Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?   Mar 26 Fév 2013 - 19:47

J'ai l'impression que plus on lis des livres philosophie ect, plus on ce pose de question,et parfois je me dit que sa embrouille encore plus ? comme s'enfoncer dans un fond sans fond ? je voit un peut le savoir comme sa, on s'enfonce dans un fond sans fond d'une infinité de connaissance mais à quoi bon ? parfois trop cogité sa n'est pas bon je pense, sa embrouille ou on va trop loin ? par rapport à certain pote j'ai l'impression que je me pose plus de question mais j'en viens parfois à me demander pourquoi ? le savoir et une torture parfois car on ce rend compte d'une réalité, comme si c'était l'externalité du savoir, des connaissances, mais je parle surtout du domaine "philosophique" pas celui qu'on apprend en cours ou il faut apprendre et c ainsi, je parle de l'autre savoir, celui qui et intérieur, celui de la vie, qui ne s'apprend pas dans les livres mais ou les livres son le réservoir, je sais pas si on va bien me comprendre, il et difficile d'expliquer ce que j'ai envie dire tellement c loin ^^


bref j'aimerais vos avis peut-être que même la dans cette question je vais trop loin inutilement mais je vous pose cette question !

l'imbécile heureux ou même le con, ou le riche con, n'on t-il pas plus de chance d'être heureux finalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?   Mar 26 Fév 2013 - 21:33

Tu en viens finalement à te demander pourquoi tu ne cesses de te demander pourquoi...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?   Mer 27 Fév 2013 - 8:46

voila en gros ! y'a des gens qui son capable de s'auto punir je crois selon leur ethique ou même morale mais à quoi bon je me demande, et à quoi bon ce pourquoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?   Mer 27 Fév 2013 - 11:08

Je vois ça ni plus ni moins comme tout autre affection qui s'impose à l'homme. Pour moi, l'état que tu décris n'est pas différent d'une maladie chronique. A partir du moment où c'est un fardeau, donc que ce n'est pas voulu ou accepté, mais subit, c'est nécéssairement négatif. Ainsi je ne pense pas que ce sont ces gens eux mêmes qui s'autopunissent, je pense que cela s'impose à eux, de la même manière qu'un rhume s'impose à nous.

A partir de là, on pourrait dire que ça tient + de la pathologie que de la démarche philosophique.

Celui qui subit le questionnement et qui vit cela comme une tarre, à mon avis, est insatisfait, manque de quelque chose dans son quotidien, contrainrement à ceux que tu as définis comme "imbécile heureux", qui vivent sans subir ce fardeau, tout simplement parce que par nature, en étant eux mêmes, ils n'ont pes nécéssité à se questionner, trouvant dans le quotidien de leur vie rien qui ne doive susciter l'interrogation. Cela dit je ne pense pas qu'on soit nécéssairement imbécile heureux losqu'on ne passe pas son temps à se poser des questions.

Une bonne part des méthodes spiritualistes invitent à sortir justement de ce cercle vicieux, lorsque se questionner est fardeaux, car c'est une manière négative d'être affecté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?   Mer 27 Fév 2013 - 13:57

je voit ce que tu veux dire, mais voir l'indifférence de ce qui et, l'hypocrisie ect, ce voir soi même et c action, j'ai l'impression que plus on grandi finalement plus on deviens con ou on crois être des être doté de raison, mais finalement plus on grandi plus on subie l'influence alors qu'enfant on subie une influence plus insouciante

sa n'est pas en soi le questionnement qui me tracasse mais l'indifférence, je pense plus que je n'agit et mes agissement son parfois pensé et non matérialisé, de plus quand on regard l'hypocrisie des gens et quand on si prête au jeu, on ce rend compte qu'on et tomber dedans et que pour en sortir y'en aura toujours un pour te faire retombé, que peu de gens son simplement sincère, et y'a des jours ou on ce rend plus compte de de la réalité, pessimiste , d'autre optimiste, mais finalement je me dit qu'il faut accepter les choses t-elle qu'elle son, les gens t-elle qu'il son, parfois je doute des gens parce que je me rend compte des enfoiré qu'il son, du jeu qu'il joue ou des manipulation verbale, comme si on observer une piéce de théatre et nous même nous jouons le rôle du spectateur mais les deux au final ne savent pas si il joue ou non et son tout deux des acteur même celui qui croire n'être que le spectateur.


et la pensée de quoi délivre t-elle ? je me dit que si on ce pose autant de question au final sa ne serais pas pour sortir du questionnement finalement?

ou d'avoir une certain vertu qui nous évite les désagrément et désir ? mais au finalement on ne fait que déplacer un soucie pour autre, et le fait de penser pour pouvoir résoudre une chose c ce résoudre à rien ?

et au final on en reviens à pourquoi, parfois je pense du moins que le questionnement peut être un fardeau ou du moins mais dans son propre monde un peut, pas de l'autisme non mais un autre regard et si il ne fait pas attention les gens voit en lui un autre regard et cette autre regard peut être perçue comme une attaque, comme si on nous avez élever dans l'unique but de ne pas être unique finalement, un truc que j'ai remarquer aussi, il et dangereux de montrer qu'on et malin je pense que le plus grand des malin et celui qui c feindre des con

je m'écarte beaucoup du sujet peu être, mais peu être que tu trouveras ceci intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Amé
Modératueur
Modératueur


Masculin
Messages : 10356
Groupe : RB
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?   Mer 27 Fév 2013 - 21:40

Ou alors que tu n'est pas assez malin pour montrer que tu es plus dangereux; et qu'il serait encore plus dangereux de te nuire.

L'important de la philosophie, ce n'est pas la réflexion, ni la compréhension, mais la façon dont tu la vie et l'appréhende. C'est bien de te poser des questions, mais il faut y trouver des réponses. Peut importe qu'elles soient entièrement vrai ou non. De toute façon tes réponses évolueront dans le temps en fonction de ta progression et de ton environnement.


Si tu trouve trop intelligent et que ça te pose problème, arrête de palabrer avec des cons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rap-battle.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?   Aujourd'hui à 4:54

Revenir en haut Aller en bas
 

Le tranchant du savoir, de la lecture, le revers du savoir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» qui qui veut apprendre à lire une partition ?
» SAVOIR ECOUTER LE BLUES LE DISQUE PEDAGOGIQUE
» Un nouveau reportage: Montpellier le 14
» Le coin lecture
» Tout savoir sur le documentaire de David Gest sur Michael Jackson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-