Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Questions existentielles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
N.B
Maître RBien
Maître RBien


Masculin
Messages : 4322
Age : 23
Groupe : •Fū®Yo-Tøk¥øït€•
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 9 Mar 2014 - 20:50

Bien que dans certains cas, un mal de vivre ou un problème existentiel peut amener à une obsession du questionnement...comme pour chercher une raison ou une réponse à ça.

@Shaolin : C'est pour ça que je demande , tu fait comment toi pour avancer dans ta vie sans te laisser abattre par le fait de ne pas savoir ou tu es , ni pourquoi tu es la ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 9 Mar 2014 - 22:44

Je ne sais pas si cela a un sens de se laisser abattre par le fait de ne pas savoir comment et pourquoi nous sommes là. Je pense que ces questions là abattent plutôt ceux qui vivent parmi d'autres et qui ont le sentiment de ne pas avoir leur place parmi ces autres. Car, de ne pas savoir pourquoi nous sommes là, c'est vrai pour tout le monde, c'est vrai pour l'oppresseur comme pour l'opprimé...en revanche, le constat du pauvre face à la richesse, ça peut être une cause d'interrogation, débouchant sur un mal existentiel face à cette réalité. Quand je parle de richesse, ce n'est pas au sens de l'opulence, c'est au sens du vital. Tout le monde ne cherche pas à avoir 50 milliards d'euros en banque, en revanche, tout le monde aimerait pouvoir élever et nourrir ses enfants d'une manière correcte, pouvoir se soigner correctement et pouvoir être épanoui.

Mais concernant la question philosophique du pourquoi et du comment, j'ai du mal à concevoir qu'un tel questionnement puisse aboutir à un problème existentiel. C'est plutôt l'inverse en fait, je pense que les gens malheureux, les gens qui subissent, qui ne trouvent pas leur place dans cette vie là, en viennent à ce genre de questionnement, voulant comprendre la raison de leur apparition ici, sans l'avoir voulu, sans y avoir été invité, pour un court séjour, sans savoir pourquoi...



Dernière édition par Shaolin le Dim 9 Mar 2014 - 22:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.B
Maître RBien
Maître RBien


Masculin
Messages : 4322
Age : 23
Groupe : •Fū®Yo-Tøk¥øït€•
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 9 Mar 2014 - 22:53

Donc je n'ai pas ma place sur terre ou je pense ne pas l'avoir plutôt ? Mais tu pense que le fait d'avoir une vie active aide a diminuer ce sentiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 9 Mar 2014 - 23:01

Pour ma part, je partage l'opinion de Schopenhauer, à savoir, face à la tragédie, que je considère comme étant un des principe fondamental de l'existence, il y a des exutoires...il me semble que c'est pour cela que des gens s'impliquent d'une manière radicale dans leur job, ou dans telle ou telle action...c'est une manière de contrecarrer la tragédie du monde, de trouver une satisfaction dans l'existence.

Mais comme dit Clément Rosset, on ne demande pas au philosophe de nous donner des raisons de vivre...

Si ce que tu cherches, c'est une raison de vivre, trouve là en cherchant ce qui convient le mieux à ton esprit, autant que faire se peut, de sorte que tu trouves une sorte de tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.B
Maître RBien
Maître RBien


Masculin
Messages : 4322
Age : 23
Groupe : •Fū®Yo-Tøk¥øït€•
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 9 Mar 2014 - 23:10

Vais je la trouver un jour c'est la question , toi qu'est ce que tu te dit ? Qu'est ce qui te pousse a vivre dans ce bordel cosmique    c'est la philosophie ta passion ? C'est ta copine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 9 Mar 2014 - 23:33

Ce qui me pousse à vivre, je pense que c'est ce qui pousse tout le monde à vivre, une sorte de vouloir vivre intrinsèque au être vivant. Je ne vis pas pour une fin précise. Je constate être en vie, je m'arrange avec ce constat, plus ou moins bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10217
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Lun 10 Mar 2014 - 9:05

nb t'es moins perdu que shaolin aha même si tu pense en réalité l'être, bon signe très bon signe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10217
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Lun 10 Mar 2014 - 9:12

pourquoi fait tu de la philosophie ?

Il n'y a pas de réponse à ce pourquoi, je pense que c'est une activité comme une autre, qui suscite un intérêt dont la cause reste inconnue, tout comme le mathématicien fait des mathématiques....

Bien que dans certains cas, un mal de vivre ou un problème existentiel peut amener à une obsession du questionnement...comme pour chercher une raison ou une réponse à ça.

Il y a sans doute des philosophes tranquilles et des philosophes tourmentés.

Schopenhauer, à savoir, face à la tragédie, que je considère comme étant un des principe fondamental de l'existence, il y a des exutoires. "

pense tu donc finalement que tu pratique la philosophe comme un exutoires ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Lun 10 Mar 2014 - 11:21

Je dirais que c'est plutôt la curiosité qui m'offre une certaine satisfaction. Une sorte de plaisir de la connaissance en générale. Je n'ai pas un attrait très poussé pour les rapports humains, ce n'est donc pas chez les autres que je trouve une satisfaction personnelle.

Ce que je dirais, c'est que la philosophie, comme toute autre entreprise intellectuelle, aboutit toujours à une impasse, pour celui qui cherche à comprendre la réalité du monde, que ce soit la philosophie ou la religion d'ailleurs. Et tout philosophe, sauf peut être le sceptiques, et encore il faudrait voir, est engagé dans une orientation philosophique. Donc au final, c'est idéal contre idéal.

Après il y a quand même des critères empiriques, logiques ou évidents...mais cela ne permet pas de donner à l'humanité, le pourquoi exact de leur condition, le pourquoi de toutes les causes qui s'imposent à eux et qui peuvent les faire s'interroger.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10217
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Lun 10 Mar 2014 - 12:48

" Je n'ai pas un attrait très poussé pour les rapports humains, ce n'est donc pas chez les autres que je trouve une satisfaction personnelle. "

d'une certaine manière je te trouve contradictoire, car la philosophie ce base sur l'observation des rapports humain de la corrélation finalement entre sois est autrui pour être le plus rationnel possible on ne peut ce contenter de ne voir qu'à l'aide de sa propre vue ou livre, donc finalement tu as plus d'attrait pour les rapports humains que tu ne le pense sinon ta philosophie serais boiteuse si elle n'est que subjectivité de ta personne ou ouvrage...

même si tout est subjectivité un degrés de pragmatisme existe voir total mais très très dur à atteindre, ce basant sur l’altruisme et l'empathie, son je pense les moyen qui permette d'atteindre plus de pragmatisme que de subjectivité.

en ce moment j'ai l'impression que l'impasse de la philosophie le point culminent est "l'absurdité" quand on traverse un long chemin de penser.... beaucoup de philosophe en son arriver à cette conclusion plus ou moins,camus,shopenauer... avec des divergences bien entendu

le pourquoi exact de leur condition, le pourquoi de toutes les causes qui s'imposent à eux et qui peuvent les faire s'interroger.

mais maintenant partons du principe que finalement la religion, spiritualité,philosophie ne prouve au final concrètement rien, sur l'après vie, si la mort est une fin ou non, quel choix s'offre donc à une personne qui auras donc le choix sans un qui l'emporte sur l'autre tous son égal, mais tout choix équivaut à une variable différente, exemple, la croyance absolue du néant peut conduire l'individus à être plus individualiste bien sure cela n'est pas une généralité mais je souhaite te montrer que chaque choix entraîne une variable du mode de vie différent pour chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Lun 10 Mar 2014 - 14:43

......on répète sans cesse : "Autant de têtes, autant d’avis ; tout homme abonde dans son sens ; il n’y a pas moins de différence entre les cerveaux des hommes qu’entre leurs palais : " toutes ces sentences marquent assez que les hommes jugent des choses suivant la disposition de leur cerveau et exercent leur imagination plus que leur entendement. Car si les hommes entendaient vraiment les choses, ils trouveraient dans cette connaissance, sinon un grand attrait, du moins (les mathématiques en sont la preuve) des convictions unanimes...
Spinoza - L'Ethique - Partie 1 - De dieu

Moi je ne dirais pas comme toi "chaque choix entraine une variable", car je ne pense pas qu'une orientation religieuse ou philosophique soit un choix propre de l'individu. C'est plutôt l'inverse en fait....un individu lit la bible ou le coran, telle ou telle philosophie, et par une cause qu'il resterait à définir (cerveau différent, psychologie différente, expériences vécues différentes, affects différents, etc..) l'individu en vient à être PRIS ou non par cela. Et c'est finalement la cas pour toutes les formes d'influence et d'orientation idéologique.

De toute manière, ni la religion ni la spiritualité, ni la philosophie ne prouve quoi que ce soit sur rien. Ce qui prouve quelque chose, ce qui démontre quelque chose, c'est seulement la réalité elle même, si tenté qu'on accepte que la réalité qui s'impose à nous possède une part de réel.

La bible, le coran, Schopenhauer, Spinoza, Nietzsche, Socrate, etc...ne prouvent rien du tout, ils proposent des manières de voir le monde. La seule différence, c'est ce sur quoi se base chaque système.....principes, logique, mysticisme, superstitions, croyances, etc.....

D'où ma question lors de ma première intervention dans ce topique, à savoir....lorsque l'on s'interroge sur un hypothétique sens de la vie, que doit on prendre en compte dans l'analyse? Seulement le comportement des hommes? Ou bien l'univers dans son ensemble, dans la mesure ou il nous est intelligible.....pour le dire autrement, est ce que de savoir que l'univers est en expansion est un paramètre à prendre en compte lorsque l'on s'interroge sur le sens que peut avoir la vie? Est ce que d'observer les animaux est un paramètre à prendre en compte aussi? Est ce que toutes ces choses peuvent nous apprendre quelque chose sur un éventuel sens qu'aurait la vie?

Si Aristote avait su à son époque que la monde ne se limitait pas aux quelques planètes du système solaire, s'il avait su que l'univers est en expansion, s'il avait su qu'il y a des milliards de galaxies...sa philosophie aurait elle était différente? Aurait-il considéré les choses d'une autre manière? Aurait il considéré l'importance de l'homme de la même manière? S'il avait eu l'idée de la théorie de l'évolution, s'il avait su que des dinosaures vivaient sur la planète il y a 65 millions d'années....aurait il pensé les choses de la même manière?

Je suis paradoxal, ça dépend....on peut être misanthrope et prendre en compte l'existence de l'autre dans son analyse, observer les mœurs, les passions, les comportements et les coutumes de ses semblables, pour en faire ressortir quelques chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10217
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Jeu 13 Mar 2014 - 20:35

Si Aristote avait su à son époque que la monde ne se limitait pas aux quelques planètes du système solaire, s'il avait su que l'univers est en expansion, s'il avait su qu'il y a des milliards de galaxies...sa philosophie aurait elle était différente? Aurait-il considéré les choses d'une autre manière? Aurait il considéré l'importance de l'homme de la même manière? S'il avait eu l'idée de la théorie de l'évolution, s'il avait su que des dinosaures vivaient sur la planète il y a 65 millions d'années....aurait il pensé les choses de la même manière?

on ne peut savoir

mais si tu savais à quel point tu es limité pourrais penser que nous n'avons pas "tous" aucun libre arbitre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Jeu 13 Mar 2014 - 23:39

Précise ta dernière question stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10217
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Ven 14 Mar 2014 - 10:32

mais si tu savais à quel point tu es limité pourrais penser que nous n'avons pas "tous" aucun libre arbitre ?

sais tu as quel point l'homme est limité donc toi,moi.... pourquoi selon toi socrate disait " je sais que je ne sais rien " pense tu que nous avons "tous" aucun libre arbitre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Ven 14 Mar 2014 - 13:40

Je te demanderais alors à partir de quelle référence postules-tu que nous sommes limités? A partir de quoi? A partir de quelle savoir? De quelle vérité? Hors mis les vérité hypothétiques, mystiques, et autres affirmations du même ordre...

Prétendre ne pas savoir, ou ne pas tout savoir, ça ne rend pas plus vrai les hypothèses sur ce dont est capable un corps, ça ne rend pas plus vraies les affirmations spiritualistes, mystiques, religieuses, etc...c'est plutôt l'inverse en fait.

Tes questions, elles m'amènent à penser que ce que tu fais toi finalement, c'est un pari sur l'avenir, à savoir que, parce que tu penses que nous ne savons pas tout, lorsque nous en saurons plus, les vérités qui se révèlerons seront nécessairement celles que tu envisages aujourd'hui....comme par exemple de penser que l'homme sera plus libre demain qu'aujourd'hui parce qu'il en saura plus...

Tant que les êtres, et donc les corps, seront désirant, soit par nécessité (manger, boire, se soigner, s'épargner la souffrance) soit par plaisir (faire telle ou telle chose, posséder telle ou telle chose, etc..), il n'y a pas de liberté possible. La liberté, elle nécessite forcément l'abandon du désir, j'irai même jusqu'à dire l'abandon du vouloir vivre. Car celui qui veut vivre, ne peut pas s'affranchir de toute causalité.

Prétendre la liberté de l'homme, c'est prétendre que l'homme est lui même le concepteur des causes qui le fait désirer et vouloir. Je donne un exemple: tu tombe amoureux d'une fille (ou d'un garçon..après tout) avec tout le cortège de sentiments et de ressentis....que vas tu dire en constatant ce qu'il t'arrive? Tu vas dire "je suis amoureux".....

Mais dire "je suis amoureux", cela veut il dire que c'est toi qui as créé la cause première au fait que tu sois amoureux, ou cela veut il dire que le fait de tomber amoureux est un effet, une conséquence, d'une cause première que tu ignores?

Dans ce simple exemple, tu n'es donc pas l'architecte, le concepteur de ce qu'il t'arrive, tu n'es qu'un corps par lequel se manifeste une volonté et un désir.

Après tu pourras me dire, même si tu es amoureux, attirés, etc....tu peux quand même par l'intellect, t'opposer à cet amour, à cette attirance....et c'est vrai...mais si tu parviens à cela, ce n'est pas sans cause non plus....c'est forcément que tu as une bonne raison de t'opposer à ce désir...sinon, ta propension naturelle serait d'y répondre favorablement afin d'y trouver un bien être, une satisfaction...ou pour les plus optimistes, du bonheur.

Et en ça, le prosélytisme m'a toujours paru complètement absurde....car il y a une différence entre faire connaitre et vouloir l'adhésion des autres....d'où l'importance de la laïcité, à savoir, un partage des idées et des experiences, et non une dictature de la doctrine, comme c'est le cas dans les théocraties et autres pays totalitaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10217
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 16 Mar 2014 - 11:47

j'ai pas besoin de référence pour savoir que nous sommes limités,le fait même d'être un "homme" montre à quel point nous sommes limité par rapport à ce qui nous dépasse,prend une fourmille mais la sur ton doigt pense tu qu'elle verras l'immensité du corps ?

je ne pense pas déjà que le fait d'en savoir plus rend obligatoirement un homme libre cela peut même être le contraire,pascal blaise fessait un pari sur l'avenir moi je ne pari pas, je sais simplement que la mort n'est pas une fin, pourrais-je te le prouver je ne le pense pas.

"Tant que les êtres, et donc les corps, seront désirant, soit par nécessité (manger, boire, se soigner, s'épargner la souffrance) soit par plaisir (faire telle ou telle chose, posséder telle ou telle chose, etc..), il n'y a pas de liberté possible."

justement tant que les être seront désirant la notion de liberté existera


peut être que l'amour n'est que chimique, est que nous sommes feinté pour nous reproduire par la nature ^^ mais l'amour existe quand même.

la laicité en france pour moi est une farce pour que les gens comme toi pense qu'on vie dans une démocratie loin des religion ect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 16 Mar 2014 - 14:14

Pour toi c'est peut être une farce, n'empêche que si tu étais contraint de vivre dans d'autres pays dans lesquels ce principe n'a aucune légitimité, tu te rendrais vite compte qu'il y a bien une différence. Le principe de laïcité n'a rien à voir avec le fait de vivre loin des religions. Il y a en France une église par village, comment peux tu dire que les gens vivent loin des religions? A chaque coin de rue, un monument nous le rappel.

Ensuite, puisque tu parles de moi, je te renvoies à ce topic que j'avais créé, et qui répond en substance à ta critique à mon égards, sur ce que je peux penser de la laïcité et de la démocratie, lorsque les deux principes fonctionnent ensembles:

http://rap-battle.jeun.fr/t64129-democratie-et-laicite-compatible#1264234


Pour le reste, tu dis ne pas avoir besoin de référence, pourtant tu en utilises une dans la même phrase, même si cela reste abstrait, tu parles des choses qui nous dépassent.....mais quelles sont ces choses? Suffit il de dire que des choses nous dépassent pour que ce soit réel?

Qu'entends tu par ces choses qui nous dépassent?


Pourquoi dis tu que tant que les êtres seront désirant, la notion de liberté demeurera?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.B
Maître RBien
Maître RBien


Masculin
Messages : 4322
Age : 23
Groupe : •Fū®Yo-Tøk¥øït€•
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Lun 17 Mar 2014 - 16:38

Moi ce que je me demande c'est a partir de quel moment on a décréter que vivre était normal ? que la vie était normal , je veut dire quand on bouge , mange , se lave , on vis mais perso je me demande tout le temps pourquoi je fait ça , ou je suis , comment ça se fait que j'ai l’impression que tout le monde trouve cette univers normal et que je sois le seul a me demander qui je suis etc , c'est étrange et franchement ça me met mal des fois , tête qui tourne etc

le pire c'est que c'est des questions auquel personne ne peut répondre mais j'ai l'impression d’être perdu genre seul au monde c'est chaud , l'autre fois tu disait Shaolin que trouver un sens n'était peut être pas la réponse ou que c’était un comportement humain mais c'est impossible de faire quelque chose qui n'a pas de sens a moins d’être fou mais la plupart du temps quand on fait quelque chose c'est parce que derrière ça apporte quelque chose manger,faire du sport,allé sur le net,écouté du rap mais la vie mène ou ? c'est ça le truc on ne peut pas passé sa vie a faire des choses sans se demander a quoi sert la vie elle même , or j'ai l'impression que personne n'y pense tout le monde a l'air bien dans sa petite vie sans se posé de questions existentielles


c'est exactement ca que je ressent franchement c'est hyper intéressent > http://www.talentdifferent.com/depression-existentielle-et-desintegration-positive-de-dabrowski-par-jt-webb-1205.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Eclair
RBien d'élite
RBien d'élite


Masculin
Messages : 2453
Age : 21
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Lun 17 Mar 2014 - 17:16

Justement le truc c'est que personne ne sait le sens de la vie. est ce que c'est normal de vivre ? pourquoi vit-on ? Qui suis je ? Une petit personne paumée parmi les milliards d'humains, qui sont eu mêmes que de simple personne ? Si je meurs la terre continue de tourner, alors en fait je suis rien ?

Ces fameuses questions existentielles n'auront jamais de réponses.Jamais Dieu (si il existe) descendra sur Terre pour te dire personnellement "toi, tu dois vivre comme ceci pour telle raison".
C'est comme se demander pourquoi la gravitation existent elle, pourquoi 1+1=2. on sait pas mais c'est comme ça.

Du coup, pour ne pas déprimer en se disant que nous sommes de misérables fourmis dans une galaxie, il faut soi même donner un sens à nos vies. Perso mes buts dans la vie, c'est essayer sur le long terme d’être un mec bien, éviter de faire du mal, rencontrer des gens, garder de véritables liens avec mes proches (potes, famille). Puis plus tard, pourquoi pas fonder une famille, voir grandir mes enfants...

Le sens de "La vie" n'est pas important pour moi. C'est le sens de "Ta" vie.Un écureuil, un arbre et un humain vivent, mais pas de la même manière. Ils n'ont pas les mêmes buts.

Remarque aussi que c'est parce que que tu te sens désœuvré dans ta vie (apparemment, si j'ai bien compris) que tu te poses des questions existentielles sur "La vie". Donc pour moi l'important c'est le sens et les buts que tu donnes à TA vie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Halogène




Masculin
Messages : 10217
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Lun 17 Mar 2014 - 19:47

@Shaolin a écrit:
Pour toi c'est peut être une farce, n'empêche que si tu étais contraint de vivre dans d'autres pays dans lesquels ce principe n'a aucune légitimité, tu te rendrais vite compte qu'il y a bien une différence. Le principe de laïcité n'a rien à voir avec le fait de vivre loin des religions. Il y a en France une église par village, comment peux tu dire que les gens vivent loin des religions? A chaque coin de rue, un monument nous le rappel.

je parle de la france,sans penser au autre pays, est pour moi en france la laïcité est une farce (en france), tu peut vivre en permanence près d'une foret sans en avoir le bénéfice de sa beauté ou de sa paix.



Ensuite, puisque tu parles de moi, je te renvoies à ce topic que j'avais créé, et qui répond en substance à ta critique à mon égards, sur ce que je peux penser de la laïcité et de la démocratie, lorsque les deux principes fonctionnent ensembles:

http://rap-battle.jeun.fr/t64129-democratie-et-laicite-compatible#1264234

je ne te critique pas est le débat de laicité ne m’intéresse pas pour le moment


Pour le reste, tu dis ne pas avoir besoin de référence, pourtant tu en utilises une dans la même phrase, même si cela reste abstrait, tu parles des choses qui nous dépassent.....mais quelles sont ces choses? Suffit il de dire que des choses nous dépassent pour que ce soit réel?

Qu'entends tu par ces choses qui nous dépassent?

ce qui nous dépasse ? l'infini,la mort,la vue

Pourquoi dis tu que tant que les êtres seront désirant, la notion de liberté demeurera?

parce que la notion de liberté n'existe pas sans enclave, on ce rend compte que la liberté existe quand on subi l'enclavement,l’emprisonnement de l'esprit ou du corps, la liberté total n'existe pas car elle n'a pas lieu d'être sinon elle n'existerais pas, la liberté est une question de degrés, mais ce n'est pas parce que nous sommes forcer de manger que nous ne sommes pas libre, la liberté consiste à différencier quand nous le sommes quand nous pouvons l'être quand nous ne le sommes pas, c une image rapide que j'ai de la liberté pas spécialement envie de détailler je suis en ce moment blazer d'écrire, d'expliquer, une phase sans doute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Aujourd'hui à 9:51

Revenir en haut Aller en bas
 

Questions existentielles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les Questions Existentielles de INT-Part 13
» Les Questions Existentielles de INT-Part 12
» Les Questions Existentielles de INT-Part 1
» Questions sur le Silver Star
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-