Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 - SUICIDE -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mugen
RBien habitué
RBien habitué


Masculin
Messages : 700
Groupe : ---
Date d'inscription : 04/05/2010

MessageSujet: - SUICIDE -   Lun 26 Sep 2011 - 23:30

A quoi servent les souvenirs?
pour exister!


mais alors est ce que FX s'est suicidé pour qu'on se souvienne de lui? et plus généralement est ce que les suicidaires passent à l'acte comme un dernier geste désespéré pour assouvir ce besoin divin d'exister?


Dernière édition par Mugen le Mer 28 Sep 2011 - 23:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Lun 26 Sep 2011 - 23:50

Tu devrais regarder "Sunset Limited" Mugen, tu verras que le suicide n'a pas que pour cause, le fait de vouloir exister d'une manière plus intense dans les esprits, qu'en étant vivant et insignifiant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen
RBien habitué
RBien habitué


Masculin
Messages : 700
Groupe : ---
Date d'inscription : 04/05/2010

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 8:39



J'suis a peu pres d'accord Shao mais j'voulais un débat entre les gens d'ici, autrement j'aurai lu un livre ou autre - C'toujours intéressant la pluralité des avis, même si parfois faussé mais on peut toujours en tirer quelque chose de constructive pour soi même et pour les autres je trouve.


Mais bon, pour enthousiasmer un "rbien" visiblement faut parler de religion ;p


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slimane




Masculin
Messages : 6469
Age : 115
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 17:45

Les suicidaires sont souvent fragiles d'esprit, quand on a des difficultés de surmonter des étapes dans la vie, faut voir un psy, se faire suivre quoi, je pense que c'est l'mieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalorenzo




Masculin
Messages : 6579
Age : 23
Groupe : Concurrence D-Loyale
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 17:56

Les gens qui se suicident sont lucides et savent que la vie ne leur apportera rien pour soulager leur douleur, peu importe l'origine de cette derniere. Ou sont idiots et... la j'ai pas grand chose a dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slimane




Masculin
Messages : 6469
Age : 115
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 17:58

Ouais mais sa fou l'seum des jeunes de 20ans en bonne santé qui se suicide après une depression amoureuse alors que des petits de 7ans sont en fauteuil roulant, j'classe ce genre de personne chez les idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NyniE

Administratrice


Féminin
Messages : 16407
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 18:18

on se suicide lorsqu'on ne trouve plus d'intérêt à l'existence, que l'on souffre trop et que ce n'est plus supportable

dans ce mal-être j'imagine que pour certains il peut y avoir quelque part cette "envie d'exister" dont tu parles, qui n'est pas satisfaite, mais je pense que cela fait partie d'un ensemble de peines, et que ce n'est pas la seule raison qui peut motiver un tel acte, car finalement ressentir le besoin d'exister plus, ça traduit forcément d'autres choses, je suppose

sinon pourquoi ce titre à ce topic, laissant penser à un sujet assez vaste, alors que tu centre précisément la discussion sur le suicide lors de ton premier post ? est-ce que tu as d'autres idées à partager sur les souvenirs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nynietoonexzepl8
NyniE

Administratrice


Féminin
Messages : 16407
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 18:26

et je ne vois pas ce que l'idiotie a à voir là-dedans...

quand quelqu'un en vient à se donner la mort on ne peut pas considérer qu'il a fait cela légèrement, et s'il l'a fait légèrement, il y a fort à parier que cet individu avait un problème profond pour ne pas avoir conscience de ce que ce peut être que mourir

les comparaisons entre les souffrances des uns et des autres ne riment strictement à rien, la douleur est un effet sur une personne précise, c'est cela que l'on mesure, il n'est pas question des conditions de vie ou des "problèmes" rencontrés, il est question de leurs conséquences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nynietoonexzepl8
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 18:34

@Slimane a écrit:
Ouais mais sa fou l'seum des jeunes de 20ans en bonne santé qui se suicide après une depression amoureuse alors que des petits de 7ans sont en fauteuil roulant, j'classe ce genre de personne chez les idiots.

Il n'y a pas forcément, ou naturellement devrais je dire, un lien relatif entre les choses. Un mec qui est sur le point de se suicider, il agit en tant qu'il est lui même, selon lui même, pas selon autre chose que ce qu'il est. Même si LES CAUSES qui peuvent le pousser à en venir à ça viennent souvent de l'exterieur, genre un constat sur la nature de la réalité, sur les choses, sur le système du monde, etc...

Relativiser c'est bien si on le fait, mais encore faut il une raison de le faire. Partager sa soupe avec celui qui n'a rien, c'est une raison pratique, mais penser au monde avant de se sucider c'est autre chose, ça relève d'autre chose. Partager sa soupe c'est un partage, le vie en elle même n'a rien d'un partage, c'est quelque chose qu'on accepte ou pas. Celui qui se suicide pour une raison quelconque, qui peut paraitre conne ou pas, s'il en vient à le faire, alors les choses sont ce qu'elles sont. Dire que c'est con, ce n'est que voir les choses vis à vis de soi même et de juger selon des causes que nous ignorons et que du coup nous n'incluons pas dans notre analyse ou notre jugement.

Pourquoi faut il toujours que les gens jugent vis à vis d'eux mêmes? En légitimité de quoi les gens peuvent parler de choses dont ils ignorent tout? Si ce n'est parce qu'ils croient que ce qui fait d'eux ce qu'ils sont est nécéssairement valable pour les autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slimane




Masculin
Messages : 6469
Age : 115
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 18:51

Nan je juge pas mais voila même si les conséquences sont grave, le suicide c'est pas la principale solution.

Et j'suis pas d'accord, quand tu dis la vie en elle même n'a rien d'un partage biensur que si, la vie c'est un apprentissage, et on peut apprendre beaucoup d'chose par d'autres personnes plus anciennes, moi quand j'suis mal j'pense toujours qu'il y a pire, et que mes conditions d'vies mêmes si elles sont bof, c'est rien comparé à la misère d'Afrique. Donc Oui encore une fois j'parle de ma propre pensée, mais c'est normal, j'peux pas parler a la place de quelqu'un d'autre si je n'sais pas ce qu'il y a dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 19:38

@Slimane a écrit:
Nan je juge pas mais voila même si les conséquences sont grave, le suicide c'est pas la principale solution.

Et j'suis pas d'accord, quand tu dis la vie en elle même n'a rien d'un partage biensur que si, la vie c'est un apprentissage, et on peut apprendre beaucoup d'chose par d'autres personnes plus anciennes, moi quand j'suis mal j'pense toujours qu'il y a pire, et que mes conditions d'vies mêmes si elles sont bof, c'est rien comparé à la misère d'Afrique. Donc Oui encore une fois j'parle de ma propre pensée, mais c'est normal, j'peux pas parler a la place de quelqu'un d'autre si je n'sais pas ce qu'il y a dans sa tête.

Je suis d'accord que le suicide n'est pas la seule solution, mais quand un suicidaire est passé à l'acte, pour lui, c'était la seule, car sinon il ne l'aurait pas fait. Il aurait pu se faire qu'il puisse rencontrer quelqu'un qui aurait réussi à le dissuader, mais ce n'est pas toujours le cas, d'une part de rencontrer la bonne personne qui saura argumenter, et d'autre part même avec de bons arguments, celui qui est determiné passera à l'acte.

En apprenant la nouvelle, on peut dire tout ce qu'on veut, que c'est triste, que c'est dommage ou que c'est absurde, mais à quoi cela sert de parler sur quelque chose que persnne ne peut remettre en cause, la réalité? On peut toujours considérer les évènements et les choses différemment de ce qu'elles sont, mais ça n'a pas de sens, ni pour le passé, ni pour l'instant présent, seulement pour l'avenir, car on ne peut influer que sur ce qui n'est pas encore arrivé. Donc que tu t'emploies à vouloir dissuader un suicidaire de ne pas le faire, si ça marche et que ce gars là par la suite, te dit qu'heureusement que tu étais là car finalement voyant sa vie de l'instant et ce qu'il est devenu en ne s'étant pas suicidé, il regrette aujourd'hui son geste du passé, tant mieux, mais il a bien fallu que tu sois là pour l'en dissuader non? Or la réalité n'offre pas cette change à tous ceux qui se suicide, sinon il n'y aurait pas de suicidaire.

Oui mais là quand tu me parles de la vie, c'est en étant dans la vie. Evidement qu'on apprend tous les uns des autres. Mais au fond, chacun de nous est seul. Le soir quand tu te couches, tu es seul, même si y a quelqu'un à coté de toi. Dans ta tête tu es seul, au fond, y a personne d'autre avec toi. Donc quand je dis que la vie ce n'est pas un partage, je veux dire par là que on a pas 1 cerveau pour 10 bonhommes, mais on est unique en tant qu'être. Et c'est cette unicité qui, dans l'ensemble, fait naitre un partage implicite, puisque d'façon, on a guerre le choix de vivre ailleurs que sur terre, donc en compagnie des autres, et d'autres part, même le plus grand des misanthrope est contraint de partagé un minimum de vie sociale avec les autres, pour se nourrir, se soigner, ect...car il ne peut pas à lui même possèder toute la connaissance du monde.

En fait, c'est le fait de ne pas connaitre l'avenir proche ou lointain, qui peut pousser ou non les gens à se suicider. En effet, imaginons par exemple un vieux de 70 ans en afrique à l'heure actuelle, dans une région pauvre. Ce gars là, il a vécu toute sa vie dans la misère, il a traversé sa vie en voyant les choses, et pour lui, rien na changé, il a passé 70 ans à vivre la même vie et à subir la même misère. Est ce qu'un gars comme ça doit nécéssairement en venir à penser qu'il faut continuer à faire des enfants encore et encore, quitte à ce que ces enfants vivent la même vie merdique que lui, ou bien peut il se dire qu'au vu de la réalité, du monde et de la nature même de la réalité de ce monde, il vaut mieux, soit ne pas naitre, et si on nait, qu'il vaut mieux se suicider plutot que comme lui, vivre une vie merdique pendant 70 ans. Donc en fait, la seule chose qui fait qu'un gars comme ça ne viendra pas à se suicider, c'est l'éspoir du changement. Mais comment initié un changement, si ce n'est en allant soit même chercher ce changement? Et quelles sont les conséquences d'un changement en général? Tout simplement la mort, il n'y a pas un exemple au monde ou pour qu'un changement s'opère, il n'y a pas eu de conséquence négative. Alors certes, ceux qui viennent aprés bénéficient de ces changements, mais ceux qui sont mort pour ces changements, qu'ont-ils gagné eux? S'ils se sont battu, c'est pour changer les choses, donc ils avaient le désir que les choses changent, et ce désir il aurait bien voulu le voir être, et en bénéficier.

Et quand bien même certaines choses changeraient, tu ne peux pas être sûr que ces changements resterons, qu'il n'y aura jamais de retour en arrière, etc.....donc ce n'est pas aussi simple que cela de considérer la vie comme quelque chose de bon, de bien, comme une opportunité merveilleuse, etc......

Puorquoi parce que les gens sont physiologiquement pourvus d'un sexe (homme et femme), il faut nécéssairement en venir à penser que le but de la vie c'est la reproduction? Si ça se trouve, les plus intelligents, ceux qui ont tout compris, ce sont ceux qui même s'ils désirent des enfants, n'en feront pas, préférant que ce monde s'arrête plutôt qu'il continu et que toute cette merde continue. Pourquoi cette vision de monde ne serait pas valable ou moins valable qu'une autre? Si on enlève le désir que peut avoir un couple à avoir un enfant, tout comme ils peuvent avoir le désir de partir en vacance, que reste t-il de la raison qui les on poussé à faire un enfant? Est ce que les gens font des enfants parce qu'ils pensent à la retraire et au fait que si y a pas d'adulte quand il seront vieux, personne ne sera là pour payer?



Dernière édition par Shaolin le Mar 27 Sep 2011 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slimane




Masculin
Messages : 6469
Age : 115
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 19:59

@Shaolin a écrit:


Oui mais là quand tu me parles de la vie, c'est en étant dans la vie. Evidement qu'on apprend tous les uns des autres. Mais au fond, chacun de nous est seul. Le soir quand tu te couches, tu es seul, même si y a quelqu'un à coté de toi. Dans ta tête tu es seul, au fond, y a personne d'autre avec toi. Donc quand je dis que la vie ce n'est pas un partage, je veux dire par là que on a pas 1 cerveau pour 10 bonhommes, mais on est unique en tant qu'être. Et c'est cette unicité qui, dans l'ensemble, fait naitre un partage implicite, puisque d'façon, on a guerre le choix de vivre ailleurs que sur terre, donc en compagnie des autres, et d'autres part, même le plus grand des misanthrope est contraint de partagé un minimum de vie sociale avec les autres, pour se nourrir, se soigner, ect...car il ne peut pas à lui même possèder toute la connaissance du monde.

Exactement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 20:07

@Slimane a écrit:
@Shaolin a écrit:


Oui mais là quand tu me parles de la vie, c'est en étant dans la vie. Evidement qu'on apprend tous les uns des autres. Mais au fond, chacun de nous est seul. Le soir quand tu te couches, tu es seul, même si y a quelqu'un à coté de toi. Dans ta tête tu es seul, au fond, y a personne d'autre avec toi. Donc quand je dis que la vie ce n'est pas un partage, je veux dire par là que on a pas 1 cerveau pour 10 bonhommes, mais on est unique en tant qu'être. Et c'est cette unicité qui, dans l'ensemble, fait naitre un partage implicite, puisque d'façon, on a guerre le choix de vivre ailleurs que sur terre, donc en compagnie des autres, et d'autres part, même le plus grand des misanthrope est contraint de partagé un minimum de vie sociale avec les autres, pour se nourrir, se soigner, ect...car il ne peut pas à lui même possèder toute la connaissance du monde.

Exactement.

Donc si tu es d'accord avec cela, tu ne peux pas considérer que la vie c'est un partage, mais simplement que la vie rend le partage possible. Ce qui est différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slimane




Masculin
Messages : 6469
Age : 115
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 20:20

Mais non la vie de tous les jours moi j'parle, même quand t'es seul, ta faim tu vois une pomme dans un arbre tu l'a prend la nature te l'aura donner. Donc c'est un partage.

Après dans nos pensés Oui effectivement on est seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mar 27 Sep 2011 - 22:50

@Slimane a écrit:
Mais non la vie de tous les jours moi j'parle, même quand t'es seul, ta faim tu vois une pomme dans un arbre tu l'a prend la nature te l'aura donner. Donc c'est un partage.

Après dans nos pensés Oui effectivement on est seul.

Dans ce cas on peut dire ça oui. Mais un arbre se moque que tu te suicides, pour lui ça ne change rien du tout, il ne fait pas des pommes pour une espece particulière, que ce soit un homme ou un singe qui mange la pomme, pour l'arbre c'est kiff kiff. Et un un suicidaire se moque je pense qu'un arbre donne des pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mer 28 Sep 2011 - 19:20

compliquer de parler du suicide... certain aime tellement que à force de perdre des être chère il finisse tailler eu même ... faible d'esprit ou fort d'esprit le destin et mesquin un jours tu pourrais bien finir pendu slimane et je dirais pas que ta était faible d'esprit ou autre , alors vraiment un domaine difficile à expliquer voir impossible pas de réponse un mystère de la vie.

L'idée de suicide est le thème central de l'essai d'Albert Camus Le mythe de Sisyphe. Il entame d'ailleurs le livre par « Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux : c'est le suicide ». Il tente de montrer dans cet essai « la mesure exacte dans laquelle le suicide est une solution à l'absurde ». Cependant, même si le suicide était une manière de résoudre l'absurde, Camus le rejette car selon lui il ne faut pas résoudre l'absurde mais l'affronter, par la révolte, idée qu'il développera plus amplement dans son ouvrage L'Homme révolté.

Pour autant, la véritable question qu'il pose, et qui retient l'attention depuis toujours de toute l'humanité, est la suivante : la vie vaut-elle la peine d'être vécue ? Démontrant d'abord l'absurdité de la vie, en cela qu'elle se limite irrémédiablement à la mort, il examine ensuite la pertinence du suicide comme réponse à cette absurdité. Il la mettra rapidement de côté en y opposant une vie révoltée et en méprisant la mort. De cette tension découle une morale du présent, où chaque action ne peut avoir de sens que par l'augmentation quantitative et qualitative des expériences du vécu. La grandeur de l'homme se trouve dans son affrontement permanent avec la mort; savoir tirer toute la richesse de la vie par cette révolte, telle est l'une des missions essentielles, pour A.Camus, de l'humanité.

je suis d'accord avec albert camus personnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Halogène




Masculin
Messages : 10207
Age : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mer 28 Sep 2011 - 19:30

la vie et un partage et heureusement , le simple fait la maintenant de partager des conaissance et de construire des idée sans réponse sa me fait plaisir haha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mer 28 Sep 2011 - 19:59

7piedsousterre a écrit:
la vie et un partage et heureusement , le simple fait la maintenant de partager des conaissance et de construire des idée sans réponse sa me fait plaisir haha

La vie n'est pas un partage...en revenche, l'homme peut faire naitre dans la vie le concept de partage. Ce n'est pas parce que toi tu es affécté parsonnellement par un sentiement de plaisir, lorsque tu partages une idée ou un savoir, que c'est un aspect objectivement recevable pour determiner la vie.
Le partage ce n'est qu'un mot qui définit un contingence, c'est à dire ce qui peut être ou ce qui peut ne pas être. Les hommes sont ils determinés au partage, j'en doute; Peuvent ils en venir à considérer le partage comme un aspect important dans leur vie? Oui je le crois.

J'irai même presque jusqu'à dire que la partage est une nécéssité pratique car la partage des connaissances maintient les pays dans un niveau élevé de technologie et d'avancement. Mais aussi nécéssité subjective, émotionnelle, ou encore de raison, car celui qui partage son pain, choisit il de le faire réellement, si ce n'est par contrainte émotionnelle, par contrainte psychologique (se sentir obligé), ou même religieuse, etc.....

Mais je sais de quoi tu parles en évoquant le plaisir du partage des connaissances et des idées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen
RBien habitué
RBien habitué


Masculin
Messages : 700
Groupe : ---
Date d'inscription : 04/05/2010

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mer 28 Sep 2011 - 21:50

@NyniE a écrit:


sinon pourquoi ce titre à ce topic, laissant penser à un sujet assez vaste, alors que tu centre précisément la discussion sur le suicide lors de ton premier post ? est-ce que tu as d'autres idées à partager sur les souvenirs ?

parceque c'est amusant l'effet de surprise mais j' mets un titre plus explicite si tu veux



edit: pas amusant dans le sens j'me fous des suicidés mais plutot pour apporter un brin de légèreté dans un sujet grave, qu'on soit bien daccord ^_^-







Dernière édition par Mugen le Mer 28 Sep 2011 - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen
RBien habitué
RBien habitué


Masculin
Messages : 700
Groupe : ---
Date d'inscription : 04/05/2010

MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Mer 28 Sep 2011 - 23:05

@Adalorenzo a écrit:
Les gens qui se suicident sont lucides et savent que la vie ne leur apportera rien pour soulager leur douleur, peu importe l'origine de cette derniere. Ou sont idiots et... la j'ai pas grand chose a dire.

@Slimane a écrit:
Ouais mais sa fou l'seum des jeunes de 20ans en bonne santé qui se suicide après une depression amoureuse alors que des petits de 7ans sont en fauteuil roulant, j'classe ce genre de personne chez les idiots.

Ouais , les suicidés sont peut être loin d'être faibles d'esprit ou lâches, mais au contraire ils ont eu une force et une détermination incroyable pour arriver à s'ôter la vie- surtout mû par des idées négatives et peut être de mauvaises raisons mais le courage est bien là.

chacun a son degré de tolérance à la douleur, l'exemple des gens qui crèvent pour une petite piqûre et d'autres qui se foutent des piercing partout sur le corps est aussi vrai pour le mental, donc il m'est difficil de traiter d'idiot l'ado qui se fout en l'air pour une histoire d'amour, il a ses propres évidences


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - SUICIDE -   Aujourd'hui à 16:58

Revenir en haut Aller en bas
 

- SUICIDE -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Soirée Brainful Suicide au Klub de paris le 11 Mai 2007
» Une musique peut elle pousser au suicide?
» Alan Vega et Suicide
» Suicide de l'ex-femme de Bertrand Cantat: que s'est-il passé?
» Survival Is Suicide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-