Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Questions existentielles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tibbar




Masculin
Messages : 37592
Age : 26
Groupe : Admin
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 22 Fév 2014 - 22:21

@Pompideup a écrit:
@Tibbar a écrit:
C'est vrai que c'est bon, parfois des choses très simples peuvent apporter du bonheur.

T'es le champion du monde des lieux communs toi. T'as du être miss France dans une autre vie.

  Merci Eric Zemmour !

Il est parfois bon de rappeler l'essentiel que certains peuvent avoir tendance à oublier...

Arrête de ne penser qu'à ta pomme... Dapi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=XDAbYVudWdE&list=PLpNbhQklR9
Pompideup
RBien habitué
RBien habitué


Masculin
Messages : 871
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 22 Fév 2014 - 23:06

Eric Zemmour, c'est Oui-Oui plutôt que Miss France. Par contre, je suis comme lui, moi "quand j'entends parler de bonheur, j'ai envie de sortir mon flingue".

Tu rappelles pas l'essentiel, tu répètes une réplique que tu as entendu à Plus belle la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibbar




Masculin
Messages : 37592
Age : 26
Groupe : Admin
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 23 Fév 2014 - 0:19

Je ne suis pas un perroquet, certains répètent ce qu'ils entendent dans plus belle la vie, d'autres récitent les versets de leur religion par cœur... Mdr. #plusbellelabible

Perso je m'approprie les termes, les mots, les expressions, afin de sortir ma pensée et d'être compris par ceux à qui je m'adresse... Et pour cela, parfois, des phrases ou même des citations existantes peuvent très bien coller... Faut-il encore les comprendre et savoir les expliquer avec cohérence pour que ça ait du sens... Pas répéter bêtement ce qu'on entend, bien entendu... Peu importe que la phrase de base soit un lieu commun pour monsieur Pompiflop...

Merci quand même d'avoir essayé, c'est très téméraire de ta part...
Tu me fais penser à un skieur qui se lancerait confiant à l'aveugle, le masque plein de buée, sur ce qu'il croit être une piste verte ou bleue mais qui en réalité est sur du hors piste et se retrouvera vite le nez dans la poudreuse et le bâton planté dans l'cul, ah ah ah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=XDAbYVudWdE&list=PLpNbhQklR9
Pompideup
RBien habitué
RBien habitué


Masculin
Messages : 871
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 23 Fév 2014 - 12:29

@Tibbar a écrit:
Tu me fais penser à un skieur qui se lancerait confiant à l'aveugle, le masque plein de buée, sur ce qu'il croit être une piste verte ou bleue mais qui en réalité est sur du hors piste et se retrouvera vite le nez dans la poudreuse et le bâton planté dans l'cul, ah ah ah.

Euh ... pourquoi tu te mets à écrire comme hacheur tout d'un coup ? Enfin comme hacheur ... hacheur avec deux grammes dans le sang et 40 de fièvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SansTitre




Masculin
Messages : 22022
Age : 21
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 23 Fév 2014 - 12:42

tearone a écrit:
le bonheur c est une drogue des qu on y a gouté on en veu encore
la première fois que je co sign tearone  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10221
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 23 Fév 2014 - 13:03

@Pompideup a écrit:
@Tibbar a écrit:
Tu me fais penser à un skieur qui se lancerait confiant à l'aveugle, le masque plein de buée, sur ce qu'il croit être une piste verte ou bleue mais qui en réalité est sur du hors piste et se retrouvera vite le nez dans la poudreuse et le bâton planté dans l'cul, ah ah ah.

Euh ... pourquoi tu te mets à écrire comme hacheur tout d'un coup ? Enfin comme hacheur ... hacheur avec deux grammes dans le sang et 40 de fièvre.

Ahahaha mdr tu as réussi a déclenché un sourire a mon ego #enculé...je dis mon ego car la vanne de tibbar était lourde jusqu'à ce que tu l'a compare a l'art de maitreyoda...le poids du symbole, du symbole de maitreyoda dans ton crâne est devenu un superlatif qui te sort de tous les pièges a présent...maitreyoda sait que tu en as intimement conscience même si ton ego te fait défaut...ahah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.B
Maître RBien
Maître RBien


Masculin
Messages : 4310
Age : 23
Groupe : •Fū®Yo-Tøk¥øït€•
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 23 Fév 2014 - 21:50

Merci Tibbar ta réponse est intéressante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.B
Maître RBien
Maître RBien


Masculin
Messages : 4310
Age : 23
Groupe : •Fū®Yo-Tøk¥øït€•
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Dim 23 Fév 2014 - 22:25

L’homme ne peut pas vivre sans "liens affectifs" au sens large du terme. On le sait pertinemment en ce qui concerne le bébé. Si personne ne le regarde de manière personnelle, ne le touche, ne s’intéresse à lui, il dépérit. Si quelque chose, donc, donne vraiment sens à notre vie, riches ou pauvres, hier ou aujourd’hui, ici ou ailleurs, c’est l’amour. Toutes les recherches philosophiques ou religieuses nous laisseront dans une sensation de vide existentiel si notre vie est sans amour. La vie est viable parce que quelqu’un, ne serait-ce qu’une seule fois, nous a regardé avec amour.

C'est peut être ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Ven 7 Mar 2014 - 13:39

Le SENS  de la VIE qu'est ce que c'est?

Que veut dire ici SENS? Que veut dire ici VIE?

La connaissance, peut elle nous offrir quelconque réponse à la question? Si oui, cela a t-il un sens? Car en effet, chaque époque a apporté son lot de connaissance et d’expérience aux hommes, il y a donc inégalité, car comment un homme d'il y a 1000 ans aurait pu réfléchir à la question posée tandis qu'il ne savait pas l’expansion de l'univers, qu'il ne savait pas les dinosaures, etc..etc...Y a t-il donc un sens à supposer qu'il soit judicieux et justifié de chercher un quelconque sens à la vie tandis qu'à l'évidence, nous n'avons pas tous les éléments afin d'y répondre? Quels éléments de réflexion auront les gens dans 1000 ans?

Quels éléments doit on et peut on prendre en compte pour réfléchir à la question posée? Car ce sont ces éléments qui vont définir l'orientation de la réponse.

Le sens de la vie peut il reposer sur la logique? Sur ce que l'on constate? Sur la connaissance?

Ne doit on penser le sens de la vie qu'à partir des Hommes? Mais comment cela est il possible depuis que l'on sait que les Hommes sont composés des mêmes éléments que l'on trouve dans les étoiles?

Ce n'est pas la même chose que de postuler que, constatant que nous sommes des Êtres avec un sexe, que le sens de la vie c'est la reproduction, plutôt que constant que nous sommes des Êtres avec un sexe, que la POSSIBILITÉ de la reproduction peut être l'un des sens de la vie...

Les gens font il des enfants parce qu'ils considèrent cela comme un devoir répondant à une logique qui les pousse à agir en ce sens, ou bien font ils des enfants parce que l'enfant donne un sens à leur vie? Font ils des enfants par contrainte pour répondre à une exigence existentielle, plus que pour répondre à une exigence de désir?

Un évènement, comme la mort d'un enfant de cause naturelle (j'entends par cause naturelle, une cause dont la volonté humaine est totalement absente), doit il être un élément de réflexion sur le sens de la vie, lorsqu'il apparait évident aux yeux de tout le monde que la cheminement logique d'un Être, c'est d'être bébé, puis enfant, puis adulte, avant de mourir?

Avant de se questionner sur un quelconque sens de la vie, ne doit on pas au préalable se débarrasser de tous les aprioris clandestins qui faussent l'entendement? Mais quels peuvent être ces aprioris clandestins? Sont ils relatifs ou subjectifs? Sont ils logiques ou non?


Dernière édition par Shaolin le Sam 8 Mar 2014 - 13:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Ven 7 Mar 2014 - 16:56

woah ta compliquer le truc aha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 0:09

Certains supposent des réponses, d'autres proposent des questions....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 0:44

ouai mayb'e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibbar




Masculin
Messages : 37592
Age : 26
Groupe : Admin
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 2:24

Tu soulèves des bonnes questions Shao, effectivement le sens qu'on donne à la vie est subjectif, relatif, c'est pour ça que je dis que c'est à nous de lui donner un sens.

Nous ne sommes pas les hommes d'il y a 1000 ans, ni ceux dans 1000 ans...
Nous vivons nos vies comme il se doit, à l'instant T, avec nos façons de faire.

Après que ce soit avant, maintenant ou après je ne pense pas qu'il y ait de mieux ou de pire, chaque époque a son lot de contraintes et d'avantages.

Mais on parle de sens de la vie pour l'Homme, car on parle pour nous.
Je ne sais pas si les animaux se questionnent là dessus... Ils se contentent de vivre, ils n'ont pas notre intelligence / conscience.
Et selon moi chaque personne veut atteindre le bonheur, ou du moins la satisfaction.
Ça passe par de multiples choses selon les individus, et c'est ce qui pousse les gens à agir.

Sans aucun sens, sans direction, sans but, sans raison de vivre... Que fait-on ? Rien.
Le but final de toutes nos actions est de s'auto-satisfaire. (même quand on aide autrui)

C'est un constat, maintenant pour le reste je ne pense pas qu'on puisse prétendre savoir si il y a un sens tout autre, une explication à la vie, qui soit absolue... Même si les diverses croyances, religions etc... le prétendent, à toutes les époques. (ça prouve aussi que l'Homme a toujours eu besoin d'avoir un sens, un repère, une explication...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=XDAbYVudWdE&list=PLpNbhQklR9
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 14:24

Si la finalité de l'existence est comme tu l'indiques, à savoir, la recherche du bonheur ou de la satisfaction....ne peut on alors pas convenir que le but de l'existence, c'est le combat? L'affrontement? la volonté de persistance?

De sorte qu'en réalité, la réponse à la question posée soit bien plus pessimiste que ce qu'elle peut laisser supposer au premier abord.

Et finalement, n'y a t-il pas inversion de la donne? Ce qui donnerait comme analyse que, le sens de l'existence s'est la combat permanent, le bonheur n'étant que la finalité à laquelle tout le monde veut accéder, mais n'y parvenant jamais, ou alors toujours au détriment d'autres individus...ces derniers n'étant jamais heureux pour le coup, car étant réduit à moins que les autres..etc...etc..

Le but de l'existence n'est il pas alors de faire que TOUT le monde soit heureux? Mais comment cela est il possible? Y a t-il un seul exemple dans le monde, qui permet de faire voir cela?

Et finalement, toutes les spiritualités et les philosophies de l'anti-désir, ne naissent elles pas justement du constat qu'en réalité le bonheur de tout le monde n'est tout simplement pas possible, et qu'il vaut mieux chercher à se débarrasser de tout les désirs, plutôt que de chercher à vouloir les vivre, ce qui amène inévitablement à l'affrontement et à la souffrance?

Imaginons que tous les gens, pour être heureux, souhaiteraient posséder une ferrari....comment trouver une issue positive? Bien sûr ceci est caricatural, et statistiquement, il est hautement probable que tout les gens ne souhaitent pas une ferrari, mais ça donne une image de la situation, car ils souhaitent nécessairement d'autres choses, plus ou moins accessible selon leur condition.

Pour résumer, le but de l'existence n'est il pas plutôt une perpétuelle quête du bonheur? Ce qui au final traduirait l'existence comme une recherche de l'inaccessible?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 14:46

mais n'y parvenant jamais, ou alors toujours au détriment d'autres individus...ces derniers n'étant jamais heureux pour le coup, car étant réduit à moins que les autres..etc...etc..


sa dépends, si tu est dans l’altruisme ton bonheur peut faire le bonheur d'autrui, le bonheur n'est pas forcement individualiste mais le bonheur née de l'amour pour les autres,on pense qu'on accède au bonheurs en ce branlant individuellement...

si veux parler du bonheur il faudrait d'abord savoir de quel bonheur tu parle....

"Le but de l'existence n'est il pas alors de faire que TOUT le monde soit heureux? Mais comment cela est il possible? Y a t-il un seul exemple dans le monde, qui permet de faire voir cela? "

jesus.... est tellement d'autre

"toutes les spiritualités et les philosophies de l'anti-désir, ne naissent elles pas justement du constat qu'en réalité le bonheur de tout le monde n'est tout simplement pas possible "

de quoi parle tu ? anti-désir ? qu'elle oeuvre,qu'elle spiritualité ? il ne prône pas l'anti-désir tu déformes la chose.... après tout dépends de quel oeuvre ou spiritualité tu parle...

mais tu soulèves quelque chose d'intéressant, que le bonheur est maquer par un voile, est qu'en portant ce voile on ne peut accéder au bonheur si ce n'est l'illusion du bonheurs mais pour quelqu'un qui trouve que rien n'a de sens est que le monde est gouverner par l'absurdité peut y-il discerner lui aussi le vrai bonheurs ? quand on pense que l'absurdité gouverne le monde est le non-sens ce n'est-il pas un simple constat de notre limite de raisonnement au delà de ce qui nous dépasse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 16:15

Pourquoi me parles-tu de Jésus?

Par anti-désir, je parle des concepts philosophique et spirituel, religieux même, qui prônes la retenue plutôt que la satisfaction...tous les concepts contraire à l'hédonisme.

Pour le reste, même l'altruiste ne cesse jamais de spéculer sur l’intérêt que lui vaudrait son propre altruisme. La cause de l'altruisme est individuelle. Elle découle d'un désir d'agir en ce sens en vu d'une satisfaction personnelle...Si donc le bonheur de l'altruiste c'est le bonheur de l'autre, comment pourrait il être dans le bonheur en constatant la réalité du monde?

Vous pourriez alors penser que le TOTAL BONHEUR existera un jour, c'est à dire un monde dans lequel tout le monde serait heureux...mais ça c'est de la spéculation. Et pendant les 30 glorieuses, les gens, voyant que tout allait bien, ont dû penser les choses ainsi, que l'avenir ne pourrait être que meilleur pour un plus grand nombre....suffit pourtant de voir où en sont les choses aujourd'hui.

Celui qui est heureux dans ce monde, ce ne peut être qu'un bonheur individualiste, car tout le monde sait bien comment sont les choses...ici ou ailleurs....être heureux dans un tel monde, c'est ne pas tenir compte de la totalité des choses. Or si l’altruiste trouve son bonheur dans le bien être de l'autre, comment peut il être heureux, autrement qu'en ne considérant que sa satisfaction personnelle découlant de ses actions?

Si toi tu aides un individu par exemple à échapper à un génocide, mais qu'en même temps tu sais que 1000 autres vont subir le sors que tu as pu éviter à un seul, pourrais tu être réellement heureux? Si tu as des enfants, et qu'ils te rendent heureux, car étant eux mêmes heureux, peux tu être heureux en sachant qu'ailleurs il y a pleins d'enfants privés des choses qui rendent tes enfants à toi, heureux? Ne faut il pas qu'il y ait individualisme pour que tu puisses être heureux malgré tout le reste?

Y a t-il un  sens à parler de plusieurs bonheurs? Plutôt que de parler de plusieurs causes qui peuvent y amener?

Si le but de l'existence, c'est le bonheur, alors, peut il y avoir un seul homme heureux tant que tous les êtres ne le sont pas?

Bonheur et souffrance sont antagonistes. Le bonheur ne peut exister qu'en l'absence de souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibbar




Masculin
Messages : 37592
Age : 26
Groupe : Admin
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 17:37

Mais le bonheur total n'existe pas, il y'a de tout, des cruautés comme des bonnes choses.
Après ce qui change c'est notre rapport au monde, notre rapport aux choses, notre vision des choses, notre façon d’appréhender tout ça.

Car le monde n'est que la résultante de ce qu'il est "voué" à être, étant la conséquences d'infinité de causes.
C'est à nous de nous y adapter, de faire "avec", de donner un sens à nos vies.

Vouloir le bonheur total et que tout soit rose c'est une utopie, ça n'a jamais existé...
Dès lors que nous ne sommes pas des robots, et que nous avons donc des sentiments, des émotions, une psychologie...

Et ce n'est pas bonheur OU souffrance, il y'a énormément de degrés Shao !
Il y a du bonheur ET de la souffrance, à différents degrés.
On ne parle pas là de bonheur total et parfait ni de souffrance totale et constante.

On vit de bons moments, d'autres qui sont durs.
Après chacun a sa capacité à y résister, à s'y faire, à être fort ou non.

Ensuite je pense que nous sommes tous, plus ou moins, individualistes.
Tous égoïstes à différents degrés aussi.
En effet si tu bases ton bonheur et ta motivation à vivre sur le fait de vouloir vivre dans un monde rose tu risques de galérer, t'es mort d'avance, bon courage...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=XDAbYVudWdE&list=PLpNbhQklR9
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 18:12

Donc ce n'est peut être pas de bonheur dont vous parlez tous, mais de plaisir, ce qui n'est pas la même chose. Ce que tu appelles "bons moments" peuvent n'avoir rien à voir avec le bonheur....manger une bonne chose ça fait plaisir, donc c'est positif, pourtant ça n'a rien à voir avec le bonheur, car tu peux apprécier manger un bon plat tout en étant parallèlement préoccupé par le sort d'un proche hospitalisé....

La bonheur ne nécessite t-il pas que toutes les composantes de la vie soient satisfaites?

Mais comment cela peut il avoir lieu, quand on sait comment est le monde.

Il faut donc, effectivement, de l’égoïsme et de l'individualisme pour parvenir à un état de bonheur dans un tel monde. Finalement, chacun aspire à un idéal de vie, et cela, indépendamment de toute considération extérieure, sauf lorsque cette dernière peut mettre le TOUT en péril. Ainsi, les riches ne sont pas contre que les pauvres aient un peu, dans la mesure de les satisfaire de sorte qu'il ne soient pas une menace pour l'ensemble.

Considérer que l'égalité est une cause de bonheur serait absurde, compte tenu que tout les gens n’aspirent pas aux mêmes choses, cela dit, avoir accès à toutes les possibilités est un autre problème, et c'est là que cela ne colle plus, car si pour être heureux, tout les champs des possibles doivent nous être proposés, seuls les privilégiés y ont accès, soit d'avoir eu un destin plus favorable, soit d'avoir eu des dispositions naturelles plus favorables, de sore que dans tel système donné, il puisse s'élever plus haut que ceux que le destin n'a pas privilégié, ni la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 18:19

Le but de l'existence n'est il pas alors de faire que TOUT le monde soit heureux? Mais comment cela est il possible? Y a t-il un seul exemple dans le monde, qui permet de faire voir cela?

Pourquoi me parles-tu de Jésus?

après tout le monde.... 6milliard d'habitant me parait difficile mais y'a un début au moins,je pourrais te parler de ghandi, martin luther king.... il y on contribuer à essayer de rendre le monde "heureux" mais je préféré dire meilleur

" Par anti-désir, je parle des concepts philosophique et spirituel, religieux même, qui prônes la retenue plutôt que la satisfaction...tous les concepts contraire à l'hédonisme. "

ne généralise pas tout concept philosophique est spirituel voir religieux ne prône pas l'anti désir ou une retenu, du moins il prévienne que certain désire son plus dangereux que la satisfaction qui en découlera, donc au final on peut voir cela comme atteindre la réel satisfaction est non la satisfaction artificiel est factice. ( mais le mot retenu est trop fort je trouve est me fait penser à une obligation d'obéissance sans compréhension ect

"Pour le reste, même l'altruiste ne cesse jamais de spéculer sur l’intérêt que lui vaudrait son propre altruisme. La cause de l'altruisme est individuelle. Elle découle d'un désir d'agir en ce sens en vu d'une satisfaction personnelle...

il y'a l'altruisme ou une personne prémédite est souhaite en retour un intérêt plus ou moins proportionnelle en fonction de son geste ceci n'est évidement alors pas de l’altruisme donc nous ne parlons pas du même altruisme,mais une nuance existe car au final celui qui agis en étant altruiste reçois bien évidement car en réalité ce que l'on donne nous aide bien plus que l'aide qu'on apporte,l'échange ce produit naturellement est ceci n'est pas un mal.

si donc le bonheur de l'altruiste c'est le bonheur de l'autre, comment pourrait il être dans le bonheur en constatant la réalité du monde? "
[/b]

Car il prend conscience de sa  "petitesse" est que d'être dans le bonheur n'est pas un mal pour autrui,que d'agir microscopiquement à des conséquences sur le monde même si tu ne le voit pas, comme une pierre jeter dans l'eau ce n'est pas parce que tu ne constate pas les ondes qu'il ce son arrêter mais tu ne les constates qu'au même de l'impacte après tu pense qu'il disparaisse ....

"Si toi tu aides un individu par exemple à échapper à un génocide, mais qu'en même temps tu sais que 1000 autres vont subir le sors que tu as pu éviter à un seul, pourrais tu être réellement heureux? Si tu as des enfants, et qu'ils te rendent heureux, car étant eux mêmes heureux, peux tu être heureux en sachant qu'ailleurs il y a pleins d'enfants privés des choses qui rendent tes enfants à toi, heureux? Ne faut il pas qu'il y ait individualisme pour que tu puisses être heureux malgré tout le reste?"

tu le peux... quand tu prend conscience que tu as fait ce que tu as pus,si mes enfants son heureux je le serais tout autant même si d'autre en seront priver, tu peut avoir de la compassion, sans dégager pour autant de la tristesse ou te laisser manipuler par les émotion, car tu n'est pas un "dieu" par conséquent certaine chose ne son pas de ton ressort il serait donc futile de ce lamenter mais alors faire ce que l'on peut avec ce que l'on a est aider ce qui peuvent l'être proches ect même les plus petite chose qui te sembleront futile.

" Y a t-il un  sens à parler de plusieurs bonheurs? Plutôt que de parler de plusieurs causes qui peuvent y amener? "

il y'a un sens,car toi est moi nous n'avons peut-être pas la même définition du "bonheur" tu n'en voit surement pas l'utilité mais moi vis à vis de toi pour être plus ou moins compris par toi est inversement pour ensuite bien te détailler ce que je pense il y'a une utilité ^^

"Si le but de l'existence, c'est le bonheur, alors, peut il y avoir un seul homme heureux tant que tous les êtres ne le sont pas?"

oui car on peut être heureux en prenant conscience que nous ne pouvons qu'agir microscopiquement est avoir en retour de la compassion, cela ne les sauveras pas, mais empêchera de tomber dans de la tristesse illusoire, une émotion qui brouillera la personne est au final n'arrangera rien est l'empêchera de voir ce qu'il peut faire même "minime" autour de lui, lui enlèvera le voile....

Le bonheur ne peut exister qu'en l'absence de souffrance.

il son lier,le bonheur ne peut exister en l’absence de souffrance, il sont étroitement lier,mais détailler tout cela prendrais énormément de temps est je me retrouverais vite limité pour le moment.



maintenant je te poserais une unique question, simple " pourquoi fait tu de la philosophie ? "




Dernière édition par Orphée le Lun 10 Mar 2014 - 9:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Sam 8 Mar 2014 - 20:54

Il n'y a pas de réponse à ce pourquoi, je pense que c'est une activité comme une autre, qui suscite un intérêt dont la cause reste inconnue, tout comme le mathématicien fait des mathématiques....

Bien que dans certains cas, un mal de vivre ou un problème existentiel peut amener à une obsession du questionnement...comme pour chercher une raison ou une réponse à ça.

Il y a sans doute des philosophes tranquilles et des philosophes tourmentés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions existentielles ?   Aujourd'hui à 21:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Questions existentielles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les Questions Existentielles de INT-Part 13
» Les Questions Existentielles de INT-Part 12
» [Littérature] Terry Pratchett
» Les Questions Existentielles de INT-Part 1
» Questions sur le Silver Star

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-