose ?

Lorsque nous naissons, nous n'avons aucune idée de ce que nous sommes. Nous arrivons dans un état d'ouverture, de confiance et d'amour total. Si nous étions dans un monde idéal, chaque nouvel être recevrait l'amour, la protection et la reconnaissance dont il a besoin en quantité illimitée. Il deviendrait alors, au fur et à mesure de son développement, une parfaite expression de la Source dont il provient; mais également l'individu fluide, présent, connecté qui résulterait de la perspective
unique dans laquelle il se trouve. Le concept de
spiritualité n'existerait alors même pas, nous serions
simplement ce que nous sommes d'instant en instant,
point barre.

Hélas, le monde est loin d'être idéal à l'heure actuelle,
et notre développement naturel s'en voit fortement perturbé.
Lorsque nos besoins fondamentaux ne sont pas comblés, lorsque nos parents sont incapables de nous accepter dans notre entièreté, lorsque nous vivons des événements traumatisants, nous sommes précipités dans des états de peur et de peine intenses, sans aucun moyen de les résoudre. Nous n'avons alors d'autres choix que de nous dissocier de notre expérience, afin de survivre. Nous quittons alors progressivement la conscience de notre corps, devenu un territoire dangereux. Nous adoptons progressivement des croyances sur nous-mêmes, ce qui nous permet d'une part de garder les peines du passé à une relative distance, et d'autre part, d'éviter la formation de nouvelles blessures. Encouragés par la société dans son ensemble, nous quittons de plus en plus le moment présent pour nous exiler dans nos têtes, où les pensées, croyances s'agglutinent à un rythme exponentiel.

Lorsque cet agglutinement arrive à former une certaine densité, la conscience, de nature fluide & libre, se retrouve alors comme "piégée" à l'intérieur : elle devient complètement conditionnée, ballotée de droite à gauche par une multitude de pensées automatiques, tel un radeau perdu en pleine tempête. Nous perdons progressivement toute perception de notre nature originelle, et commençons alors à supposer que nous sommes cette espèce d'amalgame de pensées, d'images et de sensations. Très rapidement, nous ne parvenons à être en relation au monde qu'à travers ce filtre conceptuel... nous ne sommes alors plus du tout dans la réalité, mais dans une version alternative, qui mélange éléments du réel et conceptualisations personnelles. C'est cela qui est appelé ego dans les traditions spirituelles, et il s'agit d'un état de véritable transe hypnotique.

L'ego au sens spirituel n'est donc rien d'autre qu'une supposition, c'est une simple pensée, elle-même reliée à d'autres pensées. Il ne possède aucune existence réelle, il est entièrement conceptuel et n'existe qu'à travers l'habitude compulsive qu'à la conscience, qui se colle sans cesse aux pensées et images qui la traversent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 12:14

merci pour avoir testé de remettre en ordre le texte poto mais c'est encore plus le foutoir vus que j'avais déja fait des souligné... et que j'ai déja enlever une partie

laisse tombé tkt t'prend pas la tête c'est des futilité


Haris blow a écrit:
@ sylab
trés intérréssant et j'en profite pour revenir sur le satanisme dont je ne suis pas adepte comme tu l'auras compris ...il faut comprendre a mon sens que la religion claire a un aspect saint comme il la défini ..mais qu'elle reveti également un aspect de control des masse génant la compréhension du monde "réel"(qui est politique) ou des autre religion qui portent un double discour d'un coté les religon "claire" dise officiellement qu'elle sont pour l'ouverture vis a vis des autre religion, mais que d'autre aspect sont la pour les combattre ... je vous laisse imaginez les dégat sur la conscience et le fond communautariste qui en découle que l'on peu observé tout au long du passé comme dans le présent


je ne suis pas religieux et je m'en méfie ( au cas ou )
d'ailleurs je n'aime pas trop parler religion car cela divise, a la limite je croirais + en jésus mais cela reste invalidé pour moi
les pièces du puzzle a ce niveau vont d'ailleurs resté longtemps perdue... ou invalidée mais j'avancerais
trop de perversion depuis le début des temps et des quête qui ne nous regarde même pas nous entoure...
ce que je pense c'est qu'il y a des choses qui ne sont pas le fruit de l'invention de l'homme et que même les film de science fiction ne dépasse pas ces réalité  ( en gros nous on est que des merdes autrement dit comme le mal voudrais qu'on le pense )

mais mon propre avis sur les religion se divisent beaucoup, je vais t'en donner deux avis seulement car je ne peut pas parler de mes avis pas assez construit  :

a/ les religion  servent a guidé les peuples depuis le début des temps vers un plan mondiale, voir même astral, visant a nourir de certaine façon un plan machaviélique ... ou un plan astral bénéfique ou pas, de part divers dimension et mondes
( faut arrêter de penser qu'on est seul et tous dans le même camp... sa se fait la guerre a mon avis pas que sur terre )
dans cette optique on pensera donc au temple religieux qu'on nous cache , enfui dans le sable comme Göbekli Tepe et j'en passe des preuve archéologies ( fausse ou pas ) et des moment du passer enfuis bien avant jc
donc... moi je me méfie

ou soit
b/ il y a du vrai dans les religion... je pense ici a jesus par exemple....  le seul qui s'est proclamé dieu indirectement, qui parlais par des paroles divines sous des pretextes, et en amour , puis bisarement tu vois les gens le décendre vers le bas...  donc cette possibilité d'une vraie religion avec des vérité est de mise et les force obscures l'aurais peut être pervertie, trahie, modifié au fil du temps comme ils modifie nos façon de pensée par le biais des média
( les média c'est le new age de la religion du diable cacher dans le bien  )

ou encore c/
ont nous prend pour des con , point barre
mais faut être con a son tour pour ne croire que ça et se fermer les yeux

j'ai d'autre théorie qui touche a d'autres mais j'en parle pas...
j'en profite ici pour dire qu'il ne faut pas penser que je crois tout savoir, ou que je susi fondé sur des croyance, un jour je peut croire quelque chose puis le défaire après, le croire pour moi n'est pas le savoir...
Pensez pas non plus que je crois être non humain ou plus fort que tout le monde....il faut juste  apprendre a exploiter ces capacité que d'autre n'exploitais pas ou n'on jamais exploiter et ont laisser s'endormir par le fil du temps en jouant au moutons, perso moi je me sent protégé, mon chemin de vie m'a protégé de tout ça
je touche du bois, et je m'éveleverais encore malgrès les baton que ces fils de lâche m'on mit dans les roues comme a tout l'monde, il suffit de comprendre pour se libéré ( je le dit pour ceux qui sont emprisonner )

je rajouterais que les pouvoirs psychique et les energie bénéfique comme mauvais existe
et que les animaux sont paix
ceux qui ne réalise pas les energie et le pouvoir psychique n'est pas totalement pilote de lui même
d'ou le fait que sa peut partir en couille


après je sais que tout se rejoint tout est lié, mais le topic est centré sur l'égo surtout
et parle de lui même
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 12:27

après j'ai une question a poser, d'après vous
le monde est remplis de + d'amour ou de + de haine ?
Revenir en haut Aller en bas
SirSouileh
RBien confirmé
RBien confirmé
avatar

Masculin
Messages : 164
Date d'inscription : 02/08/2015

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 12:49

Jpense que notre interprétation de ce qu'est l'amour et de ce qu'est la haine joue beaucoup sur le résultat. L'amour et la haine, n'est-ce pas la même passion ? N'est-ce pas l'equivalent d'un oui naïf et joviale opposé à un non hurlé avec le coeur que l'on réponds A UNE seule et même question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SirSouileh
RBien confirmé
RBien confirmé
avatar

Masculin
Messages : 164
Date d'inscription : 02/08/2015

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 12:51

Cependant après réflexion, je me dis qu'il n'ya pas de haine sans amour, et que la haine n'est pas toujours la réponse qu'un homme donne, partant de ce principe, il Ya plus de gens qui aiment que de gens qui haïssent, parce que pour haïr il faut aimer,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SirSouileh
RBien confirmé
RBien confirmé
avatar

Masculin
Messages : 164
Date d'inscription : 02/08/2015

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 12:54

j'ai aussi pensé pendant longtemps que l'ego représentait le diable, aujourd'hui je pense qu'il représente l'unicité de chacun, l'ego c'est le "moi". Le moi non rationel, "ma raison". Il est la cause de tout les maux, mais qui es-tu sans toi "moi" derengant et faux qui te caractérise ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 13:32

le problème intervient dans la compréhenssion de chacun et de chaques mots j'ai aussi l'impression

Ce que tu dis laisse a réfléchir, j'ai déjà adopté tes pensée par le temps même si je dirais a l'heure actuel que...

d'après moi le monde est remplis de + d'amour que de haine ( et ce même a l'heure actuel )
mais cet amour est sans cesse pervertis... ou caché, ou rabaisser... puis finis pas éré dans l'inconnus

prenons pour exemple les gens qui se suicide, la plus part le font pour ces raisons, le manque d'amour et de compréhenssion de l'humain, l'impossibilité de vivre dans un monde faux, mais ces gens la n'ont pas eu la force.. ont été trop attaquée, ou n'ont pas de force psychique positive avec eux
dans le cas inverse les gens se suicide car ils sont attaqué par le mal peut importe la façon, je pense d'ailleurs que le suicide est bon sujet pour pousser des portes sur la force du mal et du bien et quoi choisir ... et prouver que le ying et le yang c'est de la carotte de gars qui crois se controlé mais ne le fait pas...

quand je parle d'amour je parle d'harmonie et de puissance positive visant a un êtat de conscience avancée de façon a se contenter seulement du présent et même du vide des gens, comme l'amour d'un père a son fils ou de l'amour que dégage mon acte quand je donne une piece a un sdf ...
je pourrais cité plein de vrai exemple

mais le problème est dans l'interpretation qui elle même au fil du temps selon moi a été pervertie par l'ego et le mauvais de l'homme

je revient sur la question, selon moi le monde est + amour que haine...
la haine est issue d'un dérangement fait par des force obscure ou des être influencé par ces force obscure même parfois invisible...

les "mauvais" veulent le contrôle donc veulent nous contrôler, depuis le début des temps, mais aussi ils veulent que l'on pense que le monde est haine
si le bien n'a plus d'esperence ou est rabaisser sans sesse au jour le jour, sa vise au chaos mondial et a la domination du mal... a l'instauration de nouveau dogme a chaque fois qui nous prive de notre liberté humaine mais aussi spirituel, et nous prive aussi de certains pouvoir, et de toute humanité, de bonté et autres point caractéristique de l'homme de base , propre, sain...

selon moi ceux qui tire les ficelles savent que le bien est + présent que le mal et donc cherche a le dominé, et lui voilé la face...
ainsi que de le motiver a passer dans son camp
mais notre nature pour la plus part est amour, ce n'est pas a prouver

d'ailleurs je me méfie de la philosophie ying yang , je me méfie de toute philosophie imposée
mon coeur connais la vérité, le votre aussi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 13:41

pour celui qui sait trié et voir clair , il y a des sujet interessant que j'ai soulevé ici
mais maintenant je me tairais quelques instant
Revenir en haut Aller en bas
SirSouileh
RBien confirmé
RBien confirmé
avatar

Masculin
Messages : 164
Date d'inscription : 02/08/2015

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 13:50

Jrejoins ton raisonnement. Après c'est pas injustifié de parler de ying et de yang, il faut juste bien comprendre ce que c'est.

Regarde l'excedent de ying, ce serait quelqu"un dépourvu d'ego, donc de volontee ou de pouvoir d'imposer. C'est quelqu'un d'illuminé mais pas quelqu'un de brillant ; son point de vue n'explose pas aux yeux des gens, parce qu'il n'a pas les moyens d'appliquer ce qu'il dis par exemple, ou qu'il ne parle que pour lui. Ce sera un homme introverti inefficace qui a même de grande chose de devenir haineu grincheu bref de pourrir son potentiel, faute de yang.

Le yang c'est un peu comme l'instinct animal "seulement moi et ma mission". Le raisonnement n'a pas sa place dans la jungle. Personne n'à "raison". Le plus fort mange, puis decide.
Un homme possédant un excédent de yang est susceptible d'etre injuste intolérant, stupide, à côté de la plaque, oppressant.... puisqu'il fait ce qu'il veut. Il est assit sur le trône du roi des rats.

Disons que l'instinct c l'ego et que l'ego c le yang.
Seulement avec de l'ego, je suis le mal car je suis ce que JE veux.
Le ying la raison l'humanite fédérée aux antipodes donc de "l'ego" (moi)sans yang ne survit tout simplement pas dehors. Il est beau il brille mais il est si fragile si complexe si frustrant alors qu'il suffit juste de...
Voilà pourquoi t'as un point de noir dans le blanc, et inversement. Et c'est une philosophie intéressante non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SirSouileh
RBien confirmé
RBien confirmé
avatar

Masculin
Messages : 164
Date d'inscription : 02/08/2015

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 13:53

J'ai une question à te poser maintenant. On vit dans un monde où il Ya plus d'amour que de haine, pourtant le culte de l'ego prends chaque jour une place plus importante dans la société a toutes les échelles avec la montée de l'ultra individualisme. Tu penses que l'amour seul à une inscidence sur les gens mauvais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 14:22


je reviendrais a tête reposée sur ce que tu dit car sa mérite mon attention , dommage que tu interviennent seulement maintenant, il manquais des gens sérieux dès le début

je repasse sans faute ici
sur les autres topic j'ai fait le taff, je lache l'affaire


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 14:32

SirSouileh a écrit:
J'ai une question à te poser maintenant. On vit dans un monde où il Ya plus d'amour que de haine, pourtant le culte de l'ego prends chaque jour une place plus importante dans la société a toutes les échelles avec la montée de l'ultra individualisme. Tu penses que l'amour seul à une inscidence sur les gens mauvais ?

c'est vrai pour ce que tu dit au début !
j'répond a la question avant que d'autres t'influence en mon absence on sais jamais...
tu dit
(Tu penses que l'amour seul à une inscidence sur les gens mauvais ? )

oui bien sur, le mal n'aime pas le vrai bien et le déteste d'ailleurs
il se méfie de l'amour car il sais ce qu'il l'entoure... il n'aime que l'amour dans son sens..

vois ça chez les gens a leurs source, sur terre le bien est mal vus car le mal reigne
si le bien reignerais le mal serais mal vus.. ... faites les conclusions.. a b c d e ...
c'est une guerre de force depuis le début...
mais on peut constater qu'a notre époque ya + de mal vus en premier plan... le bien passe en deuxieme plan
il y a 200 ans les gens vivais + pour l'harmonie et les valeur humaine, c'est la preuve que la mal gagne du terrain peu a peu... et existe et est intélligent même...
le mal cherche le déséquilibre dans tout domaine... le bien renais toujours même chez des personne dans le mal

le bien peut anéantire le mal mais on ne nous apprend pas comment dans un monde fondé par lui même

le mal a peur de la retour au source, de notre conscience bien veillante , c'est juste que la bible ou autres institution ne nous donne pas ce savoir, ni a l'école, on nous dit soyez bien puis c'est tout, ce qui crée après coup chez le gars bordé trop pres du mur de la colère et de l'imcompréhension qui fait en sorte qu'il penche a son tour vers le mal

on nous ferme alors sur la vision de n'être rien ,  qu'un simple humain de darwin
on pense n'avoir aucun pouvoir psychique, de ne pas avoir d'âme alors que les champ énergétique vis a vis de cela ne sont plus a prouver, en suite on plonge dans des science comme le ying et le yang, ect.. mais toutes ces psychologie sont pour moi des pervertion a la nature ou une acceptation a comme c'est , le mal y compris

je ne suis pas assez détailler excuse moi mais ces sujet sont pas facile a traiter
il y a tellement a dire... ou très peu pour celui qui s'est donné la force de se séparée des dogme et de l'illusion
sa dépend de l'éveil de chacun


sache aussi qu'on nous bloque spirituellement par le biais de l'allimentation ect...
onde, fluor, j'en viendrais après

je répondrais aussi a ton premier post apres car il me fait réfléchir


Dernière édition par VnuducieL le Sam 2 Avr 2016 - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 14:38

voici une vidéo pour comencer sur le fluor mais après j'ai mieux par a port a ca
https://www.youtube.com/watch?v=_BO3q6JloPg


j'en ferais un autre topic
Revenir en haut Aller en bas
Haris blow
Maître RBien
Maître RBien
avatar

Masculin
Messages : 4478
Groupe : l'athéologue de service
Date d'inscription : 24/08/2014

MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    Sam 2 Avr 2016 - 15:30

je vais poussé votre réflexion yng et yang

un accouchement se passe dans la douleur et donne la vie
chaque souffrance enseigne et fait grandir...plus on souffre et plus on grandit
quand on passe pret de la mort ca redonne gout a la vie
quand on se fait mal on fait plus attention ...on apprend

le mal permet de perfectionné le bien ... c'est la rotation du yng et du yang ...le cycle qui créer l'évolution

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )    

Revenir en haut Aller en bas
 

ego - spirituellement incorrect ( c'est quoi au juste l'ego )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» les filles c'est quoi au juste un muguet?
» la suédine: c'est quoi au juste?
» ECP gratuité 5jours... ca engage quoi au juste?
» sculpture. c'est quoi au juste ?
» « Je représente quoi pour toi ? » || Drew & Audriana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Chin tiki-