Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et vous, vos abysses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kaaly
RBien d'élite
RBien d'élite


Masculin
Messages : 2212
Groupe : HIV - Haute Infection Verbale
Date d'inscription : 15/09/2012

MessageSujet: Et vous, vos abysses ?   Jeu 21 Fév 2013 - 1:29

Pour Scylla, les abysses sont un endroit au fin fond de soi, dans les entrailles de son être, un endroit dans lequel seul vous avez accès, un genre de fort intérieur en fait.

Qu'est-ce que vous pensez de cette conception de soi même ?
Est-ce que vous aussi vous avez déjà tenté de trouver l'accès à votre fort intérieur ? Comment vous le représentez vous ?
Pour ceux qui ont vu " Inception ", est-ce que vous pensez que ce film propose une bonne vision des abysses ?

J'pense que débattre sur ça pourrait être intéressant.

A vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/KaalyHIV
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Jeu 21 Fév 2013 - 10:52

Oui d'ailleurs on ne peut se connaître soit même sans aller voir au plus profond de ce gouffre....

Ce fort intérieur c'est ce dont yoda parle tout le temps...tout simplement...

Dans ce gouffre on doit découvrir a quel point l'être est pur et a quel point il est pourri...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaaly
RBien d'élite
RBien d'élite


Masculin
Messages : 2212
Groupe : HIV - Haute Infection Verbale
Date d'inscription : 15/09/2012

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Jeu 21 Fév 2013 - 22:46

Tu peux développer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/KaalyHIV
Jokarina
Jeune RBien
Jeune RBien


Féminin
Messages : 27
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Jeu 21 Fév 2013 - 23:01



C'est difficile de qualifier ce qui constitue un "esprit" humain, un caractère. Surtout qu'on se rend compte que certaines choses sont diffuses, inaccessibles à la "raison".
Être le seul à y avoir accès, c'est certain. Mais il est rare que ce soit une démarche intentionnelle de notre part, je dirais que les abysses, ou notre inconscient, nous tombent dessus parfois (les rêves et les psychoses par exemple) et se diffusent dans nos actions quotidiennes (par exemple, des réactions émotionnelles incompréhensibles si on ne prend pas du recul).
On peut peut-être rapprocher ces "abysses" de l'"inconscient", dont on parle beaucoup (trop! merci Freud ), non ?

C'est peut-être personnel, mais la question "Qui suis-je en mon for intérieur" me parait bien trop vaste pour y coller des mots, ou des certitudes. Il faut apprendre à se connaître, se tester, plonger dans les abysses (et accepter le danger de la transformation). On pourrait dire aussi aller aux bouts de nos tensions, de nos résistances, de nos créations (et autres rapports au monde).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Jeu 21 Fév 2013 - 23:58

Lykaa a écrit:
Tu peux développer ?

L'abysse c'est le fait que tu ne te connaisse pas...l'inconnue....Et qui ne se connait pas ne peut se contrôler....donc capable de tout...si on ajuste la situation a la frontière de ses limites mentales fictives...par conséquent le pire des enculer potentiellement....et comme pas maître des événement il est soumis a n'importe qui....car pas maître de ses émotions a tout instant dans chaque circonstance mais dépendant des influences extérieures....

L'abysse est donc monumental pour chacun a l'égale du poids des atrocités du monde...tant que l'on ne se connaitra pas vraiment....

On est tous capable de...moi>t'es mort...ou toi>yodadecèdé...tous capable de,au delà d'une certain limite...

L'abysse est pharaonique et en même temps si simple qu'un soubressement d'esprit...

J'entends mes démons #shaolinfeatnynie m'envoyer des piques: " mais t'as encore rien dit??" Mais yoda ne peut être plus precis car il s'ajuste a la soif de connaissance de chacun...Mais celui qui veut connaître par les autres, ne sait rien et ne saura jamais rien....car il ne se le doit que par lui même...fainéant mais pas paresseux...ce qui nous sépare d'eux....yoda est tellement loin...mais ce n'est qu'un poil de cul...réveillez vous!!!

#maitreyoda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Ven 22 Fév 2013 - 0:54

Lykaa a écrit:
Pour Scylla, les abysses sont un endroit au fin fond de soi, dans les entrailles de son être, un endroit dans lequel seul vous avez accès, un genre de fort intérieur en fait.

Qu'est-ce que vous pensez de cette conception de soi même ?
Est-ce que vous aussi vous avez déjà tenté de trouver l'accès à votre fort intérieur ? Comment vous le représentez vous ?
Pour ceux qui ont vu " Inception ", est-ce que vous pensez que ce film propose une bonne vision des abysses ?

J'pense que débattre sur ça pourrait être intéressant.

A vous.

L'être en soi peut être définit de la même manière, car bien que nous partageons tous des vies plus ou moi différentes, nous sommes tous différents d'au moins un degrés......Aprés ce concept me fait penser "au lieu de l'âme" qu'évoque Socrate.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Ven 22 Fév 2013 - 1:11

"Ce concept me fait penser "au lieu de l'âme" qu'évoque Socrate...."

Celui ci parlait pourtant du divin...justement la ou tu ne veux pas regarder....et pourtant ceci se retrouve dans chacune de tes questions....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Ven 22 Fév 2013 - 9:24

@hacheur a écrit:
"Ce concept me fait penser "au lieu de l'âme" qu'évoque Socrate...."

Celui ci parlait pourtant du divin...justement la ou tu ne veux pas regarder....et pourtant ceci se retrouve dans chacune de tes questions....

Oui mais je n'ai pas dit que je partage ce point de vue, je dis juste qu'en tant que concept, cela me fait pensé à ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Ven 22 Fév 2013 - 10:11

Yoda le sait bien...mais ce qu'il veut te dire c'est que tous les philosophes que tu sites parlent de cela a la base...et sans ce point essentiel qui est au centre de tout...tu ne peux comprendre réellement de quoi il en retourne....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Ven 22 Fév 2013 - 12:34

Pas tout les philosophes....

@hacheur a écrit:
"Ce concept me fait penser "au lieu de l'âme" qu'évoque Socrate...."

Celui ci parlait pourtant du divin...justement la ou tu ne veux pas regarder....et pourtant ceci se retrouve dans chacune de tes questions....

Pas tout les philosophes.

Il est évident qu'une chose possible en soi n'est pas réfutable, je ne nierai donc pas la possibilité qu'il y ait une entitée du genre de l'âme. Mais moi je préfère regarder les concepts tel qu'ils sont forgés, et en déduire à partir de cela les tenant et les aboutissants. Toutes ces propositions, tout ces mots, l'âme, l'esprit, etc..ce sont des mots qui renvoient à des concepts imaginés, surtout à l'époque, ce sont donc des concepts forgés à partir de postulats ou d'hypothèses pour donner au vivant un sens. La philosophie ne fait pas exception, bien que certains philosophes mécanistes ont rejetés ces entitées là. Mais ces concepts ont été forgés aussi dans le cadre de croyances, dans le cadre de propositions subjectives qui ne relèvent d'aucune connaissance si ce n'est d'un avis à priori. Un tel concept forgés n'a donc pour seul réalité, que la manière dont on le définit vis à vis des éléments que l'on constate dans la réalité et qui nous servent de base pour produire de tels concepts...

Ce que je veux dire par là, c'est que par exemple, le jugement de dieu pour les religieux (egyptiens ou monotheistes) ne peut avoir lieu sans qu'il ne subsiste quelque chose aprés la mort, car qu'est ce qui serait jugé sinon? Dès lors, pas étonnant qu'en théologie, on fasse référence à un concept qui serait par delà la matière, par delà la substance....ici c'est qu'un exemple de concept forgé à priori selon les besoins d'une manière de voir le monde.

Mais il y a bien des systèmes du monde qui peuvent être pensés sans pour autant avoir besoin de ces artitices (si tentés qu'ils en sont). Par exemple, un monde où rien ne subsiste aprés la mort a autant de sens selon moi qu'un monde où il subsiste quelque chose en vu d'une explication du genre théologique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Dim 24 Fév 2013 - 1:57

Rien ne se perd...tout ce transforme...tout est en mouvement ...


Yoda comprend parfaitement ton point de vue et ta direction par rapport aux limites de la logique matériel du présent....

Tu estimes être ce que tu es....yoda lui estime ne pas être ce qu'il devrait être....

Mon point de vue est tout simplement différent...c'est la même direction avec un raccourci a trouvé...ceci dit ce raccourci on peut le chercher aussi longtemps que le gars qui avance avec la science dogmatique....car les chemins de perdition dans la spiritualité la religion, le zen, la psychologie l'astrologie etc...sont légions de "démons"....et nous en sommes tous victime...

Nous avons 2 façons différentes de voir les choses....et je pense qu'elles se complètent....nous perdons donc un temps précieux a faire la guerre....




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leinad




Masculin
Messages : 8130
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Dim 24 Fév 2013 - 4:18

Bien sur qu'on a une âme shao , je dirai même que c'est la seule chose à conserver . Le corps a peu d'importance , et les vêtements le recouvrant encore moins .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Dim 24 Fév 2013 - 5:07

@hacheur a écrit:
Rien ne se perd...tout ce transforme...tout est en mouvement ...


Yoda comprend parfaitement ton point de vue et ta direction par rapport aux limites de la logique matériel du présent....

Tu estimes être ce que tu es....yoda lui estime ne pas être ce qu'il devrait être....

Mon point de vue est tout simplement différent...c'est la même direction avec un raccourci a trouvé...ceci dit ce raccourci on peut le chercher aussi longtemps que le gars qui avance avec la science dogmatique....car les chemins de perdition dans la spiritualité la religion, le zen, la psychologie l'astrologie etc...sont légions de "démons"....et nous en sommes tous victime...

Nous avons 2 façons différentes de voir les choses....et je pense qu'elles se complètent....nous perdons donc un temps précieux a faire la guerre....

J'accepte cela sauf une chose, ta remarque suivante:

Tu estimes être ce que tu es....yoda lui estime ne pas être ce qu'il devrait être....

Car pour moi, chaque individu ne peut pas être plus qu'il n'est au moment où il est....car selon moi, penser les choses comme cela revient à nier la réalité elle même. Aprés, je ne dis pas qu'il ne peut pas y avoir évolution, mais pour moi cette évolution ne peut pas être dissociée du temps et de l'acquisition de connaissances (experience personnelle, savoir, etc...). Si ce n'était pas le cas, pour moi, les bébés naitraient avec déjà les connaissances que tout homme acquière à l'évidence au cours de sa vie. Ainsi, je fais la distinction entre l'ontologie de l'être, et sa possible evolution dans le temps. L'ontologie de l'être telle que je la vois serait donc de dire que chaque personne est entièrement ce qu'elle est au moment où elle est...et ne peut pas être + que cela au moment où elle est. Mais cela ne s'oppose pas au fait de dire qu'ulterieurement, ces personnes ne puissent pas accroitre leur qualité, si tenté qu'une qualité ne soit pas une notion purement relative....car il est évident que pour un tel ou un tel, mon refus de croire au dieu des monothéismes serait un manque de qualité, une imperfection....et vis versa (peut être)..

En somme, pour moi ta manière de voir les choses reste une négation de la réalité, en refusant d'accepter celui que tu es au moment où tu es. Et ça rejoins finalement la thèse théologique, qui prétend que les êtres humains sont imparfaits. Pour moi ils ne sont pas imparfaits, ils sont ce qu'ils sont au moment où ils sont tout simplement parce qu'ils ne peuvent pas être + que cela à ce moment là. Et comment pourrait ils être autrement, puisque la réalité nous indique à chaque moment comment sont les choses et les individus, justement.

Ce serait aussi nier que le changement s'opère par étape NECESSAIRE, ici le mot nécéssaire est important, car il rend compte de mon argumentation du dessus, car ce qui est nécéssaire ne peut pas ne pas être, ainsi, être ce que l'on est à chaque étape, donc à chaque moment, ne peut pas être nié, selon moi, ce qu'on est au moment où on est reste aussi vrai que ce que l'on sera (dans l'hypothèse où l'on s'améliore), il y a changement, certe, mais l'état anterieur n'en devient pas moins réel ni moins valable que l'état ultérieur...tout deux font partie intégrante de la réalité selon la nécéssité.

Mon refus du jugement de l'état de l'être vient de là finalement, car il n'y a que si on accepte une telle ontologie que l'on peut s'affranchir du jugement porté à l'autre, puisque étant ce qu'il est au moment où il est, et ne pouvant pas être plus, il n'y aucune raison de juger, car comment pourrait il en être autrement, selon la nécéssité? Or tout agissement de l'être découle de son état (manière d'être affecté, capacité à percevoir, faculté d'entendement, etc..).

Juger l'être reviendrait donc à juger la nécéssité....ce qui serait absurde, puisque comment pourrions nous nier "ce qui ne peut pas ne pas être puisqu'il est"?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jisko




Masculin
Messages : 5981
Groupe : Cherokee's Crew // Da Ezel Ground
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Dim 24 Fév 2013 - 11:21

Une fois que tu auras découvert tes abysses, tu remontras à la surface, et tout matériel ne sera que sans importance à tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/Jisko.33
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Dim 24 Fév 2013 - 23:22

@Shaolin a écrit:
@hacheur a écrit:
Rien ne se perd...tout ce transforme...tout est en mouvement ...


Yoda comprend parfaitement ton point de vue et ta direction par rapport aux limites de la logique matériel du présent....

Tu estimes être ce que tu es....yoda lui estime ne pas être ce qu'il devrait être....

Mon point de vue est tout simplement différent...c'est la même direction avec un raccourci a trouvé...ceci dit ce raccourci on peut le chercher aussi longtemps que le gars qui avance avec la science dogmatique....car les chemins de perdition dans la spiritualité la religion, le zen, la psychologie l'astrologie etc...sont légions de "démons"....et nous en sommes tous victime...

Nous avons 2 façons différentes de voir les choses....et je pense qu'elles se complètent....nous perdons donc un temps précieux a faire la guerre....

J'accepte cela sauf une chose, ta remarque suivante:

Tu estimes être ce que tu es....yoda lui estime ne pas être ce qu'il devrait être....

Car pour moi, chaque individu ne peut pas être plus qu'il n'est au moment où il est....car selon moi, penser les choses comme cela revient à nier la réalité elle même. Aprés, je ne dis pas qu'il ne peut pas y avoir évolution, mais pour moi cette évolution ne peut pas être dissociée du temps et de l'acquisition de connaissances (experience personnelle, savoir, etc...). Si ce n'était pas le cas, pour moi, les bébés naitraient avec déjà les connaissances que tout homme acquière à l'évidence au cours de sa vie. Ainsi, je fais la distinction entre l'ontologie de l'être, et sa possible evolution dans le temps. L'ontologie de l'être telle que je la vois serait donc de dire que chaque personne est entièrement ce qu'elle est au moment où elle est...et ne peut pas être + que cela au moment où elle est. Mais cela ne s'oppose pas au fait de dire qu'ulterieurement, ces personnes ne puissent pas accroitre leur qualité, si tenté qu'une qualité ne soit pas une notion purement relative....car il est évident que pour un tel ou un tel, mon refus de croire au dieu des monothéismes serait un manque de qualité, une imperfection....et vis versa (peut être)..

En somme, pour moi ta manière de voir les choses reste une négation de la réalité, en refusant d'accepter celui que tu es au moment où tu es. Et ça rejoins finalement la thèse théologique, qui prétend que les êtres humains sont imparfaits. Pour moi ils ne sont pas imparfaits, ils sont ce qu'ils sont au moment où ils sont tout simplement parce qu'ils ne peuvent pas être + que cela à ce moment là. Et comment pourrait ils être autrement, puisque la réalité nous indique à chaque moment comment sont les choses et les individus, justement.

Ce serait aussi nier que le changement s'opère par étape NECESSAIRE, ici le mot nécéssaire est important, car il rend compte de mon argumentation du dessus, car ce qui est nécéssaire ne peut pas ne pas être, ainsi, être ce que l'on est à chaque étape, donc à chaque moment, ne peut pas être nié, selon moi, ce qu'on est au moment où on est reste aussi vrai que ce que l'on sera (dans l'hypothèse où l'on s'améliore), il y a changement, certe, mais l'état anterieur n'en devient pas moins réel ni moins valable que l'état ultérieur...tout deux font partie intégrante de la réalité selon la nécéssité.

Mon refus du jugement de l'état de l'être vient de là finalement, car il n'y a que si on accepte une telle ontologie que l'on peut s'affranchir du jugement porté à l'autre, puisque étant ce qu'il est au moment où il est, et ne pouvant pas être plus, il n'y aucune raison de juger, car comment pourrait il en être autrement, selon la nécéssité? Or tout agissement de l'être découle de son état (manière d'être affecté, capacité à percevoir, faculté d'entendement, etc..).

Juger l'être reviendrait donc à juger la nécéssité....ce qui serait absurde, puisque comment pourrions nous nier "ce qui ne peut pas ne pas être puisqu'il est"?






Mozart et plein d'autres n'auraient pas été d'accord avec ton analyse ontologique car ils défient cette chronique...

Je ne nie pas la réalité puisqu'elle est belle et bien réelle...c'est une réalité subjective pas une vérité...

Tu te concentre sur le cadran et les 3 aiguilles de la montre pour voir l'heure et ce qu'elle est la maintenant dans la matière mais pour yoda ce temps n'est pas un temps de référence absolue ...yoda lui veut regarder derrière le cadran pour ce rendre compte de comment on recule et on avance dans le temps modulable...toute la mécanique de l'engrenage...

Yoda préfère se projeter plus loin car il sait que ce qu'on appelle présent est déjà du passé...car l'inconscient a déjà prit la décision a ta place sur l'instant, 7 secondes avant ce qui va ce passer dans le dit présent...et cela ça ne peut ce corriger en calculant que ce qui est....

A ce niveau ce ne sont que des projections mentales de la pensée,un alchimiste de la pensée si tu veux...qui change ta façon de voir les chose et donc ton quotidien...ça ce vie ce que je raconte...ça ne se calcule pas comme ça sur le papier...car il y a une multitude de paramètre a comprendre a intègrer a analyser en même temps pour comprendre une pensée...que c'est impossible a yoda d'expliquer dans les détails pour tout ce qui l'amène a penser ceci ou cela....car anthropologie...la toiles est immense....et si le mec n'a pas fait un minimum de travail sur le sujet...il est évident qu'on perdra notre temps tous les 2...

Yoda respecte tes connaissances...car il est clair que tu es passionné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Dim 24 Fév 2013 - 23:42

J'entends bien, mais dire que chacun est entièrement ce qu'il est au moment où il est, ou pour le dire autrement, dire que chacun est aussi parfait qu'il peut l'être au moment où il est, ce n'est pas rejeter ce que nous appellons le génie ou autre exceptions que l'on prend souvent en modèle. Mozart avait les capacités qu'il avait pour la musique, et cela faisait partie de son être....rien dans ce que je dis ne s'oppose à ce genre de constatation. J'ai parlé de temps nécéssaire pour acquérir les connaissances du monde, mais le temps mis à acquérir ces capacités est purement relatif à chacun d'entre nous et à notre nature. Mais cela ne remet pas en cause le fait qu'à chaque instant, chacun est aussi parfait qu'il peut l'être.

Mais quand tu dis que tu préfères te projeter plus loin, tu emploies aussi la notion de temps, car plus loin ça suppose l'ici et le maintenant comparé au là-bas et au plus tard....

Avoir conscience de notre état au moment où on en a conscience, et avoir la volonté de changer, ne fait pas de nous un individu différent, il n'y a que lorsque le changement opère qu'il y a variation. Beaucoup de gens savent qu'ils sont comme ceci ou comme cela et que ce n'est pas une bonne chose pour eux mêmes ou pour les autres..mais s'ils le savent, ils ne sont pas différents pour autant, et cela ne se traduit en rien comme effet dans la quotidien....et il est possible qu'il y ait changement, mais ce changement nécéssitera du temps, et pendant ce laps de temps, se passera ce qu'il se passera....

La "perfection" que nous idéalisons, celle qui conviendrait afin que le monde ne soit que positif, qu'il n'y ait plus rien de négatif, elle n'existe qu'en tant qu'on l'espère parce que cette vision convient à ce que nous aimerions que les choses soient....mais il est évident qu'au vu de l'histoire, du présent et donc du futur, nous sommes encore loin d'une telle possibilité, si tenté qu'une telle possibilité est envisageable ailleurs que notre dans illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Lun 25 Fév 2013 - 1:06

Le changement prend naissance dans la pensée...a partir du moment ou la question est posée il y a début de changement...imperceptible a l'œil et l'oreille nue...mais le changement est belle et bien là...au début bien évidement que l'expérience est nécessaire...mais comme toute évolution il arrive un moment ou les vieux outils ne servent plus...car on s'en forge de nouveaux....

Pour Mozart,la musique est une forme de connaissance de très grande intelligence au même titre que l'astrophysique la chimie ou les mathématiques...et a 4 ans il avait déjà tout ou presque....pourquoi??as tu une réponse a ceci??pourquoi lui et pas toi ou moi?

Le monde parfait sur terre aujourd'hui et maintenant est impossible...car il se heurterait a la liberté de chacun...et un monde parfait serait que chacun puisse avoir une liberté totale dans le respect de l'autre....et ceci notre intelligence a l'heure qu'il est est incapable de le comprendre ni de le concevoir....c'est pour ceci que je parle d'évolution...mais dans ce temps d'évolution dans l'illusion se superposent plusieurs autres plans...sans lesquels on ne pourra comprendre le mouvement des choses....


Dernière édition par hacheur le Lun 25 Fév 2013 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaaly
RBien d'élite
RBien d'élite


Masculin
Messages : 2212
Groupe : HIV - Haute Infection Verbale
Date d'inscription : 15/09/2012

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Lun 25 Fév 2013 - 1:50

Pour orienter le débat, je vous propose de parler de la structure de ces abysses. Scylla les représente comme l'océan Atlantique par exemple, un endroit que personne n'a visité et dans lequel on trouve des choses oubliées. Comment est-ce qu'on peut arriver à représenter ses abysses d'une manière et pas d'une autre ? Est-ce que ça a un sens ? Comment est-ce qu'on en arrive à se matérialiser un endroit ? Il dit qu'il l'a exploré, comment vous le comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/KaalyHIV
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Lun 25 Fév 2013 - 2:17

On colle une image a une pensée pour essayer de la représenter au mieux tant bien que mal...

Les abysses représentent toutes tes vies,toutes tes émotions passées, ta mémoire intégrale...ce qui fait que ton âme est ce qu'elle est aujourd'hui...mais une amnésie nous empêche de comprendre...entre nous,on n'arrive déjà pas a se rappeler des chocs émotionnels de notre enfances qui nous rendent si handicapé émotionnellement parlant donc plus loin vous vous imaginez bien que l'on sort des limites de la logique acceptable...

Et ces choses se trimballent dans le fond de l'océan(nous) au grès du mouvement des vagues éparpillé dans nos têtes...et se rythme se mouvement des vagues n'est pas dictée par notre influence mais par une autre...que nous appellerons lune pour la mer...et cette image elle non plus n'est pas prise au hasard....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Lun 25 Fév 2013 - 2:22

En gros...le fond de l'abysse est comme le fond de la mer...un cimetière de sentiment et d'émotions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et vous, vos abysses ?   Aujourd'hui à 0:13

Revenir en haut Aller en bas
 

Et vous, vos abysses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Avez vous reçu places de Worldticketshop.com?
» Enrique dans Rendez-vous avec mon idole
» Franz Mack, le second Walt Disney, vous en pensez quoi ?
» Quel est le premier album d'Iron Maiden que vous avez écouté
» Comment Travaillez Vous Votre Instrument?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-