Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 petite création littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Mar 27 Mai 2014 - 13:38

thx gros, j'écris pas assez pour vraiment progresser ou si tu veux je n'y prête pas encore d'intérêt, mais une distraction, j'en est pas encore réellement l'envie, je vais attendre que le coeur y soit réellement, je serais comment mis mettre, t'es conseil ne serviront à rien, je dois trouver par moi même, mais il serait long de t'expliquer pourquoi, mais ce que tu dit ne m'apprend pas à pêcher mais me montre simplement la façon dont toi tu pêcherai le poisson , ce qui m’intéresse surtout c de savoir si ce que j'écris te distrait, te plait, cela me suffit, mais ce que tu fais part d'une bonne intention pour toi donc je remercie ce geste.

par exemple ce que tu voit juste au dessus de ton commentaire ne son que des fresque frais de mon esprit, d'ailleurs tout ce que j'ai écris en poésie ou littérature ne son que de l'improvisation, sans de travail,ou peu, je ne cherche pas à justifier que si ce que j'écris est ainsi c parce que j'ai la flemme donc cela pourrais être mieux, j'accepte la critique qu'elle soit sur des impro ou autre mais pour que tu comprenne certaine chose peut-être qui rend ce que j'écris ainsi.

en ce moment je lis un peu crime est châtiment mais la je me concentre seulement sur " se libérer du connu jiddu krishnamurti " c hacheur qui me la conseiller est savais déjà vue quelque truc de jiddu, fallait que je m'y plonge, mais ce livre me "frappe" c rare vraiment si t'a l'occasion je te le conseil, mais si tu veux y'a tellement de livre du même auteur que je passe d'un auteur à un autre souvent je lis rarement deux livre d’affiler d'un même auteur mais change
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Mar 10 Juin 2014 - 20:07

Fracas de penser


L'homme à une nature profonde, ou dans ce fond subsiste un mal qui, coude à coude s'accouple avec le bien,les pulsion vitreuse dévoile l'immensité de la noirceur en chacun de nous,chaque circonstance nouvel dévoile une facette, une fresque bestial, la conscience est le verrou de l'inconscient, les deux son pourtant semblable, subsiste au même endroit,mais l'un est souvent vêtue sur l'un est chaque homme ne devrais craindre personne, mais ce craindre lui même, car lui même ne peut imaginer ce dont il est capable, le hasard n'existe pas,chaque homme à son rôle à jouer dans cette vie, bon ou mauvais.

Une arme,un jours pluvieux, une balle qu'une goutte dévie sur le crâne d'un gosse, il y'a tellement d'absurdité dans le fait d'être encore en vie étant donnée le nombre d'absurdité qu'il y'a dans une infinité de cause pour mourir que le hasard ne peux exister, tout n'a pas déjà était écrit mais tout à déjà était dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Sam 5 Juil 2014 - 22:21

il y a une femme dévêtue sur le rebord de sa maison, et un homme à genoux dans une église, l'homme prie, la femme elle, elle regard simplement par la fenêtre, le prêtre arrive et demande à l'homme pourquoi pries-tu aussi longtemps ? l'homme le regard dans les yeux est lui répond " pour voir ", mais voir quoi ? la femme toute nue sur le rebord de la Grâce de dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Dim 6 Juil 2014 - 12:51

La femme au téléphone



Assis, le téléphone en mains sur une terrasse envahie de merde d'hérisson, est d'arbre d'une autre espèce,elle parler longtemps avec un verre dans la mains,on pouvait discerner une grande solitude dans son regarde,jamais la femme au télephone ne s'en séparer.Chaque jours,au même endroit,plusieurs verre pendez au long du file de ce téléphone,est son visage exprimer une telle tristesse,je reviendrais souvent sur ce visage car il n'y a que cela de sincère dans mon récit,des yeux petit ornée son visage,des joue rougie au bougie joufflue de l'ivresse,est des discussion sans fin pour passer ce temps infiniment long mouler sur ça bouche.Pour elle,chaque moment de l'existence lui briser un peu plus le coeur.Je pouvais voir enfin ce que voulait signifier le manque d'amour,pauvre femme,peut-être que dans certain moment on pouvait voir la joie s'exprimer en son coeur ou encore assez d'amour en elle pour pouvoir vivre,mais j'étais surpris que la vie puise nous faire continuer à vivre, tout en exprimant une telle souffrance est solitude....

Un soir je surpris la femme au téléphone, titubé est à moitié s'effondrer au sol,j'ai voulu m'approcher d'elle, pour l'aider à ce rétablir est son regard envers moi, montrer une telle haine incompréhensible,les yeux grand ouvert,presque dégoulinant d'une rage effrayante,de honte immense, elle me repoussa violemment en me demandant de partir,je n'est pas insisté est le lendemain, j'appris qu'elle c'était pendue au câble de la solitude,pourtant moi cette femme je l'aimer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Lun 14 Juil 2014 - 21:43

L'homme pense connaitre ça profonde nature mais le mal à lui seul révèle les tentation est les désir enfouie, voilée,on ne comprend ce qu'est le bien réellement, que quand on à subie ou infliger des blessure si profonde que le diable lui même joui devant l'infini surprise qu'est l'homme.Une histoire que j'ai lus récemment si mes souvenirs son bon la voici " une veille femme détestable dans son existence envers autrui, par diverse façon à suscité l'attention d'un ange, cette femme mourus est ce trouva dans un long fleuve naviguant parmi les mort damnés de l'existence, est du paradis;
l'ange lui tandis un oignons pour qu'elle s'y agrippe est puise y sortir,un tout petit oignons qui la souleva doucement hors de l'eau,mais soudain certain damnée voyant tout cela voulus en profité est s'agripper à la veille femme,elle gesticula est leur donnant des coups de pied pour les rejeter en vociférant des injures,alors l’oignon craqua est elle tomba dans ce fleuve infini.

Si l'on veux vivre en paix,il faut être près à être compatissant pour le moustique qui vous pique,pour le voleur qui prend le peu que vous avez,pour l'enfant qui va peut-être naître, ou pour la mains tendu que vous tendrez à votre tour,voila ce que le manque de solidarité provoque,notre propre chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Ven 15 Aoû 2014 - 10:31

Prison individuelle


Dans cette pièce, à travers les barreaux j'ai vu sur d'autres fenêtre, les crie diffère d'une cellule à une autre, je ne peux que distinguer les choses à partir de ma cellule, j'aimerais pouvoir passer à travers les barreaux, même ma vision est délimitée par le rectangle de ma fenêtre, alors je regard les rats passer par c'est petit trou, il circule sans cesse à la recherche de la Genève, ils ont de la veine, parce qu'il trouve toujours des trous par les quel ils peuvent accéder à une pièce.

Je me lève ou me réveille avant de me lever,j'aimerais suivre le rythme des saisons,mais l'habitude m'empêche de distinguer l'ombre de la lumière,il voudrait une logique dans les récits,dans leur propre vie,moi j'écris les lèvres décousue.
Je pars,vêtu de mon haillon de travail je regard les petites fesses passer dans le bus puis sortir,je distingue l'unicité du monde rond avec une clope de fumée rond,dormir dans ce bus est la sensation la plus agréable non? le temps passe,la vision change,tout en dormant dans un bus est quand on ce réveil on est surpris d'être la ou on est née.Moi je suis ce rat sorti de ma cellule,j'évite de me faire heurter,écraser,attraper,piéger,est j'en passe,mais finalement j'ai juste pris une cellule plus grande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Mer 1 Oct 2014 - 11:53

Môme j'ai jamais eu de grand rêve ou de rêve simplement,je ne sais pas,au fond quand on est gosse il suffit d'avoir un peut de chance,de bon amis,des plaines pour s’étendre,et le temps passe si vite,même les coups dur qu'on ce prend quand on est petit glisse,il ne survienne que plus tard,marquant le visage lisse des gifles de la vie. C'est dingue quand j'y pense j'ai l'impression que chaque trait du visage à était façonnée par notre vécu,enfin je suis pas sur parce que les laid aurais t-il vécu une vie de porc ? mais quand même on peut toujours ce dire ça.

Alors voila j'en sais rien du sens de cette vie,les croyant,les athée,les nihilistes,pourquoi dans ce monde ont étaient toujours obligé d'être quelque chose ? d'être dans une case,gauche,droite ect,on pouvais pas juste vivre en paix,sans ce soucier des autres,de nous,simplement d'être un court d'eau avancent continuellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Ven 24 Oct 2014 - 16:33

Un somnambule qui déambule le long des routes,à la recherche d'une gnous,mon genou boite mais j’emboîte le pas direction une boite.Un petit somme pendant le préambule,elle ce dandine pendant que j'entame ma prélude et les libellule pullule dans cette atmosphère grouillante.
Le monde éclate puis ce rétracte et le temps de passer à l'acte que je les entends,les pas d'une foule qui s'agglutinine dehors,hors de moi,moi qui rêve du silence d'or je suis d'or et déjà mort.


Comment ne pas rêver de délier les chaines de nos âme suspendu par les être céleste,nous défions le défiler des ombres,et le nombre,le nombre d'argent dans ton porte monnaie,le pardessus ou la pluie te pisse dessus,moi qui parle de vers sans vergeture,et la lois de murphy,la corrélation d'un coït,d'un glock,d'une balle,d'un belle femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Sam 8 Nov 2014 - 13:57

Nous contre nous,la rue,les bâtiments,les bâillements de chaque être, de chaque heure,crachant l'air impure de nos cœur,déguisant les coups derrière un petit bout d'herbe pure,chacun souhaite posséder une parcelle de lune,et sous nos vice un amour sommeil,propice à la paix,mais dans cette hospice gigantesque nous sommes disloquer en fresque,en loque humaine,attendant qu'un jours la porte s'ouvre,mais sans faire un pas vers l'autre on reste vautrer sur nous même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Mer 31 Déc 2014 - 20:56

On va tous mourir seul,au fond l'amitié,les rencontres,tout disparaîtras dans un fracas,un claquement de doigt,une second,une infime seconde, et tout nos baiser laisser pour compte,les femmes qu'on auras aimer,baiser, tout ça disparaîtras.On parle d'aimer son prochain,mais personne n'accepte les uns comme ils sont mais les aiment comme ils sont eux même. Et dans se mensonge d'amour on noiera notre désespoirs ou nos joie dans l'ivresse enivrante qu'est la vie,jusqu'à se que nos lèvre ne retienne plus qu'un seul souffle et qu'à la fin de cette révérence est de nos errance il ne restera plus que notre semence éparpiller sous la terre à la lumière de quelque réverbéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Ven 16 Jan 2015 - 20:25

J'ai fait pas mal de merde dans ma vie,donc je crois qu'il et vraiment possible d'en faire une rose,mais j'ai su aussi qu'on pouvait faire d'une rose une belle merde....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Dim 15 Fév 2015 - 23:39

Je n'est jamais aimer,j'ai aimer un corps,mais je n'est jamais vue d'amour derrière la laideur,alors je n'est sans doute jamais compris la grandeur de l'amour ou l'amour n'a jamais eu de grandeur,le seul amour que j'ai connus et peut-être celui d'un frère,d'un amis mais que sais-je aux fond si tout cela n'était pas faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Ven 20 Mar 2015 - 9:55

Ils nous disent qu'il faut pas regarder l'éclipse dans les yeux,moi j'y crois pas,ils veulent pas qu'on voient la vérité simplement,alors j'ai regarder et j'ai vue se qu'il y'avait à voir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Sam 2 Mai 2015 - 13:45

Manger,rêver,chier,de perpétuelle répétition,un perpétuelle esclavage,j'aimerais pouvoir sortir des clivages,des sillages de l'asphalte.Tandis que certain lutte,moi je continue à être un lâche,un corps frêle,juste une tête d'enflure pour pouvoir me faire tailler quelque pipe.
Dite moi le sens de votre vie,si se n'est subvenir à vos besoin,espérer pour certain devenir riche,fonder une famille,mais être continuellement le même esclave,simplement certain agisse,d'autre reste aux abri par peur d'être marginaliser ou bien neutraliser.Je ne peux pas accepter se conditionnement,cette vie,qui détruit nos mère alcoolique aux rides énorme, irriguer par des larmes amère.
J'ai réellement souhaiter vivre à l'écart,pour moi le sens de la vie réel sont but même est de "vivre" mais comment pouvons nous vivre en aveugle,pour sentir ils faut aimer,pour vivre il faut mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Lun 4 Mai 2015 - 23:09

je me mais à l'écriture automatique et monologue





On aime,on jouis,on souffre,puis finalement on s'engouffre tous plus au moins dans notre quotidien,je ne sais pas si notre vie est réellement morose,ou si simplement notre imagination créer,décuple certaine chose.Bien sure que parfois on morfle vraiment,mais dans cette souffrance,n'en tire t-on jamais de réel plaisir ?
Bien moi,j'ai compris dans mon petit quotidien de campagnard avec des parents pas ignare mais quelque peut ingrat.ils nous ont mis au monde,mais moi j'ai jamais rien demander,laisser moi flâner avec les anges,flirté avec la vie,caresser quelque femmes j'en demande pas tellement.Pourquoi écrire toute c'est penser,finalement j'en sais rien,franchement qui ça peut réellement intéresser la vie d'un autre ?

Je me verrais bien plongeur,laver la vaisselle toute ma vie,on plonge les assiettes dans l'eau,les frottes puis ça s’enchaîne est pendant se temps mon esprit plonge lui aussi,se lave est se range quelque part,même si mais aisselle risque pas mal de suer au moins mon esprit pendant se temps pourras vagabonder.Vous vous imaginer assis dans un bureaux,devant un ordinateur la journée ou bien être commercial ou que sais-je du nombre infini de métier qu'il y'a, mais peut-être que saltimbanque aurais pus me plaire aussi,ou vivre dans une caravane puis faire tout les petits métier du monde ou on ne vous calcul pas trop,avec une petite femme ou je pourrais me vautrer dans c'est seins est y compter les grain de beauté comme on y compterai le nombre d'étoile dans le ciel,quel poète je fais,je vous laisse à vos assiette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Mar 5 Mai 2015 - 19:28

toujours de l'impro (auto justification de ma nullité,nudité pardon)

Papa m'avait fais saigner l’œil,putain de rebord de table je me répétait,putain d'enculer de père aussi,on dit que les coups forge la vie d'un homme mais qui a dit ça ? boudha ? jesus ? quand t'es môme y'a pas de philosophie t'es perdu au grès des bras de dieu et bon dieu il a les bras long.
N'empêche que dans les moments de grande peine,j'ai eu la chance d'avoir de grande plaine pour me cacher dans le mais,d'ailleurs à l'époque avec mon amis d'enfance,on avait construit une cabane pour y vivre,on se disait qu'on pourrais survivre avec du mais ! mais les con qu'on était, on c'est mis juste à côté de la maison,ils nous ont retrouver facilement puis froc baisser,je me souviens que quand on a reçu le coup tout les deux, lui c'est mis a chialer puis moi je me suis marrer est la mes fesses ont exploser,fin de mon apogée.

*mon amis me manque d'ailleurs,vous aviez pas un amis d'enfance qui vous manquent aussi de la même manière ? comme si votre cœur pendant l'enfance c'était mélanger et que vous étiez une parti de lui est inversement,m'enfin je vous laisse enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Mer 13 Mai 2015 - 13:30

A l'ombre de l'arbre #improvisation#pulsation#vision



Putain qu'est se qu'on est con,était, ou seras. Enfin qu'en sais-je moi,j'ai pas toute ma tête,mais me suis jamais branler avec une paire de chaussette. On traîner toi est moi,à boire et siroter la vie,lancer quelque paver dans la marre au.... Canard. Mais j'ai plumer personne,je suis une vermine,un paria,mais pas un mauvais type,j'ai jamais voulus la baiser,la vie moi je lui est rien fait,mais j'y suis, j'y reste,j'y crève !Celui qui veux me virer se mangera une sandale en pleine bush.

Plus sérieusement,je demande pas grand chose,un bout de terrain avec plein d'arbre pour pouvoir m'allonger entre l'ombre est la lumière,que chaque rayon ricoche sur les feuilles pour m'éclairer partiellement,pouvoir sentir,jouir de la vie qui glisse entre mes mains comme le vent dans mes cheveux,dans mon corps.Regarder les oiseaux toute la journée sans avoir une infinité de chose à faire alors qu'en réalité on a rien à faire.Pouvoir dormir sur l'herbe,m'enfoncer dedans et essayer de calculer la vitesse des nuages ! ou de tendre les mains pour pouvoir le modifier à sa guise,dieu dois bien se marrer.Ou Pouvoir avoir un mioche et le voir grandir pour peut-être devenir moche et laid comme moi.

Mais je suis n'y idiot,n'y intelligent,alors j'aurais rien,je suis un espèce d'hybride étrange vraiment étrange vous devriez me croire,un jours je vous aime d'un amours passionner,un autre je vous oublie    comme si vous n'aviez jamais exister.Y'a que les femmes qui font mon bonheurs,leur fesse,leur sein tout rose,leur courbe,je dit bien toute les femmes ont quelque chose.

Boire sur le corps d'une femme sous un arbre voila la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Jeu 14 Mai 2015 - 11:41

J'ai senti mon poing s'écraser sur ça joue,j'ai senti mes envies la pénétrer,un bon coup de poing et la baise sont des choses qui se ressemble malgré tout.Même prendre des coups n'est pas si dérangent,sauf si on perd une dent ou un œil,mais on se sent vraiment vivre dans c'est moment la,on se sent exister,la souffrance,la douleur, nous rappelle que nous sommes en vie,entièrement en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène


avatar

Masculin
Messages : 10548
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Sam 16 Mai 2015 - 0:17

L'être humain est ainsi alors voici mon vice,nombreux son les excuses,une pute suce est assume,je suis une enflure je l'assume,pourquoi les gens répètent tellement cette maxime "l'être humain est ainsi" donc je suis ainsi.... Aller vous faire enculer,vous êtes seul à être les merde que vous êtes,comme je suis le seul à être se que je suis.
Dans se ramassis d'ordure je souhaite juste que ça explose,que nos cendre se mélange est devienne une immonde chiasse volant dans le ciel de se monde virevoltant.Avec vos âme cramoisie,à craner à longueur de temps alors que vos cervelle sont cramer jusqu'à la moelle.Autant mourir camer que d'écouter,écouler votre came et philosophie de pute,mieux vos une pipe d'une bonne sophie que votre sophisme et principe.








Aussi faux qu'un.... j'en sais rien,mais je suis faussement pauvre,un arracheur de dent.Une pur copie de mes parents,de leur vice,faiblesse,nique l'allégresse.Depuis que je fracasse mon cerveau je régresse,une chute libre dans le noyau de la terre.Peur,joie,amours,faux,tout est tellement faux de nos jours,voila pourquoi j'agis et cogite comme un faux type,même mon style est faux,une pâle copie à la bukowski ou un autre branleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shotgun


avatar

Masculin
Messages : 5449
Age : 23
Date d'inscription : 26/12/2010

MessageSujet: Re: petite création littéraire   Mar 23 Juin 2015 - 22:33

Je n'ai jamais aimé me sentir chez moi; je me sens bien lorsque je me sens ailleurs. Par là, les rêveries trop étendues et languissantes m'exaspèrent, et lorsque cet "ailleurs" devient "chez moi" parce que mes idées ont suffisamment sillonné ses chemins, retour aux fuite d'âmes, comme une sueur fuyant des entrailles. Une idée mâchée finit par aboutir, et c'est peut-être ça ma peur, finir. C'est là la crainte de tous. Les réflexions sont comme vous et moi, finir c'est pour elles synonyme de mort ! Je n'ai jamais voulu demeurer longtemps en un lieu jusqu'au point de m'y sentir chez moi, j'ai inlassablement cherché à me mouvoir d'un air à l'autre, comme le sang irait d'un organe au suivant. C'est d'ailleurs ça la mort: lorsque le sang stagne et ne circule plus; c'est à partir de ce moment que le corps commence à sentir mauvais, à tarir. Et les relents âcres émanent. Ma Terre meure si personne ne la visite, elle n'existe pas sans vos yeux ! Elle aussi tient au regard des autres; tant de beauté n'est jamais innocente. Un lieu visité s'embellit de l'attention seule, c'est parce que peu leur prêtent intérêts que les déserts sont si stériles. Quelques visites et: forêt foisonnante ! Verdoyante ! Et vive les mondes à visiter ! Voyez, quel ennui pour un homme qu'un lieu connu et sillonné... Comme un corps dans lequel l'âme se confine invariablement, cloisonnée, elle mourra des réflexions rabâchées sans en finir, à l'éternel; elle étouffera par l'air qu'elle a déjà respiré. Il faudrait passer d'un corps à l'autre, s'essayer à tout les regards du globe comme on recherche des lunettes à sa vue. Et voilà ! A mort la monotonie des horizons déjà regardés ! La subreptice accoutumance ! C'est bien ce vers quoi vous tendez dans vos relations sociales qui suppurent l'envie d'ailleurs ! Vous distillez votre compassion, votre empathie pour vous fuir, pour devenir l'autre, vous mettre à sa place. Se mettre à la place de l'autre, l'effroyable tyrannie ! la saisissante imposture ! Il ne s'agit plus de s’asseoir à la place que votre voisin vous offre pour contempler le monde par ses regards, non ! Il s'agit de prendre le siège conducteur, se mettre dans ses grolles pour mieux les diriger: se mettre à la place de l'autre, tout est là ! L'expression est en elle-même cruelle d'évidence. "Prendre la place de l'autre" aurait été bien moins vicié dialectiquement. Chercher l'autre et l'ailleurs pour se fuir, comme si notre condition était un constant renvoi à la monotonie, la langueur de l'être. J'aurais aimé comprendre qu'étant en constant devenir, à chaque seconde, j'étais par là en constante visite, en continuel "ailleurs"... Enfin. Pardonnez mes digressions, mais je n'ai jamais aimé parcourir immuablement un seul et même lieu.


Dernière édition par Shotgun le Mer 24 Juin 2015 - 0:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: petite création littéraire   

Revenir en haut Aller en bas
 

petite création littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Loisirs :: Lecture-