Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Philosophie de Spinoza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Philosophie de Spinoza   Jeu 1 Déc 2011 - 2:36

«Spinoza est un point crucial dans la philosophie moderne. L'alternative est : Spinoza ou pas de philosophie...»
Hegel

Je pense que cela devrait intérésser certains.....malgré les convictions de chacun, connaitre Spinoza c'est me semble t-il d'une importance cruciale pour celui qui prétend s'interesser à la philosophie et au monde.

C'est 3 parties contiennent l'intégralité d'une émission consacré à Spinoza et principalement à la première partie de son oeuvre "l'éthique", qui porte précisément sur la notion de dieu:









Dernière édition par Shaolin le Jeu 1 Déc 2011 - 3:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Jeu 1 Déc 2011 - 3:14

Ces 3 parties quant à elles, contiennent l'intégralité d'une émission qui se focalisent sur la notion de bien et de mal chez Spinoza, où il confronte sa vision relative du bien et du mal à celle absolue d'un théologien chrétien:





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Jeu 1 Déc 2011 - 3:49

Je connais pas le mot scholie ? est-ce la meme chose a peu pres, qu'une parabole ?

Pendant l'ecoute des 3 premieres parties j'me suis dit " Shao en fait il est tres spinoziste finalement ", tu as deja sorti beaucoup de choses qui sont dites dans les audios, dans certains débats.

"Celui qui regrette est malheureux deux fois. " j'ai kiffé

Bon pour l'instant j'ai ecouté que les 3 premieres parties, j'suis crevé, j'ai peur de ne pas retenir le reste, en tout cas, ca m'a suffit pour decupler mon envie de lire cette oeuvre, ca a l'air vraiment TRES interessant.

Derniere chose, avant de rentrer dans un possible debat par la suite.

Ne crois-tu pas que finalement, sans etre aussi construit que l'Ethique d'apres ce que j'ai entendu, tous nos débats ici ont une dimension géométrique ? dans le sens ou certains arguments s'ajoutent a d'autres, pour deduire les doutes d'une personne OU meme de soi-meme etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Jeu 1 Déc 2011 - 4:11

@.:: CàmisOle ::. a écrit:
Je connais pas le mot scholie ? est-ce la meme chose a peu pres, qu'une parabole ?

Pendant l'ecoute des 3 premieres parties j'me suis dit " Shao en fait il est tres spinoziste finalement ", tu as deja sorti beaucoup de choses qui sont dites dans les audios, dans certains débats.

"Celui qui regrette est malheureux deux fois. " j'ai kiffé

Bon pour l'instant j'ai ecouté que les 3 premieres parties, j'suis crevé, j'ai peur de ne pas retenir le reste, en tout cas, ca m'a suffit pour decupler mon envie de lire cette oeuvre, ca a l'air vraiment TRES interessant.

Derniere chose, avant de rentrer dans un possible debat par la suite.

Ne crois-tu pas que finalement, sans etre aussi construit que l'Ethique d'apres ce que j'ai entendu, tous nos débats ici ont une dimension géométrique ? dans le sens ou certains arguments s'ajoutent a d'autres, pour deduire les doutes d'une personne OU meme de soi-meme etc...

Selon moi, compte tenu que la philosophie est un exercice de l'esprit humain, indépendament de toute notion autre que celle qui découle de l'esprit, effectivement, je crois que toute construction intellectuelle relative à la philosophie dépend de la raison. Et dès lors, il y a forcément un cheminement logique, des déduction, des observations, des propositions basées sur notre réalité, ou sur ce que l'on peut constater de notre réalité....comme par exemple le comportement des hommes, ect....

Un scholie c'est une remarque complémentaire suivant un théorème, une proposition. Ca complète une proposition en fait. Rien à voir donc avec une parabole, qui elle est un mode d'expression cherchant un rapprochement d'idée.


Dernière édition par Shaolin le Jeu 1 Déc 2011 - 4:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Jeu 1 Déc 2011 - 4:18

Okay

Bon ben en tous cas merci pour le partage de vidéo. Ca a ouvert mon appétit d'Homme, et au moins je serai capable de remonter a la cause première de ce qui a causé mon envie de lire l'Ethique (enfin je crois, il m'a mis le doute ce fourbe de Spinono )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Jeu 1 Déc 2011 - 4:22

@.:: CàmisOle ::. a écrit:
Okay

Bon ben en tous cas merci pour le partage de vidéo. Ca a ouvert mon appétit d'Homme, et au moins je serai capable de remonter a la cause première de ce qui a causé mon envie de lire l'Ethique (enfin je crois, il m'a mis le doute ce fourbe de Spinono )

De rien, par contre, tu verras que, tel un livre, si tu écoutes plusieurs fois l'audio, tu te rendras compte qu'à chaque nouvelle écoute, tu comprendras quelque chose d'une meilleurs manière que la fois précédente, car plus tu as la chose en tête, plus c'est automatique, et plus le sens se dévoile. Faut être motivé quoi, mais c'est tellement bon de découvrir à chaque fois quelque chose d'important qui paraissait insignifiant à la première écoute. Et plus tu avances dans le compréhension, plus l'évidence d'une certaine vérité se fait entrevoir, enfin c'est mon avis ça.

Moi en fait j'écoute ça en voiture, c'est un gain de temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Jeu 1 Déc 2011 - 4:34

@.:: CàmisOle ::. a écrit:
Je connais pas le mot scholie ? est-ce la meme chose a peu pres, qu'une parabole ?

Pendant l'ecoute des 3 premieres parties j'me suis dit " Shao en fait il est tres spinoziste finalement ", tu as deja sorti beaucoup de choses qui sont dites dans les audios, dans certains débats.

"Celui qui regrette est malheureux deux fois. " j'ai kiffé

Bon pour l'instant j'ai ecouté que les 3 premieres parties, j'suis crevé, j'ai peur de ne pas retenir le reste, en tout cas, ca m'a suffit pour decupler mon envie de lire cette oeuvre, ca a l'air vraiment TRES interessant.

Derniere chose, avant de rentrer dans un possible debat par la suite.

Ne crois-tu pas que finalement, sans etre aussi construit que l'Ethique d'apres ce que j'ai entendu, tous nos débats ici ont une dimension géométrique ? dans le sens ou certains arguments s'ajoutent a d'autres, pour deduire les doutes d'une personne OU meme de soi-meme etc...

Ouai c'est vrai, mais en découvrant Spinoza, je me suis rendu compte que beaucoup des choses qu'il dit sont des questions que je m'étais deja posé plus ou moins depuis l'enfance....la force de sa philosophie, en ce qui me concerne, c'est que tout est cohérent, que pareillement à la religion, elle ne peut pas être réfuté, et elle correspond selon moi exactement à notre réalité, notamment sur le compotement des hommes face à l'irrationnel et à la soumission.....c'est aussi qu'elle me correspond par évidence, c'est à dire que les questions que je me suis toujours posé et à vrai dire les réponses possibles que je me suis fait, concorde pour une grande part avec sa vision à lui...comme par exemple son relativisme, comme par exemple ses propositions sur la naissance des cultes et des rites, sur le besoin des hommes à prier un dieu du fait qu'ils ont pensés assez tôt que les choses qui leurs servent dans la nature pour survivre (fruits, légumes, animaux, ect..) furent mis la exprés pour eux (par une volonté divine tel le dieu des chrétiens), mais à contrario, si c'est effectivement une volonté divine qui a mis des choses exprés pour servir aux hommes, alors il faut nécéssairement expliquer aussi ce qui existe dans la nature et qui est négatif pour les hommes, comme les maladies, les tempètes, les tremblements de terre.......et dès lors, si on pense que la nature ne fait rien en vain, c'est à dire rien d'inutile aux hommes, les anciens furent obligés d'attribuer une volonté autre qu'exclusivement naturelle, donc divine, aux catastrophes naturelles...et donc comment faire pour éviter ces catastrophes, si ce n'est en priant dieu et en l'implorant de nous épargner, donc de se soumettre à lui sans aucune raison logique, philosophique, mais simplement par peur ou par besoin, par nécéssité...........bien qu'en vérité, on voit bien dans notre monde que les dévot comme les impies se partagent de la même manière les bienfaits de la nature, et ses rigueurs (pour reprendre les mêmes termes exact).....donc qu'il n'y a pas de privilégiés en fait, il n'y a pas plus de non croyant malade du cancer, que de croyant...et seule la connaissance des choses nous permet de connaitre ce qui est bon pour nous et ce qui est mauvais, ainsi la science permet cette connaissance........rien ne permet donc dans notre monde de comparer et de dire qu'effectivement, il y a plus d'avantage à être vertueux par soumission à dieu, que de l'être par vertue de raison....la seule différence en vérité, c'est que chez les chrétiens, juifs et musulmans, il y a promesse d'un paradis aprés cette vie là, ce qui est une illusion pour Spinoza, en effet pour lui, l'esprit ainsi que le corps ne survivent pas aprés la mort...il n'y a ni immortalité de l'âme, ni subsistance de l'esprit.....pour lui, il n'y a rien au delà de ce qui est, c'est à dire au delà de notre réalité....pour lui, ce monde là est parfait et achevé..contrairement au point de vue chrétien qui éstime que notre monde est imparfait.....en effet, ce point de vue chrétien éstime qu'au delà de notre monde se trouve un monde + parfait que le notre...pas pour Spinoza qui considére que réalité et perfection sont une même chose.

L'avantage de son travail c'est qu'il a mis tout ça sous forme géométrique, donc dans une forme qui est logique et qui propose un cheminement cohérent dans ses démonstrations, propositions et raisonnements. Spinoza fut inspiré par la philosophie de Descartes dans une certaine mesure...


Dernière édition par Shaolin le Jeu 1 Déc 2011 - 5:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Jeu 1 Déc 2011 - 5:07

Sur FaceBook j'aurais cliqué sur j'aime, mais tu te contentras d'un humble

Bonne nuit et à ce soir pour poursuivre ce sujet qui est l'un des premiers a autant me happer tant il m'interesse.

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 1:28

Ce qui me gene dans la société actuelle, meme si je comprend, c'est que bien que la philosophie est une "science" de l'esprit, j'ai l'impression que de moins en moins d'esprits justement sont ouverts à la pensée philosophique.

Tu vois pour des gens c'est complétement absurde de dire qu'une maison est parfaite alors qu'elle n'a pas de toit car pour eux la perfection est synonyme d'aboutissement esthetique, pratique etc, et que la maison est jugée imparfaite comparée a une autre maison qui elle a un toit. Comme c'est dit dans la video, la perfection existe puisque par définition philosophique, la perfection d'une chose c'est le fait qu'une chose soit dans un etat voulu a un moment voulu. On ne peut pas figer la perfection, ce n'est pas quelque chose de statique, c'est un etat qui evolue a mesure que le temps passe puisque les choses ne peuvent pas etre différentes de ce qu'elles sont au moment ou elles le sont, donc les choses sont dans une constante perfection et c'est d'une logique implaquable. Mais pour la plupart des gens ceci ne veut rien dire, car une fois de plus leur definition de la perfection resulte d'une chaine de cause qu'il les a amener a penser que la perfection est un état inaccessible car leur perception de la perfection est totalement faussé par les exemples qu'on leur donne de choses pouvant etre ou non parfaites.

Et c'est en ce sens que la philosophie est difficile a considerer pour certaines personnes, car la philosophie est bien souvent vraie et fondée alors que la perception des gens de certaines choses est faussée par un nombre de facteurs incalculables qu'eux memes prennent en compte sans en etre conscient, alors que la philosophie c'est vraiment le fondement des choses, pas les choses selon un point de vue passé par 1000 filtres qui dénature les causes premieres des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 2:30

@.:: CàmisOle ::. a écrit:
Ce qui me gene dans la société actuelle, meme si je comprend, c'est que bien que la philosophie est une "science" de l'esprit, j'ai l'impression que de moins en moins d'esprits justement sont ouverts à la pensée philosophique.

Tu vois pour des gens c'est complétement absurde de dire qu'une maison est parfaite alors qu'elle n'a pas de toit car pour eux la perfection est synonyme d'aboutissement esthetique, pratique etc, et que la maison est jugée imparfaite comparée a une autre maison qui elle a un toit. Comme c'est dit dans la video, la perfection existe puisque par définition philosophique, la perfection d'une chose c'est le fait qu'une chose soit dans un etat voulu a un moment voulu. On ne peut pas figer la perfection, ce n'est pas quelque chose de statique, c'est un etat qui evolue a mesure que le temps passe puisque les choses ne peuvent pas etre différentes de ce qu'elles sont au moment ou elles le sont, donc les choses sont dans une constante perfection et c'est d'une logique implaquable. Mais pour la plupart des gens ceci ne veut rien dire, car une fois de plus leur definition de la perfection resulte d'une chaine de cause qu'il les a amener a penser que la perfection est un état inaccessible car leur perception de la perfection est totalement faussé par les exemples qu'on leur donne de choses pouvant etre ou non parfaites.

Et c'est en ce sens que la philosophie est difficile a considerer pour certaines personnes, car la philosophie est bien souvent vraie et fondée alors que la perception des gens de certaines choses est faussée par un nombre de facteurs incalculables qu'eux memes prennent en compte sans en etre conscient, alors que la philosophie c'est vraiment le fondement des choses, pas les choses selon un point de vue passé par 1000 filtres qui dénature les causes premieres des choses.

Ce que tu dis est juste. Mais justement, c'est bien pour ça que Spinoza dit que les gens agissent (moi je rajouterait pensent) toujours en vu des fins, objet naturel de leurs désirs. Personne ne voudrait d'une maison sans toit, car chacun dirait qu'elle n'est d'aucune utilité, ils y verront donc quelque chose d'inachevé, d'imparfait, puisqu'ils comparerons à une maison avec un toit. Et finalement, lorsqu'on dit d'un élève qu'il est con, on le compare forcément à un autre plus apte. Ainsi est né cette notion d'inferieure et superieure, la notion de classe et de catégorie humaine, alors que ça n'a pas de sens, puisque chacun est entièrement ce qu'il est à chaque instant et ne peut pas être plus parfait que ce qu'il est au moment ou il est.

Aprés je ne dit pas que tout le monde se vaut, soit intellectuellement ou physiquement, moi même au boulot je parle avec des gens, soit plus ou moins racistes, et quand j'entends leur arguments, j'ai envie d'exploser tellement c'est d'une bassesse flagrante. Et donc pour Spinoza par exemple, ce genre de gens n'a pas à être jugé, car s'ils sont simplets ou limités (lui les appellerait "vulgaires"), ils sont comme ils sont bien malgré eux au moment où on les considère, car ils comprennent selon leur faculté d'entendement. Mais cela ne veut pas dire pour autant que la communauté doive les laisser faire ce qu'ils veulent, car des gens comme ça au final sont une sorte de menace, du fait même de leur incapacité à s'apercevoir d'une part qu'ils sont limités, et d'autre part, que leur manière de considérer les choses est absurde, et quand je dis ça, c'est dans le sens ou l'absurdité peut être démontrée.

Mais tout cela finalement rejoint aussi le determinisme, dans le sens que finalement, si les choses, comme tu l'as dit, sont parfaite autant qu'elles peuvent l'être au moment où elles sont, les évènements sont aussi ceux qu'ils sont au moment ou ils se produisent. Ainsi, on en revient aux drames et à leurs auteurs. Ainsi, pour Spinoza, il n'y a pas de sens à juger dans l'absolu, selon une morale divine ou en tout cas exterieure au monde des hommes lui même, les actes des hommes. Bien sûr Spinoza ne nie pas la punition humaine, causé par la tristesse que génère l'acte commis sur un être aimé, mais pour lui, tout cela reste strictement dans le domaine des affaires humaines, et d'ailleurs si on regarde le monde et toutes les civilisations, elles ont eu chacune une manière différente de traiter les auteurs d'évènements négatifs en leur sein.

Mais tu as raison, et finalement, Spinoza s'oppose à l'idée de fin, pas forcément pour le monde des hommes, pusique de toute manière ils constate malgré lui que les hommes basent nécéssairement leur vision du monde selon des fins, mais pour la nature et tout ce qui existe en revenche, il exclue toute idée de fin. Et il s'oppose dès lors implicitement aux religions qui prônent la vie et l'existence selon un but. Mais rejetter cela, c'est rejetter le paradis, l'enfer, la volonté d'un dieu qui aurait créé ce monde dans un déssein, un but précis et fini......d'où l'acharnement et le rejet de la communauté juive de laquelle il faisait partie, mais surtout des théologiens, car la philosophie de Spinoza est une philosophie de la joie, de la béatitude, de la liberté...et ça sa va complètement à l'encontre des religions qu'on connait, car ces religions au contraire, culpabilisent l'homme, le rende fautif de ses défauts alors même que c'est la nature elle même qui en est à l'origine. Mais tout cela ne peut pas coller si on s'en tient à la notion de libre arbitre, pour Spinoza, ce sont des causes (connues ou inconnues) qui sont à l'origine des actes des hommes, et donc, si vis à vis des autres hommes, ils peuvent être jugés et punis selon les lois de la cité, ça n'a plus de sens vis à vis d'un dieu qui à chaque instant regarderait les hommes en disant que ça c'est bien et que celà n'est pas bien....car selon Spinoza, il y a un paradoxe à considérer que dieu ne veut pas le mal, car il est forcément à l'origine de ce monde, et vouloir dédouaner dieu de sa volonté d'avoir créé notre monde tel qu'il est, ou en tout cas de l'avoir rendu possible d'être ce qu'il est, c'est rendre dieu imparfait, car ça impliquerait que la nature de dieu est imparfaite, puisqu'il pourrait se passer des chose dans notre monde que lui même n'a pas voulu....or on est quand même en droit d'attendre d'un dieu parfait, que tout découle nécéssairement de sa volonté, et donc autant le bien que le mal.
Mais ça tu le comprendras en écoutant la deuxième emission, qui se focalise + sur la notion de bien et de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 3:14

D'accord

Avant de poursuivre ce débat, j'ai 2 questions a te poser qui sont essentielles pour moi.

Est-ce que la philosophie a existé avant ou apres la religion ?

ET

Est-ce que tu penses que Spinoza aurait été plus "accepté" (meme si c'est pas l'terme que j'veux utiliser) dans la société actuelle qu'au 5ème siecle ? (putain la honte j'suis meme pas sur qu'il est du Vème siecle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 12:22

@.:: CàmisOle ::. a écrit:
D'accord

Avant de poursuivre ce débat, j'ai 2 questions a te poser qui sont essentielles pour moi.

Est-ce que la philosophie a existé avant ou apres la religion ?

ET

Est-ce que tu penses que Spinoza aurait été plus "accepté" (meme si c'est pas l'terme que j'veux utiliser) dans la société actuelle qu'au 5ème siecle ? (putain la honte j'suis meme pas sur qu'il est du Vème siecle)

1) Personnellement je pense que les hommes se sont interrogés sur le monde et leur existence depuis bien plus longtemps que remonte l'ancien testament...d'ailleurs les dessin qu'on voit dans les grottes et qui représente des animaux ou des parties du ciel, montrent bien que les hommes ont toujours eu un rapport avec la nature. Rien que ça pour moi en dit long sur la nécessité qu'on toujours eu les hommes d'intégrer dans leur culture la nature. Et quand on en vient à cela, quand on a cet esprit là, il est difficile de ne pas considérer que ces hommes se soient posés des questions sur eux mêmes et sur leur condition.

2) Baruch Spinoza, également connu sous les noms de Bento de Espinosa ou Benedictus de Spinoza, né le 24 novembre 1632 à Amsterdam, mort le 21 février 1677 à La Haye, est un philosophe néerlandais dont la pensée eut une influence considérable sur ses contemporains et nombre de penseurs postérieurs.

En fait Spinoza il était beaucoup rejeté par les croyants, les théologiens....mais finalement ce fut le cas de tous les gens comme Darwin, etc....c'est à dire qu'à l'époque, l'église et les religieux étaient très puissants, considérés comme supérieur aux gens de la masse, et d'ailleurs ces derniers n'étaient pas dérangés par cela, ils se soumettaient à cette idée, c'est bien pour ça que Spinoza emploie le mot de "vulgaire" à leur encontre. Mais il avait pas mal d'amis aussi, des admirateurs....sinon oui, je pense que la philosophie de Spinoza elle est très répandue à l'heure actuelle. Et sachant que la science a démontré qu'en fait, nous sommes constitués de poussière d'étoile, que nos os contiennent des éléments qui ne peuvent être que généré dans les étoiles, sa vision d'un tout, d'un ensemble est plus crédible que la vision d'un monde ou les hommes, la terre, ect..seraient séparés du reste, tel que l'église concevait les choses avant ces découvertes.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shad Les Cris 20




Masculin
Messages : 9595
Date d'inscription : 14/09/2011

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 13:20

@.:: CàmisOle ::. a écrit:

Est-ce que tu penses que Spinoza aurait été plus "accepté" (meme si c'est pas l'terme que j'veux utiliser) dans la société actuelle qu'au 5ème siecle ? (putain la honte j'suis meme pas sur qu'il est du Vème siecle)


XVII Siècle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 14:55

Lol blaireau j'ai dit moi-meme que j'en savais rien alors j'vois pas ce qui est drole la dedans. Tu rentres meme pas dans l'débat en plus, tu sers a rien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 14:57

@.:: CàmisOle ::. a écrit:
D'accord

Avant de poursuivre ce débat, j'ai 2 questions a te poser qui sont essentielles pour moi.

Est-ce que la philosophie a existé avant ou apres la religion ?

ET

Est-ce que tu penses que Spinoza aurait été plus "accepté" (meme si c'est pas l'terme que j'veux utiliser) dans la société actuelle qu'au 5ème siecle ? (putain la honte j'suis meme pas sur qu'il est du Vème siecle)

la religion est tirée de la philosophie.puisque le but reel de la religion est de ce connaitre soit meme et n'est ce pas la la definition de la philosophie??

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 15:05

Ouais mais ma question amenait justement une reflexion qui est: pourquoi l'Homme n'a pas été lui meme un regisseur de la morale, par sa pensée, sa reflexion etc, plutot qu'un Dieu inaccessible, inconnu, uthopique (?) et dont le fonctionnement nous echappe.
J'veux dire les grands penseurs, philosophes et tutti cuanti auraient pu etre des "Dieux" pour les gens, ceux qui pensent le monde et qui amenent les gens a penser le monde pour vivre plus sereinement en accord avec son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 15:11

le dieu inconnu c'est l'homme qui l'a inventé pour dominer ces congénère la masse, la philosophie l'elite se l'ai approprié.

c'est pour ça que tu entendras toujours les religieux basiques ou le athé de base dirent que la philosophie ça sert a rien

si je suie ton raisonnement tout le monde est dieu puisque philosophé est a la portée de tous il suffit juste de le vouloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.:: CàmisOle ::.




Masculin
Messages : 21135
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 15:20

Ouais c'est a la portée de tous physiquement mais spirituellement ya des gens qui y sont completement hermetique, c'est triste. Dans la vie j'connais qu'une personne avec qui j'peux parler comme ca c'est triste *repeat*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 16:14

Le problème de la philosophie pour les absolutistes, pour les théistes, c'est qu'elle peut remettre en cause les écrits qui servent de référence non discutable quant aux sens à donner aux choses.

Aprés y a ceux qui lisent la bible mais qui se sépare du dogme, qui ne considèrent que les écrits comme une philosophie, c'est à dire quelque chose dans lequel il y trouve du sens.

Mais même chez les philosophes il y a tout et son contraire. Aprés l'avantage de la philosophie par exemple de Spinoza, c'est qu'il se base sur des faits, par exemple quand il décrit le comportement des hommes vis à vis des désirs, ect...il est d'ailleurs comme quelques autres un précurseur de la psychologie, de la psychanalyse.

Mais quoi qu'il en soi, il y a énormément de courant philosophique, ce qui permet à chacun de trouver chaussure à son pied, mais deux individu qui ont une orientation philosophique différente, ne tomberont pas forcément d'accord sur la morale, sur l'éthique, , sur la manière de considérer ou de concevoir les choses.

Comme dit Clément Rosset, "on ne demande pas aus philosophes de nous donner des raisons de vivre"

Camisole t'as écouté la deuxième partie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Ven 2 Déc 2011 - 16:21

@.:: CàmisOle ::. a écrit:
Ouais mais ma question amenait justement une reflexion qui est: pourquoi l'Homme n'a pas été lui meme un regisseur de la morale, par sa pensée, sa reflexion etc, plutot qu'un Dieu inaccessible, inconnu, uthopique (?) et dont le fonctionnement nous echappe.
J'veux dire les grands penseurs, philosophes et tutti cuanti auraient pu etre des "Dieux" pour les gens, ceux qui pensent le monde et qui amenent les gens a penser le monde pour vivre plus sereinement en accord avec son esprit.

Parce qu'un homme reste un homme, et dès lors, il ne peut pas faire de miracle pour toi.....la pensée philosophique n'a rien à voir avec des choses surnaturelles, des concepts hors du monde, des miracles, ect......

Le plus grand des philosophes (si ça existe !!) pouvait être bon, mais quoi qu'il arrive, sa parole était humaine, donc la définition de dieu ne peut pas s'appliquer à un humain, enfin, dieu au sens d'être la perfection, au sens ou on le critique. Car dans certaines sectes des gens se prennent pour dieu et d'autres y croient....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philosophie de Spinoza   Aujourd'hui à 19:25

Revenir en haut Aller en bas
 

Philosophie de Spinoza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [MONEY] ...citée dans le livre "Tubes: la philosophie dans le jukebox".
» Pour une contre-histoire de la Philosophie
» La philosophie de la basse
» Nom au choix - Gale Harold - Professeur de philosophie des terminal
» Tarja Turunen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-