Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dialectique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Dialectique   Jeu 29 Mar 2012 - 3:05

Dialectique, nom féminin
Sens Philosophique : Art de conduire un raisonnement.


Socrate appartenait, de par son origine, au plus bas peuple : Socrate était de la populace. On sait, on voit même encore combien il était laid. Mais la laideur, objection en soi, est presque une réfutation chez les Grecs. En fin de compte, Socrate était-il un Grec ? La laideur est assez souvent l’expression d’une évolution croisée, entravée par le croisement. Autrement elle apparaît comme le signe d’une évolution descendante. Les anthropologistes qui s’occupent de criminologie nous disent que le criminel type est laid : monstrum in fronte, monstrum in animo. Mais le criminel est un décadent. Socrate était-il un criminel type ? — Du moins cela ne serait pas contredit par ce fameux jugement physionomique qui choquait tous les amis de Socrate. En passant par Athènes, un étranger qui se connaissait en physionomie dit, en pleine figure, à Socrate qu’il était un monstre, qu’il cachait en lui tous les mauvais vices et désirs. Et Socrate répondit simplement : « Vous me connaissez, monsieur ! »

Les dérèglements qu’il avoue et l’anarchie dans les instincts ne sont pas les seuls indices de la décadence chez Socrate : c’en est un indice aussi que la superfétation du logique et cette méchanceté de rachitique qui le distingue. N’oublions pas non plus ces hallucinations de l’ouïe qui, sous le nom de
« démon de Socrate »*, ont reçu une interprétation religieuse. Tout en lui est exagéré, bouffon, caricatural ; tout est, en même temps, plein de cachettes, d’arrière-pensées, de souterrains. — Je tâche de comprendre de quelle idiosyncrasie a pu naître cette équation socratique : raison = vertu = bonheur : c'est l'équation la plus bizarre qu’il y ait, et qui a contre elle, en particulier, tous les instincts des anciens Hellènes.

Avec Socrate, le goût grec s’altère en faveur de la dialectique: que se passe-t-il exactement ? Avant tout c’est un goût distingué qui est vaincu ; avec la dialectique le peuple arrive à avoir le dessus. Avant Socrate, on écartait dans la bonne société les manières dialectiques : on les tenait pour de mauvaises manières, elles étaient compromettantes. On en détournait la jeunesse. Aussi se méfiait-on de tous ceux qui présentent leurs raisons de telle manière. Les choses honnêtes comme les honnêtes gens ne servent pas ainsi leurs principes avec les mains. Il est d’ailleurs indécent de se servir de ses cinq doigts. Ce qui a besoin d’être démontré pour être cru ne vaut pas grand-chose. Partout où l’autorité est encore de bon ton, partout où l’on ne « raisonne » pas, mais où l’on commande, le dialecticien est une sorte de polichinelle : on se rit de lui, on ne le prend pas au sérieux. — Socrate fut le polichinelle qui se fit prendre au sérieux : qu’arriva-t-il là au juste ?

Extrait - Le crépuscule des idoles - Nietzsche.



* Demon de Socrate : C'est quelque chose qui a commencé chez Socrate dès son enfance, une certaine voix qui, lorsqu'elle se faisait entendre, le détournait de ce qu'il allait faire, sans jamais le pousser à agir. Ce que Nietzsche appellera "les hallucinations de Socrate".


Que pensez vous de la dialectique?

Doit elle être où est elle un outil de persuasion?

Pensez vous que la dialectique ait quelconque légitimité?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10221
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Dialectique   Jeu 29 Mar 2012 - 9:51

sans la dialectique point de savoir...si rien est vrai ni faux...il faut mettre de l'influence dans ce que l'on dit pour convaincre, sans cela on n'a aucune chance de ce faire entendre...celui qui aura raison sera celui qui aura le plus convaincu,pas par ces arguments mais par son assurance son charisme et son titre...de toute façon comment la masse pourrait vérifié les arguments de tel ou tel partie puisqu'ils n'ont pas les armes pour le faire...donc ils croiront celui qui a la meilleur dialectique mais pas forcement la verité...


ce qui compte ce n'est pas ce que tu dis...ce qui compte c'est la volonté et le charisme en un mot l'assurance que tu emploies pour le dire...

pour persuader il faut séduire c'est primordial....

la dialectique poussé a outrance c'est de la branlette intellectuel comme on en voit sur les plateaux télé d’émission politique et philosophique ils eussent de belles rhétoriques pour en réalité dire pas grand chose...une surface riche en vocabulaire avec un sens peut profond qui fait tourné en rond...

c'est un concours de beauté intellectuel sans intérêt qui n'a pour but que de ce faire valoir en ayant raison tout en occultant la vérité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amé
Modératueur
Modératueur


Masculin
Messages : 10356
Groupe : RB
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Dialectique   Ven 30 Mar 2012 - 1:10

Qu'est-il important, être cru ou avoir raison ? faire déplacer les idées ou être immobile ? vaincre ou être vaincu ?

La dialectique permet le débat face à l'idée de masse. La dialectique est un langage de combat, c'est le glaive de l'idée, le bouclier de l'image, la justice de la parole et la potence de l'opposant.

On vit dans un monde sans réalité qui a besoin de s'en forger pour permettre aux hommes de communiquer sur un socle d'idées communes.

La dialectique est un art de persuasion, pas seulement un outil. car elle possède plusieurs outils. Certains appellent cela l'art d'avoir toujours raison ou de n'avoir jamais tort.

Est-ce légitime d'user de dialectique ? C'est une belle question, mais est-il légitime de vouloir persuader l'autre ? Quand on veut persuader quelqu'un est-ce toujours à bon escient ? Pas forcement. Chacun de nous l'a déjà fait pour ses intérêts propres. La dialectique est donc qu'un art employé. C'est celui qui l'emploi dont la moralité doit être jugé légitime !

Concernant le rejet de la noblesse grecque, disons que chaque culture, chaque civilisation, à chaque époque à eu sa façon de converser. Ils auraient pu en être friands aussi et la glorifier. Est-ce que cela aurait eu plus de sens ? nous aurais-ce apporter plus de réponse ? Non, évidement !

La dialectique permet de faire tourner et confronter les idées et les hommes, le monde n'est qu'un nom et une idée de l'homme, la dialectique fait tourner le monde.
De tout temps, convaincre est l'apanage des grands, l'homme demande qu'a être ébloui, l'homme cherche le soleil, le suit, positionne sa vie dans un rapport au temps en fonction de sa présence ou non. La dialectique est le soleil de l'expression de la pensée.

La dialectique permet de voir avec clarté, de cacher le visible par un jeu d'ombre et d'abîmes ou en éblouissant le point que l'on veut mettre en avant.

L'homme ne cherche qu'a être persuadé pour penser qu'il a de la pensée et comprend le monde. Dans votre quotidien, que chercher vous ? être convaincu pour un travail, persuadé de faire une bonne affaire en achetant une entreprise, un concept ou un paquet de céréales; être absolu devant votre conjoint(e); être persuadé de vivre, d'exister, de mener une vie heureuse et libre. la dialectique est le bonheur et la liberté, deux phénomènes qui n'existent que par illusion, comme l'illusion d'optique d'un rayon de soleil. Les couleurs étant que la perception de ce que nous voyons, la dialectique est l'art de manier la perception.

La dialectique est elle la clef pour manier et créer son univers extérieur et intérieur ?
Peut-on usiter de dialectique envers soit-même ? la croyance n'est elle pas mère du possible ? Jesus lui même utilisait la dialectique. La dialectique n'est elle pas alors un miracle ?

A ceux qui la jettent au rang du vulgaire, du bas-oeuvre, ne rejeter vous pas votre bonheur ainsi que celui des autres ? Pourquoi rejeter le miracle de l'humanité ? Dieu nous a donner le langage comme arme pour vaincre le mal et traverser les épreuves. Pourquoi rejetez vous Dieu ? La dialectique permet le combat de l'éthique contre le diable, et le diable veut vous en détourner en en faisant usage ! Qui est le Dieu ? Qui est le Diable ? Celui qui par dialectique ordonne et oblige ou celui qui propose et laisse libre ? Autant de questions que vous vous posez, et en y pensant et en y répondant : vous êtes dans la dialectique.

Si le peuple savait user de dialectique, il saurait se persuader que se sont les dirigés qui doivent gouverner, et les élus qui devraient exécuter et appliquer; ceci sans avoir de pouvoir de décision. Ce n'est que quand les hommes marchent dans une même direction qu'ils arrivent en même temps au même endroit.


la dialectique n'est pas la manipulation, la manipulation n'est qu'un des usages. La dialectique pur n'a qu'autre objectif de transformer en réalité ce qui peut être une réalité ou une non réalité. La dialectique est la vérité car la vérité est ce que l'on croit, et ce que l'on croit est ce dont l'on est persuadé, et seul la dialectique persuade à prendre ou changer de vérité ce que l'on croyait, que l'on croit ou que l'on croira !


Vivre est déjà de la dialectique !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rap-battle.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dialectique   Aujourd'hui à 10:35

Revenir en haut Aller en bas
 

Dialectique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-