Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Dim 13 Mai 2012 - 20:05

Si le nombre de «couples non-cohabitants» (c'est le terme de l'Institut national d'études démographiques) ne cesse d'augmenter, c'est qu'il s'agit peut-être d'une solution moderne à une réalité de notre temps. Une forme nouvelle de résistance à la pente fatale et aux statistiques. 120 000 divorces en moyenne sont prononcés chaque année (125 000 en 2003, toujours selon l'Ined). Un projet de réforme prévoit de simplifier les démarches. La rupture est banalisée, on parle désormais de vies «séquentielles». L'espérance de vie du couple ne cesse de diminuer.
Or ce n'est pas toujours l'amour qui est en question. Et si le vieux schéma du domicile conjugal était tout simplement «has been»? Anachronique, à une époque où le «je» n'a plus aucune raison de s'effacer devant le «nous». Quel couple rêve-t-il encore
de ne plus faire qu'un, de devenir les Blanchard ou les Giraud. Aujourd'hui, chacun reste soi-même, on se confronte dans ses différences. Et si c'est plus compliqué, tant pis! On invente.

L'amour est forcément une construction hors norme. Il s'étouffe dans des schémas imposés. Il a besoin de «jeu», dans tous les sens du terme. D'un espace de respiration (parfois infime, symbolique) entre les deux partenaires. Et de légèreté. Pour ne pas se vautrer l'un sur l'autre, déborder, se répandre et s'oublier, il est nécessaire de repenser la distance qui nous sépare et nous relie, à l'intérieur du couple. De la moduler. Et s'il faut se résoudre à séparer les corps, pourquoi pas? De nombreux duos de fortes personnalités l'ont fait avant nous (Sartre et Beauvoir, Morgan et Oury, Dutronc et Hardy...), pour le meilleur.

D'ailleurs, au nom de quoi envisager le pire? En vue de quelle gratification? Même les enfants ont tout à gagner à ce choix plutôt mature. Ils continuent ainsi à avoir leurs parents unis, avec qui ils partagent tous les grands moments (week-ends, vacances...) et qui leur offrent, en prime, deux mondes, deux modes de vie. Mais pas une semaine sur deux, comme le prévoit la résidence alternée qui les arrache régulièrement de chez l'un et de chez l'autre. Et où se sentent-ils vraiment chez eux?
Un luxe, vont hurler les tenants de l'ordre établi. Pas forcément beaucoup plus cher, en fait, qu'un bon divorce (faites le calcul). De toute façon, ce n'est pas non plus le choix de la facilité, reconnaissent ceux qui l'on fait. C'est parfois épuisant (le mieux, c'est de prendre deux lieux pas trop éloignés l'un de l'autre, pour que se voir ne devienne pas un périple), frustrant (il faut renoncer aux petits bonheurs des petits moments banals de tous les jours), décevant (quand le rendez-vous que l'on attend comme le grand soir s'achève en flop devant la télé)... Mais c'est tellement plus exaltant que de sacrifier l'amour.

Oui, mais c'est dangereux, renchériront ceux qui n'osent pas essayer. Comme si vivre ensemble était une manière de mieux tenir l'autre... Naïf. Car à vivre séparés, on entretient en outre un désir qui se nourrit lui aussi de distance, de manque. Et c'est encore le meilleur moyen de résister à la concurrence.
Les autres, de toute façon, n'ont jamais de mots assez forts pour vous mettre en garde contre un choix de vie qui n'est pas le leur. Qui les dérange, les trouble, les contrarie. Qui les remet en question, en réalité. Et c'est tant mieux pour tous. Car tant qu'il est en question, l'amour reste en vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Ven 18 Mai 2012 - 9:34

Pourquoi pas???car je pense que nous ne sommes pas fait pour vivre en couple l'un sur l'autre...notre égoïsme et notre individualité nous le prouve tous les jours...
Ceux qui ont un problème avec cela nourrissent l'envie de posséder l'autres de le mettre en cage et de contrôler ces fait et geste alors que nous devrions tous etre libre...

Le problème dans la vie a 2 c'est l'engagement que l'on fait a l'autre les promesses...si on en fait, elles doivent etre tenu...celui qui n'en fait pas est libre celui qui se marie ou qui fait la promesse verbale a sa compagne de rester fidèle doit s'y tenir...celui ou celle qui est avec sa copine ou copain et qui lui dit qu'il va voir ailleurs n'a rien a se reproché du moment qu'il ou elle est sincère après c'est a la personne concerné de l'accepter ou de partir si elle considère que ce n'est pas en accord avec ces valeurs...
C'est pour cela que je ne vois pas de mal dans l'échangisme, ou le mec qui va voir une pute, du moment que les 2 parties restent fidèle a leur promesse et ne ce trahissent pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Ven 18 Mai 2012 - 12:26

Ouai, je pense que c'est une bonne chose, puis même pour les enfants, ils ne sont pas étouffés dans un schéma toujours identique, un coup ils vont chez la mère, un coup chez le père...puis le week ils sont tous ensemble.......c'est vraiment bien je trouve pour ceux qui savent bien qu'ensemble constament, à un moment ça n'ira plus.

Bon là il s'agit de couple quand même, pas de libertins, mais comme tu dis, si les choses sont fixés dès le départ au moins chacun sait où il va et peut l'accepter ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Ven 18 Mai 2012 - 12:51

Il ne s'agit pas de couple libertin mais le fait d'avoir une parfaite autonomie pour moi ça revient au même car on n'a pas de compte a rendre ni de couvre feu a respecter...et quand on connait la nature humaine....donc pour moi c'est une manière déguisé de dire on est ensemble mais on fait chacun de son coté ce que l'on veut...et on se voit que pour le meilleur...et en sommes ce n'est pas une mauvaise idée...lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibbar




Masculin
Messages : 37592
Age : 26
Groupe : Admin
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Ven 18 Mai 2012 - 17:11

Oui c'est une alternative pour contrer la routine mais bon chaque couple s'organise comme il veut...

Hacheur je n'ai rien contre les couples libertins ou échangistes, ils ne trahissent personne donc à partir de là c'est tant mieux pour eux si ils sont heureux ainsi !

Mais moi si je promets une chose c'est pour m'y tenir, mais pas dans le sens "forcé", dans le sens où pour moi c'est naturel, je n'ai pas envie d'aller voir ailleurs donc la tentation n'est pas là. (Et si l'envie me prenait ça voudrait dire que j'suis pas comblé dans mon couple auquel cas je peux toujours arranger les choses avec ma copine plutôt que d'aller voir ailleurs)
Moi dans mon esprit, mais je suis d'accord qu'on peut voir les choses autrement, coucher avec quelqu'un, l'embrasser, ou tout autre jeux sexuels, c'est sacré, dans le sens où je fais ça qu'avec la personne que j'aime, c'est exclusif. Et vice versa...
Pareil pour l'amour dans le sens où on l'entend. C'est égoïste car on dit "c'est ma moitié à moi, elle n'aime que moi sinon je suis pas content", en gros... Égoïste dans le sens ne pas vouloir partager sa moitié, peut-être aussi par peur de perdre cette complicité etc... Donc ça me semble plus ou moins compréhensible.
Certes la personne en elle-même ne nous appartient pas, mais les liens tissés, la confiance accordée et tout ce qui va avec nous concernent beaucoup.

Maintenant c'est sûr que si la fille a envie d'aller voir ailleurs mais qu'elle se force pour ne pas le faire, parce qu'elle l'a promis, c'est limite ridicule... Dans ce cas là il faut se mettre dans un couple libertin ou rester célibataire.

Personnellement je n'attends pas le mariage pour promettre d'être fidèle, je le suis et point barre... Faut aussi savoir que certaines personnes sont beaucoup plus portées par le sexe que d'autres, donc on n'a pas tous besoin d'aller voir ailleurs, ni de faire ça tous les soirs, faut savoir s'abstenir ahahah. (y'en a même qui, je pense, ont très rarement de relations sexuelles car ils n'en n'éprouvent pas trop le besoin ni l'envie, ou moins que d'autres)

Moi ce qui me "répugne", mais c'est un peu hors sujet, ce sont les pervers qui sont totalement dirigés par leurs pulsions sexuelles et qui en deviennent pathétiques, dégueulasses, idiots. A quoi bon avoir un cerveau humain ? Mais bon, c'est la vie.



Pour en revenir au sujet je suis d'accord que ne pas habiter ensemble nourrit le manque, et le désir, du coup, paradoxalement, tu auras peut-être plus de chances de garder ton conjoint pour toi que d'habiter avec et se prendre la tête tous les jours.
Mais franchement je pense que ça dépend aussi des caractères et tout, y'a des couples qui cohabitent très bien, puis tu peux habiter dans la même maison mais t'occuper dans ton coin aussi ! Moi tant que ma copine me trompe pas, est sincère, ne me ment pas, ne se fout pas de ma gueule, y'a pas de soucis, elle fait ce qu'elle veut.


Le plus important je pense dans un couple c'est d'être vrais entre nous, sincères avant tout même dans les pires moments, et pouvoir se faire confiance aveuglément. Après le reste c'est relatif à chacun mais voilà pour moi les bonnes bases pour un vrai couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=XDAbYVudWdE&list=PLpNbhQklR9
HMK




Masculin
Messages : 13884
Groupe : INTERVAL REGULIER
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Ven 18 Mai 2012 - 18:11

Je saispas si vous en avez parlez car à vrai dire je n'ai pas tout lu mais j'ai dernierement vu un reportage sur une meuf et son mec qu'étais divorcés mais genre il s'kiffais encore plus que quand il étais ensemble et tout ... mais bizarre le mec un peu vieux pour la nana fin voila quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Sam 19 Mai 2012 - 17:27

Evidement tibbar, si tu es bien avec ton conjoint, y a pas besoin.....

A contrario j'avais lu aussi dans une étude, bien que ça paraisse évident, que si tout le monde agissait de la sorte, il faudrait 2 fois + d'appartement, 2 fois + de besoin en energie, etc....bref, le double de la consommation d'un ménage uni......et ce serait un problème pour le pays, car on a ni les appartements pour, ni l'energie nécéssaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SansTitre




Masculin
Messages : 22022
Age : 21
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Sam 19 Mai 2012 - 19:44

parcontre avec un couple marier, le concept prend une toute autre dimension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibbar




Masculin
Messages : 37592
Age : 26
Groupe : Admin
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Sam 19 Mai 2012 - 20:35

@Shaolin a écrit:
Evidement tibbar, si tu es bien avec ton conjoint, y a pas besoin.....

A contrario j'avais lu aussi dans une étude, bien que ça paraisse évident, que si tout le monde agissait de la sorte, il faudrait 2 fois + d'appartement, 2 fois + de besoin en energie, etc....bref, le double de la consommation d'un ménage uni......et ce serait un problème pour le pays, car on a ni les appartements pour, ni l'energie nécéssaire.

Oui j'y ai pensé aussi... habiter à plusieurs ça fait des économies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=XDAbYVudWdE&list=PLpNbhQklR9
saber69
Maître RBien
Maître RBien


Masculin
Messages : 4257
Age : 31
Groupe : Dealers de Bastos
Date d'inscription : 29/10/2011

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Sam 19 Mai 2012 - 20:56

j'est vecu 6 mois comme sa d'experience sa a sauvé mon couple et sa nous a renforcer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Dim 20 Mai 2012 - 18:53

Des fois la distance aide a prendre du recule...mais puisque l'on parle de façon de penser cela peut se faire tout en restant cote a cote aussi....lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»   Aujourd'hui à 4:58

Revenir en haut Aller en bas
 

VIvre séparé pour mieux s'aimer - Les «couples non-cohabitants»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Questionnaire pour mieux vous connaître...
» Tournee d'hiver et Vivre en 2012
» LEMMY nous quitte pour mieux vivre dans nos coeurs ...
» Pour mieux se connaitre !
» Pour mieux connaître les chorales de Bondy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-