Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Halogène




Masculin
Messages : 10221
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Sam 23 Jan 2016 - 15:04

Ils nous arrivent tous de perdre un être cher, cette expérience non moins douloureuse apporte son lot de chagrin et de peine à ceux et celles qui la vive. Mais pourquoi la mort est si difficile à accepter ?

Je crois que le fait de savoir que nous ne reverrons plus ces personnes est la principale source de notre chagrin, car pourtant lorsqu'ils étaient vivants nous ne réalisions pas que tôt ou tard ils mourront et n'en tenions probablement pas compte.

Il n'est certes pas facile de voir partir ceux que l'on aime et que l'ont chéri, généralement nous avons un grand attachement à ceux que l'on aime, cela est humain et normal parce que nous ne savons pas d'ou ces sentiments si déchirants proviennent et pourquoi ils persistent.

Je ne voudrais surtout pas être cruel envers qui que ce soit qui vit cette triste expérience, toutefois l'amour et l'attachement sont deux sentiments très distincts qui n'ont rien à voir ensemble.

L'amour est un sentiment pure et intarissable qui n'a aucun contraire ou opposé, il n'y a aucune condition à l'amour, pas plus que nous pouvons la mesurer, l'amour provient du coeur, pas de la tête. Ce que nous éprouvons avec notre tête et qui ressemble étrangement à l'amour et bien ce n'en est pas, il s'agit plutôt de l'attachement. Notre esprit est habile et nous joue bien des tours, souvent à notre insu. L'attachement est un sentiment crée de toute pièces par notre mental (ego), il a pour but de nous garder bien conditionné et ancré à lui même, cette illusion est tellement puissante que nous en sommes tous obnubilés et n'y voyons que du feu.

Nous avons tous un égo, petit ou grand, la dimension de celui-ci dépend de notre cheminement de vie, toutefois nous y sommes tous conditionnés. La vie que nous menons aujourd'hui n'a souvent peu ou pas de sens, et ne laisse pas beaucoup de place à la tranquillité, cours ici et là, métro, boulot, dodo, tout va si vite, une fois pris dans le tourbillon, il très difficile de s'en échapper. La plupart du temps, c'est la maladie, les burn-out ou la dépression qui nous fait réaliser tout ce non sens, mais aussi prendre conscience de tout ceux que nous aimons. Mais pourquoi attendre le malheur ? est-ce parce que les choses sont ainsi faite et que nous n'avons pas le choix ?

La bonne nouvelle c'est que nous avons le choix, nous n'en sommes simplement pas conscients, car je vous le répète, nous sommes conditionnés par notre mental (égo), tout ça provient de toutes nos expériences du passé, de notre éducation et surtout de nos constantes références au temps psychologique, c'est à dire le passé et le futur mais aussi en grande partie à notre manque d'attention dans le moment présent. Quand est-il du présent ? pourquoi ne pas y porter toute notre attention, qu'est-ce qui nous en empêche ?

La réponse à ces questions est à la fois simple et complexe, ce qui retient toute notre attention la plupart du temps, ce sont toutes ces choses que nous devons accomplir et qui ne sont pas encore réalisés ou bien tout ce que nous avons fait le veille, la semaine dernière ou il y a bien longtemps, c'est cela le temps psychologique, l'esprit s'en sert constamment pour nous donner l'illusion de bonheur ou d'être heureux. Ce que nous désirons tous au plus au point c'est d'être heureux, d'avoir du plaisir et du bon temps, mais tout ça est de la projection, pas la réalité, je ne dis pas que nous ne pouvons pas être heureux mais le bonheur n'est pas un fil continue.

Tous les moments que vous vivrez dans votre vie, le seront maintenant, il n'y aura aucune expérience vécue au passé ou au futur, tout se déroule dans le présent, ce fait qui est bien simple en soi ne nous échappe que trop souvent.

La vie est à la fois courte et longue, en moyenne les gens vivront plus ou moins 75 ans, ce qui représente 27375 jours plus ou moins, imaginez 27375 petit déjeuner, diner, souper, dodo et tout le tra-la la quotidien. Plusieurs d'entre nous n'auront pas la chance de vivre si longtemps, leur vie sera écourtée par toute sorte de circonstance, la maladie, les accidents etc. La conscience de tout cela ne devrait elle pas attirer toute notre attention dans le moment présent ?

Combien de temps accordons nous quotidiennement, à libérer nos esprits de toutes ces pensées envahissantes qui polluent nos vies et qui perpétuent la confusion et le conditionnement à notre mental ? est-ce cela la liberté ? Eh bien non, cela n'a rien à voir avec la liberté, tout au contraire être conditionné à son égo est synonyme d'être prisonnier, prisonnier dans son corps et son esprit. Plusieurs diront que c'est ça la vie et que de toute façon que pouvons nous faire. Moi je vous dit que ce n'est pas ça la vie, il s'agit ici plutôt de l'abrutissement de la vie. Bien sûr il y a les petits plaisirs de vie, qui nous donne l'illusion de bien être, et nous sommes vite pris dans le désir de recommencer éternellement tout ce qui nous plait, et cela ne dure jamais qu'un instant.

Ou est passé notre joie de vivre ou bien notre compassion ? comme cela provient du coeur, nous aurons beau chercher dans toutes ces activités qui nous tiennent occupés, mais nous ne trouverons jamais rien de tel à ces endroits.

Lâcher prise et méditer, contempler que ce soit une fleur ou un oiseau, préparer un repas en y mettant toute son attention, aider les enfants dans leurs travaux scolaires par exemple, pourrait être là un puissant antidote qui vous libère et vous fait apprécier la véracité du moment présent. En ce faisant, vous accéderez à toute cette intelligence qui est situé bien au delà de la mémoire et du mental. Il est impossible d'accéder à l'inconnu en pensant tout savoir, c'est lorsque nous ne nous y attendons pas que nous faisons les plus grande découvertes, pourquoi ? parce le connu ne connais pas l'inconnu.

Portez une grande attention au quotidien et vous verrez qu'il y a dans ces choses simples de la vie une expérience enrichissante qui vous garde en contact avec la réalité du moment présent. Le détachement à toute ces choses que vous aimez, vous libèrera de votre égo et fera jaillir en vous la joie de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Sam 23 Jan 2016 - 20:26

C'est beauuu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10221
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Sam 23 Jan 2016 - 23:58

Clair, mais dur à saisir réellement en-dehors de la théorie,puis dans le décès d'une personne dont l'enfant par exemple,la manière de la mort influe beaucoup sur le ressenti du père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Dim 24 Jan 2016 - 0:41

Comme je l'ai dit plus haut, je pense que c'est surtout la manière d'appréhender la mort qui est en " la cause des causes "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10221
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Dim 24 Jan 2016 - 1:26

"i au fond d'eux ils aiment VRAIMENT leur enfants, ils seront détruit, chaque jour ce le manque de cette personne "

aimer vraiment ? une plus grande souffrance ? le manque.....

parfois,je m'imagine que beaucoup de parent,font des enfants pensant embellir leur vie,sortir d'une routine ainsi de suite,mais au final... oublions la généralisation,cela me vient comme ça par moment,ou je trouve que le fait de faire des enfants et très souvent un pure égoïsme,on aime le chat quand il et bebe,et mignon,mais quand il grandit....


il y'a de la souffrance ego iste,mais peut être aussi une type de souffrance,tristesse.... différent de tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlaas




Masculin
Messages : 11353
Age : 25
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Dim 24 Jan 2016 - 15:26



Essayer de définir une émotion, c'est déja mal partis... l'amour peut être envers le bon, ou le mauvais, certains ont l'amour du meurtre par strangulation par exemple D'autre prennent un réel plaisir a baiser des cadavres.. les émotions ça fait partie, du moins je pense perso, des choses sur lesquelles ont est encore très loiiiiin de savoir quoi que ce soit, car ont ne nous apprend rien la dessus dés le début de la scolarité ( comme par hasard), il y a un million de variable qui influence ces derniers..

Et surtout, les émotions ça vas a toute vitesse, passé de la joie, a la colère, a l'amour peut prendre un temps, et un ordre indéfinissable.. au final tout cela n'a réellement aucun sens, même la "justice" n'en as pas quand ont joue les relativiste profond, j'empêche un homme de commettre un crime, au nom d'une "lois" inventé par des humains.. dans la nature personne prend d'la prison pour avoir tuer quelqu'un

Tout cela découle de "bon sentiments", de compassion a l'égare de la victime, etc, je pense que le seul futur qui nous grandiras mentalement, c'est celui ou les gens seront moins gèné, ou ils n'auront plus peur de rire, de lacher des conneries, car ils sauront que les autres ne répondrons pas dans l'extrême, qu'il seront respectueux car enseigné dés le plus jeune age.. de tel valeur pousse a l'échange, la communion etc, dés qu'ont rentre dans un rapport de jugement, de compétition physique ou mental, ça découle de haine, de frustration, ça encrasse tout épanouissement, ça tue des groupes quand tu tretrouve avec un colérique égoiste etc par exemple tout l'monde le sais..

Tout ça pour dire, quand ont sait que nos émotions dépendent d'un apprentissage, et d'un environnement + toute les variables possibles, ont comprend vite qu'il n'y a aucune "norme", et que chacun réagis celons ces envies.. certains envoient tout chier dés que quelque chose leur va pas par exemple, d'autre arrive a rester respectueux et même gentil avec ls autres tout en vivant des crises importante, en étant pas bien mentalement.. tout est une histoire de choix..

Comme le père qui perdrais sont enfant, réaction excessive, suicide etc, ou acceptations et continuer ça vie.. au final tout ça c'est pareil, et surtout si c'était rejoué cent fois, il y aura des fin différentes, qui prouvent bien que tel ou tel chose influence chaque jour nos états d'âme..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlas-officielle-4050.skyblog.com
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Dim 24 Jan 2016 - 16:03

Tu confonds tout. Tu as une mauvaise connaissance des mots du coup tu es souvent à coté, dommage.

Personne n'a d'amour a baiser un cadavre. De l'excitation oui. Du plaisir oui. De l'amour non.

Lis le livre de Laborit dont j'ai parlé, tu pataugeras un peu moins car tout n'est pas si compliqué quand c'est bien expliqué et qu'on veut vraiment comprendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haris blow
Maître RBien
Maître RBien


Masculin
Messages : 3806
Groupe : l'experience interdite
Date d'inscription : 24/08/2014

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Dim 24 Jan 2016 - 16:57

Syncope a écrit:
Ils nous arrivent tous de perdre un être cher, cette expérience non moins douloureuse apporte son lot de chagrin et de peine à ceux et celles qui la vive. Mais pourquoi la mort est si difficile à accepter ?    
 
Je crois que le fait de savoir que nous ne reverrons plus ces personnes est la principale source de notre chagrin, car pourtant lorsqu'ils étaient vivants nous ne réalisions pas que tôt ou tard ils mourront et n'en tenions probablement pas compte.  
 

personellement ce qui me peine en dehor de mon égo c'est le faite qu'il ne puisse plus profité de la vie , le religieu ne voix pas la mort comme une fin ...moi si.
donc c'est en rapport a la croyance pour un athé, si il c'est sacrifier pour élevé son enfant pour qu'il puisse profité de ca vie et qu'il meurt tout son monde disparait... mais le pire c'est de pensé qu'il est pas pu faire si ou ca mais en se projetan a ca place ...ca c'est pas égoiste c'est de l'ampathie pure on se projete a ca place et on souffre pour lui ca n'a aucune relation avec le soit , le resultat c'est ca plus grande souffrance

bref je peu accepté mon deuil en me disant qu'un plus vieux a bien vécu, alors que plus jeune c'est anormal..il suffit de se projeté dans la peau d'un quintagénaire d'imaginé ta vie si t'as pu kiffé etc, ou si t'as rien pu connaitre
et un gosse c'est un produit de soit vivant que tu percoit comme étan pure c'est une vrai bléssure ca se ressent ...le père c'est le passé l'enfant c'est l'présent et le future

puis dite vous bien que y a eu des gents qui perdu père et gosse et qui n'ont pas contredit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10221
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Dim 24 Jan 2016 - 18:15

tu es aussi religieux en un sens,être athée peut être tout autant une croyance,et la fin je ne sais pas ce que c'est.
Enfin j'ai rencontré beaucoup plus de croyant que d'incroyant,et un incroyant et aussi souvent un croyant ect

Le père élevant son enfant,pour qu'il puisse profité de la vie.... mais l'enfant par rapport au père aura peut-être une autre manière de "profité" de la vie,l'empathie,serai de comprendre de quel manière cette enfant perçois la vie,de quel manière il la vie,non de quel manière il devrait la vivre.
enfin je n'est pas bien tout compris,dans ce que tu cherche à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SansTitre




Masculin
Messages : 22023
Age : 21
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Lun 25 Jan 2016 - 3:47

@Shotgun a écrit:
"Quand tu devrais vivre trois fois 1000 ans, et même autant de fois 10 000 ans, souviens-toi pourtant que nul ne perd une autre vie que celle qu'il vit, et qu'il ne vit pas une vie autre que celle qu'il perd. Par là, la vie la plus longue revient à la vie la plus courte. Le temps présent, en effet, étant le même pour tous, le temps passé est donc aussi le même, et ce temps disparu apparaît ainsi infiniment réduit. On ne saurait perdre, en effet, ni le passé ni l'avenir, car comment ôter à quelqu'un ce qu'il n'a pas ? [...] Celui qui a le plus longtemps vécu et celui qui mourra le plus tôt font la même perte. C'est du seul présent, en effet, que l'on peut être privé, puisque c'est le seul présent qu'on a et qu'on ne peut perdre ce qu'on n'a point."

Vraiment très intéressant ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlaas




Masculin
Messages : 11353
Age : 25
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Lun 25 Jan 2016 - 19:08

@.:: CàmisOle ::. a écrit:
Tu confonds tout. Tu as une mauvaise connaissance des mots du coup tu es souvent à coté, dommage.

Personne n'a d'amour a baiser un cadavre. De l'excitation oui. Du plaisir oui. De l'amour non.

Lis le livre de Laborit dont j'ai parlé, tu pataugeras un peu moins car tout n'est pas si compliqué quand c'est bien expliqué et qu'on veut vraiment comprendre


ça n'a aucun sens de me dire ça puisque dés le début de mon intervention j'ai dit qu'il était inutile d'essayer de définir une émotion..


Comment définis tu l'amour ? A partir de quel moment tu le reconnais ? Personne n'auras la même réponse, c'est évident, c'est encore une fois une discutions sans but.. puisqu'ont n'a jamais encore définis même pour la science, ce qu'est réellement la définition de l'amour, de la haine.. etc etc, si un homme en viens a trembler de désire, a ressentir un plaisir inouis en faisant quelque chose d'abjecte, cela ne veut pas dire qu'il ne se rapproche quand même pas de "l'amour".. mais je pense que toi même tu donne une définition particulière a ce "principe" humain, car aucune autre espèce ne l'a codifié et diversifié a ce point.. ne l'oublions pas.. tu parle comme si tout était facilement explicable car ce trouvant dans un livre.. mais c'est loin, loiiin d'être aussi facile.. je ne cherche jamais a comprendre perso, toujours a m’interroger..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlas-officielle-4050.skyblog.com
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Lun 25 Jan 2016 - 19:19

L'amour n'est pas une émotion. Par ailleurs j'ai toujours trouvé stupide l'idée de vouloir définir l'amour, là dessus au moins on se rejoint

Si comme tu le prétends, les gens donnaient des définitions différentes de l'amour si on leur demandait, c'est peut-être parce qu'on ne s'aime plus, ni nous-même, ni les autres. Affection, attachement, possession, désir et j'en passe, voilà ce que revêt le mot amour actuellement.

Maintenant tu fais bien ce que tu veux, si tu veux passer ta vie à t'interroger sans jamais rien comprendre, c'est dommage mais qu'est-ce que j'y peux ? Rien. Donc


Dernière édition par .:: CàmisOle ::. le Lun 25 Jan 2016 - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Lun 25 Jan 2016 - 19:23

Juste une question : Comment détermines-tu qu'une chose est vraie ou fausse si tu passes ton temps à interroger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlaas




Masculin
Messages : 11353
Age : 25
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Lun 25 Jan 2016 - 19:45


Tu prend tout au pied de la lettre t'abuse j'pensais qu't'arrivais a avoir un recule mais faut TOUT détaillé avec toi


J'ai appris, et j'apprend encore un tas de chose.. "jamais rien comprendre" voudrais dire que j'suis la, la bave au bec, entrain d'regardé l'mur avec un point interrogation qui tourne en boucle, c'est un peu la caricature que tu fais de ma réponse


Je dit juste, plus simplement, que les "certitudes" n'existent pas.. ou bien, ne dure qu'un temps.. car tout est changement, et que donc, au final passé sont temps a vouloir "savoir", c'est tôt ou tard finir par ce rendre compte qu'ont ne sait rien.. et tu m'en diras des nouvelles quand ton age atteindras les 60 passé


Alors wai faut bien d'temps en temps faire ceux qui savent ,qui lisent, qui s'renseigne, blablaté, déblatéré des théories reprisent eux même sur d'autre penseur qui prémache le boulot.. mais toutes les personnes que tu lit, continue d'approfondir leur pensée, par le questionnement, c'est de la que tout commence, et la ou tout fini.. la base d'une action, c'est l'idée de celle ci, ensuite l'action de l'entreprendre.. l'imagination reste le maître de notre civilisation, enfin si ont crois a notre évolution, ont vois bien que sans questionnement l'humain serais resté tel quel.. a subir, sans jamais rien changer.. si il s'était juste dit "ohh je sais comment manger pas bsoin d'+", aucune spécialisation etc etc

Renié le questionnement c'est renié les faits, puisque ceux ci précèdent toujours l'imaginaire, dabord ont pense a faire tel ou tel chose, ensuite ont le fais, que ce soit rapide a mort comme pour les choses qu'ont fait s'en plus s'en soucier, ou les choses nous demandant beaucoup de réflexion.. ce n'est pas les certitudes ou les connaissances qui font un homme pour moi, c'est bel et bien leur interrogation permanente et leur soif de nouveaux, qui a fait avancer l'humain en tout point..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlas-officielle-4050.skyblog.com
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Lun 25 Jan 2016 - 20:08

Lol ce pavé. Au moins t'as compris pourquoi j'ai posé cette question

Bref pour en revenir à ce que je disais, lis ou pas je m'en fiche mais si tu pouvais au moins faire un effort pour ordonner tes idées avec une syntaxe à peu près correcte quand tu t'exprimes, ce que tu penses serait plus clair. Choisis aussi mieux tes mots, sinon ne t'étonnes pas d'être mal ou incompris. D'autant que tu dis parfois des choses sensées mais gâchées par une rédaction dégueulasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlaas




Masculin
Messages : 11353
Age : 25
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Mar 26 Jan 2016 - 1:15


En fait tu discute pas du sujet, tu passe ton temps a analyser ma prose.. futilité tout ça.. tu juge le paquet en oubliant ce qu'il y a dedans..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlas-officielle-4050.skyblog.com
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Mar 26 Jan 2016 - 2:33

@Shotgun a écrit:
J'utilise ici le mot "logique" par simple commodité de langage, mais il ne revêt ici rien du sens "moral" qu'on lui attribue d'ordinaire; je veux dire qu'un événement quel qu'il soit (même la mort d'un nourrisson) répond à une logique objective (pas de sens "moral" donc) qui est l'enchaînement inarrêtable des causes et des conséquences, de la même façon qu'on domino en bouscule un autre. Qu'un enfant doive logiquement devenir vieillard c'est de l'ordre de l'anticipation; une logique "morale" pour le coup, à savoir: il est logique que le futur d'un enfant se réalise - voire même parfois, il est bon que le futur d'un enfant se réalise - , mais ça n'est logique que pour l'idée. Pour les faits, ce qui est logique arrive, nécessairement; ce qui est logique est même nécessaire. Je dirais que la logique des faits est mathématique, et celle des idées subjective, pour faire simple

On peut donc dire qu'il y a  primauté de la réalité sur l'idéalisation?

Pourtant c'est une idée largement répandue que la mort d'un enfant soit un drame plus conséquent que la mort d'un vieillard. Pourquoi? Parce que la mort du vieillard à un age relativement avancé ne parait rien de surprenant, on s'y attend, quoi qu'on en dise. Or, la mort d'un enfant, idéalement, ça ne rentre pas dans cette logique. D'où une sorte de stupeur.

Rien dans la réalité ne nous montre que la nature est d'avantage bienveillante envers l'enfant qu'envers le vieillard, au même titre que rien dans la réalité ne nous montre que le dévot a droit aux bienfaits de la nature plus que l'impie.  

Ainsi, si les gens peuvent en venir à considérer les choses ainsi, à se forger une telle opinion fausse, dont nous pourrions débattre des causes, qu'en est il pour tout le reste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant   Aujourd'hui à 19:25

Revenir en haut Aller en bas
 

Aucun parent ne devrait à avoir à enterrer son enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Les disques de rock à avoir toujours sur soi.
» [Info] Tokio Hotel et Four Artists se séparent
» peut on avoir une weis de luthier pour 1000 euros ?
» Moi blonde...moi pas avoir compris la fin de Purge...
» Comment avoir le même pantalon que Jared Leto ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-