Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 0:21

Si la vie sur terre, d'ici bas comme dirait certains, se résume à agir en vue d'une certaine fin, c'est à dire un autre monde, ou ne tournons pas autour du pot, un paradis, si notre devoir sur terre est donc de travailler en vue de cette finalité.....pourquoi sommes nous fait de telle sorte que nous avons des désirs? Des plaisirs?

En effet, si sur terre, nous devons agir seulement dans le but de répondre aux diktat divins, pourquoi avons nous alors le plaisir du sexe? En effet, si le but c'est de se marier, de faire des enfants, une famille selon la volonté de dieu, pourquoi avons nous alors ce plaisir du sexe, pourquoi sommes nous attirés par d'autres êtres? Nous pourrions en effet ne rien ressentir en ayant un rapport sexuel....nous pourrions en effet ne pas être attiré par personne....mais nous pourrions simplement décidé de faire un enfant pour répondre au diktat de dieu, sans avoir le désir et le plaisir du sexe....nous pourrions simplement décider de nous accoupler avec un conjoint sans être attiré, simplement d'un commun accord....tout cela pour répondre simplement à la volonté de dieu.

Apres tout, tous les croyants ne font pas ce qu'ils font comme bonne action, parce qu'ils le veulent, mais parce que dieu l'impose...et ils agissent donc en fonction de ces diktats, sans en retirer aucun plaisir, puisqu'ils agissent sur un commandement, et non sur une volonté propre de leur part, selon un désir qu'ils auraient et qui les déterminerait à agir ainsi ....et donc hors mis de croire qu'en souffrant ici bas, où en se privant ici bas, pour en tirer un bénéfice après leur vie (une place au paradis), lorsqu'ils se privent dans cette vie, ce n'est pas un plaisir.....lorsqu'ils font le carême ou le ramadan, c'est souffrir que de le faire, surtout en été, mais ils le font quand même....

D'ailleurs, il me semble que ce dont ils se privent ici bas leur est promis en très grand nombre au paradis, que ce soit le vin, les femmes sublimes, etc....

Donc pourquoi pour le sexe et certains autres plaisirs, nous ressentons par nature un bienfait physique, après tout, de la même manière que dans les exemples précédents, se reproduire ne pourrait être qu'un acte sans aucun ressentis, mais simplement un agissement pour répondre à la volonté de dieu, de la même manière que de tomber amoureux..pourquoi tombons nous amoureux? Il suffirait que d'un commun accord avec un partenaire, nous décidions de nous mettre ensemble et de faire des enfants, sans qu'il y ait quelconque sentiment amoureux qui nous retienne l'un envers l'autre, mais simplement un lien de raison, dans le but de répondre à la volonté de dieu.

Lorsque l'on va chez le dentiste, personne n'aime ça, mais c'est nécessaire lorsqu'on y va, sinon nous n'irions pas à coup sûr....donc nous agissons de la sorte par nécessité, non pas par choix, nous le faisons donc sans en retirer aucun plaisir.....un diktat, qu'il soit de dieu ou de ce que vous voulez, il est là pour qu'on si tienne...donc les croyants, en admettant que les êtres vivants ne retireraient aucun plaisir lors des relations sexuelles, devraient quand même malgré ça faire une famille et des enfants.....quelle différence alors entre avec ou sans le plaisir de la chaire, entre avec ou sans les sentiments, l'attirance, l'amour....

Pourquoi des parents aiment implicitement leurs enfants, ils pourraient très bien avoir des enfants sans les aimer, mais s'en occuper correctement parce que dieu l'exige.....ce serait une sorte de tâche intellectuelle, de raison, ayant pour cause et pour seule cause, de répondre aux diktats du divin, de la même manière que les infirmières s'occupent des malades pour lesquels ils n'ont pas spécialement d'amour, mais parce que c'est nécessaire (dans ce cas là, leur diktat à elles serait leur salaire et les directives qu'elles doivent suivre de leur hiérarchie)....





Dernière édition par Shaolin le Mar 7 Aoû 2012 - 6:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SansTitre




Masculin
Messages : 22022
Age : 21
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 2:30

pense tu que tout ça sont des paradoxes ? ou des chose sans sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 3:03

Old Soul a écrit:
pense tu que tout ça sont des paradoxes ? ou des chose sans sens ?

Et toi qu'en penses tu?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krazy-E




Masculin
Messages : 18344
Age : 25
Groupe : sanguin?
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 3:43

Tu parles de choses imposées au dépend du plaisir. On nait tous avec un libre arbitre. C'est en suite la culture dans laquelle on grandi qui fait qu'on s'interdit des choses par morale ou par devoir religieux.

Mais au fond rien n'empêche, techniquement parlant, un musulman de manger du porc, ou un prêtre d'avoir des relations sexuelles. Ces gens là ont accepté de suivre des règles de vie parce qu'ils souhaitent faire ce "sacrifice". Le plaisir n'a rien à voir la dedans.

Et puis il ne faut pas confondre plaisir et tentation. Si tu vois une meuf super canon dans la rue tu vas pas sortir ton zboub et ... [ce passage a été coupé au montage]. Ca voudrait dire que tu renonces à ton plaisir personnel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 4:22

Apres tout, tous les croyants ne font pas ce qu'ils font en bonne action, parce qu'ils le veulent, mais parce que dieu l'impose....et ils agissent donc en fonction de ces diktats, sans en retirer aucun plaisir, puisqu'ils agissent sur un commandement, et non sur une volonté propre de leur part, selon un désir qu'ils auraient en propre et qui les déterminerait à agir ainsi ....et donc hors mis de croire qu'en souffrant ici bas, où en se privant ici bas, pour en tirer un bénéfice après leur vie (une place au paradis), lorsqu'ils se privent dans cette vie, ce n'est pas un plaisir.....lorsqu'ils font le carême ou le ramadan, c'est souffrir que de le faire, surtout en été, mais ils le font quand même....

Donc pourquoi ce n'est pas pareil pour le sexe....pourquoi faut il que nous ayons ce ressentis, cette jouissance sexuelle? Puisque seul suffirait le fait de croire en dieu pour s'accoupler...le plaisir sexuel n'est plus justifié donc là......

Si on prend le désir et le plaisir sexuel comme étant une sorte de force jouissive pour pousser à la reproduction de l’espèce, le plaisir sexuel se justifie, puisqu'il existe dans un but autre que simplement obéir à dieu, il serait comme une garantie que l’espèce va se perpétuer......de la même manière qu'un fabricant de bonbon aurait trouvé une recette aimé par tous afin que ceux ci achètent continuellement ces bonbons et ainsi garantir la société de toute faillite....

Mais dans la théorie de l'obéissance à dieu, la plaisir sexuel ne se justifie en rien, puisque seule la volonté divine suffirait à pousser les croyants à agir, malgré le fait qu'aucun plaisir sexuel pendant l'acte ne serait ressenti......ainsi faire l'amour n'aurait pas du tout pour but le plaisir, mais seulement pour but la reproduction selon la volonté de dieu...la cause serait donc purement l’obéissance, et non la recherche d'un plaisir...car il ne me semble pas que dans les religions, la vie d'ici bas ait pour raison première le plaisir....ça c'est ce qui est promis au paradis.....notre monde ici bas, si on s'en tient au religion, est sensé être une vie de labeur et de souffrance, de test et de peine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SansTitre




Masculin
Messages : 22022
Age : 21
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 5:51

@Shaolin a écrit:
Apres tout, tous les croyants ne font pas ce qu'ils font en bonne action, parce qu'ils le veulent, mais parce que dieu l'impose....et ils agissent donc en fonction de ces diktats, sans en retirer aucun plaisir, puisqu'ils agissent sur un commandement, et non sur une volonté propre de leur part, selon un désir qu'ils auraient en propre et qui les déterminerait à agir ainsi ....et donc hors mis de croire qu'en souffrant ici bas, où en se privant ici bas, pour en tirer un bénéfice après leur vie (une place au paradis), lorsqu'ils se privent dans cette vie, ce n'est pas un plaisir.....lorsqu'ils font le carême ou le ramadan, c'est souffrir que de le faire, surtout en été, mais ils le font quand même....

Donc pourquoi ce n'est pas pareil pour le sexe....pourquoi faut il que nous ayons ce ressentis, cette jouissance sexuelle? Puisque seul suffirait le fait de croire en dieu pour s'accoupler...le plaisir sexuel n'est plus justifié donc là......

Si on prend le désir et le plaisir sexuel comme étant une sorte de force jouissive pour pousser à la reproduction de l’espèce, le plaisir sexuel se justifie, puisqu'il existe dans un but autre que simplement obéir à dieu, il serait comme une garantie que l’espèce va se perpétuer......de la même manière qu'un fabricant de bonbon aurait trouvé une recette aimé par tous afin que ceux ci achètent continuellement ces bonbons et ainsi garantir la société de toute faillite....

Mais dans la théorie de l'obéissance à dieu, la plaisir sexuel ne se justifie en rien, puisque seule la volonté divine suffirait à pousser les croyants à agir, malgré le fait qu'aucun plaisir sexuel pendant l'acte ne serait ressenti......ainsi faire l'amour n'aurait pas du tout pour but le plaisir, mais seulement pour but la reproduction selon la volonté de dieu...la cause serait donc purement l’obéissance, et non la recherche d'un plaisir...car il ne me semble pas que dans les religions, la vie d'ici bas ait pour raison première le plaisir....ça c'est ce qui est promis au paradis.....notre monde ici bas, si on s'en tient au religion, est sensé être une vie de labeur et de souffrance, de test et de peine.


mais tout le monde ne baise pas pour le plaisir aussi , c'est plutot relatif ce que tu dit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SansTitre




Masculin
Messages : 22022
Age : 21
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 5:52

@Shaolin a écrit:
Old Soul a écrit:
pense tu que tout ça sont des paradoxes ? ou des chose sans sens ?

Et toi qu'en penses tu?

j'en pense rien du tout, c'est pas que je me voile la face , c'est juste que je pense que dieu est bien au dessus de tout ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SansTitre




Masculin
Messages : 22022
Age : 21
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 5:53

après shao excuse moi mais j'ai pas compris ou tu voulais en venir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 6:17

Old Soul a écrit:
@Shaolin a écrit:
Apres tout, tous les croyants ne font pas ce qu'ils font en bonne action, parce qu'ils le veulent, mais parce que dieu l'impose....et ils agissent donc en fonction de ces diktats, sans en retirer aucun plaisir, puisqu'ils agissent sur un commandement, et non sur une volonté propre de leur part, selon un désir qu'ils auraient en propre et qui les déterminerait à agir ainsi ....et donc hors mis de croire qu'en souffrant ici bas, où en se privant ici bas, pour en tirer un bénéfice après leur vie (une place au paradis), lorsqu'ils se privent dans cette vie, ce n'est pas un plaisir.....lorsqu'ils font le carême ou le ramadan, c'est souffrir que de le faire, surtout en été, mais ils le font quand même....

Donc pourquoi ce n'est pas pareil pour le sexe....pourquoi faut il que nous ayons ce ressentis, cette jouissance sexuelle? Puisque seul suffirait le fait de croire en dieu pour s'accoupler...le plaisir sexuel n'est plus justifié donc là......

Si on prend le désir et le plaisir sexuel comme étant une sorte de force jouissive pour pousser à la reproduction de l’espèce, le plaisir sexuel se justifie, puisqu'il existe dans un but autre que simplement obéir à dieu, il serait comme une garantie que l’espèce va se perpétuer......de la même manière qu'un fabricant de bonbon aurait trouvé une recette aimé par tous afin que ceux ci achètent continuellement ces bonbons et ainsi garantir la société de toute faillite....

Mais dans la théorie de l'obéissance à dieu, la plaisir sexuel ne se justifie en rien, puisque seule la volonté divine suffirait à pousser les croyants à agir, malgré le fait qu'aucun plaisir sexuel pendant l'acte ne serait ressenti......ainsi faire l'amour n'aurait pas du tout pour but le plaisir, mais seulement pour but la reproduction selon la volonté de dieu...la cause serait donc purement l’obéissance, et non la recherche d'un plaisir...car il ne me semble pas que dans les religions, la vie d'ici bas ait pour raison première le plaisir....ça c'est ce qui est promis au paradis.....notre monde ici bas, si on s'en tient au religion, est sensé être une vie de labeur et de souffrance, de test et de peine.


mais tout le monde ne baise pas pour le plaisir aussi , c'est plutot relatif ce que tu dit

Pourquoi le ferait il alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Mar 7 Aoû 2012 - 6:39

Old Soul a écrit:
après shao excuse moi mais j'ai pas compris ou tu voulais en venir

Je laisse à chacun la possibilité de se faire son opinion.....mais je dirais que là où on peut en venir, c'est qu'il y a dans notre monde des choses inutiles, si on s'en tient à la théorie de la vie sur terre ayant pour but l’obéissance de l'homme aux diktats de dieu, jusqu'à mourir puis et enfin espérer le paradis.....car il n'y a nul besoin de plaisir sexuel, on pourrait s'en passé sans problème, si on tient compte de la version relieuse de notre pourquoi ici bas, car rien ne justifie dans les religions, la jouissance sur terre....puisque le but réel (si on admet que vos religions disent vrai) c'est simplement d'agir selon des commandements, selon la volonté divine. Or, faire des enfants, donc pratiquer l'acte sexuel pour ce but là ne requière pas du tout un besoin de jouissance, mais seulement une nécessité, celle d'obéir à dieu, et il n'y a pas besoin du plaisir de la jouissance pour vouloir s'accoupler pour des raisons religieuses, on pourrait très bien faire un enfant par le sexe sans qu'il n'y ait aucune jouissance, aucun plaisir....

Si le plaisir du sexe existe, c'est qu'il faut en tenir compte, car pour faire des enfants, le plaisir est inutile, donc pour obéir à dieu, il est aussi inutile, à quoi donc servirait il alors, si ce n'est pour le plaisir?

Pareil pour l'amour, le sentiment amoureux qui en général forme les couples, à quoi bon, dans l'hypothèse qui voudrait qu'on soit sur terre que pour obéir à dieu, donc fonder une famille et faire des enfants.....pas besoin d'amour ou de désir amoureux, suffirait juste d'un partenaire qu'on choisirait non pas selon des paramètres émotionnels ou sentimentaux (genre tomber amoureux, et attiré, la beauté, etc....) mais intellectuellement et qui pour obéir à dieu, voudrait aussi faire une famille et des enfants, et hop, on se marie sans amour, on fait des enfants sans amour, et on remplie simplement notre tâche sur terre par nécéssité......y a pas besoin de sentiment amoureux dans cette hypothèse...c'est superflu.....

Les militaire qui font carrière, il vivent ensemble pendant toute leur carrière, sauf lors des permissions...mais ça peut durer 15 ans....et bien ces militaire ne sont pas amoureux les uns les autres, et pourtant, parce que la nécessité de vivre ensemble s'impose, ils agissent par nécessité........ainsi celui qui pense que c'est nécessaire de fonder une famille et de faire des enfants parce que dieu l'exige, il n'a pas besoin d'être amoureux de son partenaire, car il agira par nécessité, et non en se laissant aller à ses désirs (tomber amoureux, attirance, désir de fonder une famille, d'avoir des enfants, etc...), et dans ce cas, nul besoin des désirs....j'irai même jusqu'à dire nul besoin des émotions....et des plaisirs......

D'un autre coté, quand on voit les pays où les filles doivent épouser un mari qu'elle n'ont jamais vu, sans avoir la possibilité de choisir, on est dans cette situation......

J'irai même jusqu'à dire que le plaisir de la bouffe serait inutile, car comme le suicide est interdit, même s'il n'y avait pas le plaisir d'être rassasié ou le plaisir de manger ce qu'on aime, il y aurait l'obligation de manger pour ne pas se laisser mourir, et donc ne pas se suicider finalement...manger ne serais donc pas un plaisir, mais qu'une nécessité....






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité   Aujourd'hui à 4:57

Revenir en haut Aller en bas
 

Dieu, les plaisirs, les désirs et la finalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Festival de la Chaise-Dieu
» Les Racks des Seigneurs !! (Plaisirs des yeux et idées de GAS !!)
» [soirée enquête] Dieu est mort ! samedi 15 à METZ
» 8eme de G. Mahler à la Chaise-Dieu le 25 Aout 2009
» UN DIEU PAR INTERIM,UNE VOIX...UN FANTASME???????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-