Hip-hop... Exposez votre art !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelle différence y a t-il....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Quelle différence y a t-il....   Jeu 21 Avr 2011 - 8:04

si, la relifgion et la science était lié d'ailleur la spiritualité c'est de la science c'est une fréquence un stade de vibration il n'y a rien de paranormale la dedans.le monde de l'invisible est comme l'énergie tu
ne l'a voit pas mais elle est bien réel.la religion a transformer ce savoir en herbe pour moutons sans défense.
Tu semblais assez d'accord avec les propos de Michel Collon sur le fait que toutes les nations parti en guerre ont utilisé des prétextes bidon pour arrivé a leur fin donc pourquoi l'église catholique et ces croisades dérogerait a la règle???
Tu confonds les sujets manipulé qui exécutent en étant persuadé de leurs idéologies et le donneur d'ordre qui met l'idéologie dans la tête de ces sujets afin de les manipuler comme des pions.

pour moi ce n'est pas la vérité qui compte puisque l'on
ne sait même pas si elle existe lol
mais je peux dire que je respecte quelqu'un qui garde une logique qui ne se contredit pas d'un sujet a l'autre. A partir du moment ou la personne dit tout et son contraire juste parce que le sujet a changer de forme bah pour moi elle n'est pas crédible même si elle a le sentiment profond de l'être.

pour moi , pouvoir faire le lien en toute chose sans ce contredire et un signe de sagesse et je vois qu'on a pas fini de ce battre contre nos paradoxes lol



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Quelle différence y a t-il....   Jeu 21 Avr 2011 - 21:17

@hacheur a écrit:
si, la relifgion et la science était lié d'ailleur la spiritualité c'est de la science c'est une fréquence un stade de vibration il n'y a rien de paranormale la dedans.le monde de l'invisible est comme l'énergie tu
ne l'a voit pas mais elle est bien réel.la religion a transformer ce savoir en herbe pour moutons sans défense.

POUR MOI la religion ce n'est pas spirituel, la transcande avec dieu n'a rien de réelle, l'état dans lequel se trouvent ces gens lorsqu'ils disent ressentir de la béatitude ou quelconque autres sensations, c'est le même ressenti que peut ressentir quelqu'un assis en bord de mer et qui est en paix et savoure ce moment de tranquilité avec une espece de ressenti fort. Ce ressenti des croyants est est pour moi un sentiment de tranquilité interieure mêlée à une représentation irrationnelle. Je ne nie pas le fait que "l'esprit" peut influer sur le corps et vis versa, mais je ne consent pas à considérer que les deux soient dissociés, c'est à dire que l'un peut s'affranchir de l'autre, pour moi les deux s'interpenetrent, et ce que l'on appel l'esprit, ce n'est pour moi que le résultat de notre structure cérébrale, rien de plus. Il y a des évidences qui ne trompent pas pour moi, comme par exemple ces jeunes qui prétendent être croyant, c'est à dire qui défendent leur religion bec et ongles, alors qu'ils n'en savent rien sur celle ci, simplement parce leur parents ont eu cette attitude envers eux de les élever en leur mettant en tête que telle ou telle chose est vraie. Je ne connais pas un croyant qui puisse admettre ne jamais avoir douté, ou avoir perdu la foi d'un certain degrés à certain moment.....mais comment la faire revenir? Quelqu'un ici m'a dit qu'en allant à un meeting de chrétiens, il a retrouvé la foi en écoutant les discours, mais je crois qu'il y a une part de raison dans ce qu'ils appelent la foi, car pour avoir la foi, il faut interpeter les choses par la raison et s'en figurer quelque chose, ainsi c'est cette figuration qui fera que l'on se laisse prendre ou pas par le sentiment interieur que c'est vrai ou pas. Ca c'est vrai pour ceux qui se penchent sur la question honnêtement, et non pour ceux qui défendent leur dogme simplement par orgueil de le voir triompher ou par volonté de vouloir faire de leur religion héritée, une chose plus vraie que les autres. Quelqu'un qui saute un obstacle, pensant qu'il peut le faire alors que le pari est risqué, s'il a "la foi", il se peut qu'il réussisse comparé à celui qui doute, mais dans ce cas, il n'y a rien de surnaturel, c'est juste que celui qui y croit se donnera finalement les moyens de faire mieux que l'autre, car son psychisme par deja gagnant, contrairement à l'autre qui, étant défaitiste dès le départ, ne procurera pas tous les efforts possibles pour y parvenir.

@hacheur a écrit:
Tu semblais assez d'accord avec les propos de Michel Collon sur le fait que toutes les nations parti en guerre ont utilisé des prétextes bidon pour arrivé a leur fin donc pourquoi l'église catholique et ces croisades dérogerait a la règle???

Parce que à l'époque le pêtrole c'était rien, et des arbres il y en avait partout pour faire du feu, et les gens étaient peu nombreux, donc il n'y avait aucune raison de vouloir partir en guerre si la raison première n'était pas de vouloir imposer une idéologie. Aujourd'hui, les enjeux sont différents car il y a une réelle raison rationnelle et pragmatique pour les nations à sauvegarder leurs intêrets par diverses moyens. L'enjeu d'un pays riche à ne plus avoir d'energie est concret, bien réel.....si demain on nous apprend que y a plus de pêtrole en france et donc plus de voiture, plus de chauffage, etc.....on sait bien que ça peut être le début de la fin, et ils le savent bien tout ça.


@hacheur a écrit:
Tu confonds les sujets manipulé qui exécutent en étant persuadé de leurs idéologies et le donneur d'ordre qui met l'idéologie dans la tête de ces sujets afin de les manipuler comme des pions.

On est pas forcément manipulé lorsque l'on adopte le point de vue de telle ou telle chose, ou quand on a telle ou telle conviction, peut importe laquelle. Croire ce n'est pas être manipulé, c'est avoir le sentiment qu'une chose est vraie selon notre propre représentation ou perception. Quant aux donneurs d'ordres qui peuvent faire faire n'importe quoi à des individus, c'est que quelque part ces individus consentent à accepter d'obéir, donc qu'il y a une cause première à laquelle ils adhèrent avant même de pouvoir subir une influence par le biais de cette cause première qui légitimera l'action. Ils se peut qu'aprés ils conviennent avoir été manipulé, mais sur le moment, il n'y a pas manipulation pour eux, il y a juste adhésion, c'est aprés avoir pris conscience en repensant la chose, qu'ils peuvent comparer la situation avant et aprés, et donc juger de la chose. Mais bien sûr d'un point de vue exterieur, on peut juger dès le départ de la manipulation, pour quelqu'un d'avisé ou d'avertis. Celui qui croit en dieu et à qui on dit qu'il peut tuer un tel car dieu le permet, rien n'empêche cette personne de dire non, rien ne la force à dire oui, dans l'absolu, c'est selon sa propre approche des choses que le choix sera fait, et si c'est un benêt, il se peut qu'il n'est pas la capacité de percevoir l'absurdité de la demande, sauf si pour lui, tuer l'autre est tout a fait légitime, dans ce cas ce sera un choix totalement réfléchi et consentit.

@hacheur a écrit:
pour moi ce n'est pas la vérité qui compte puisque l'on
ne sait même pas si elle existe lol

On ne sait pas si elle existe ou si même il y en a une, bien qu'on soit porté quand même plus facilement à admettre l'idée d'une cause première. Mais est ce que l'on peut considérer qu'une démonstration qui marche en science soit une vérité? Je ne crois pas, mais en tout cas ça marche, et je considère ce qui marche et dont la validation soit constante, comme étant vrai.

@hacheur a écrit:
mais je peux dire que je respecte quelqu'un qui garde une logique qui ne se contredit pas d'un sujet a l'autre. A partir du moment ou la personne dit tout et son contraire juste parce que le sujet a changer de forme bah pour moi elle n'est pas crédible même si elle a le sentiment profond de l'être.

Je suis d'accord mais le problème parfois ne vient pas ce qui est dit mais de ce qui est percu comme étant dit.

@hacheur a écrit:
pour moi , pouvoir faire le lien en toute chose sans ce contredire et un signe de sagesse et je vois qu'on a pas fini de ce battre contre nos paradoxes lol

C'est le principe même de la science ou de la philosophie, puisqu'elles sont toujours remises en cause au fur et à mesure que les experiences ou les théories peuvent apporter des solutions aux aberattions ou aux absurdités repérées dans un raisonnement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hacheur




Masculin
Messages : 10222
Groupe : Psychovore
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Quelle différence y a t-il....   Ven 22 Avr 2011 - 8:01

Je n'ai jamais dit que la religion et la science était lié ou peut être me suis je mal exprimé. Je parlais de la spiritualité, la religion n'est que l'arme qui a endormie cette chose qui est en nous.
Après moi je ne vois pas Dieu comme le voit la religion mais plutôt comme une force une énergie  qui est en chacun de nous.
Ton exemple avec la béatitude ressenti devant un beau paysage et pas mal car c'est exactement ça.
Toi tu l'a dis moi je vais t'expliquer pourquoi on ressent cette béatitude.
En faite quand on regarde un paysage on ne pense a rien il n'y a pas de passé ni de futur que le moment présent qu'on savoure.on peut appeler ça de la méditation.donc oui c'est une paix intérieur mais le plus dur ce n'est pas de l'avoir seul devant un bord de mer lol, mais de l'avoir dans la vie de tous les jours qui nous oppressent avec cette peur du lendemain permanente qui nous empêche de vivre le moment présent et trouver cette béatitude permanente.

L'esprit et la matière le corps ne sont pas dissocié tout du moins ici dans ce monde ils marchent ensemble et d'ailleur on dit bien un esprit saint dans un corps saint.
Pour moi l'esprit n'est pas palpable.

Sur la religion et les coutumes des parents transmis aux enfants je suis entièrement d'accord avec toi.
car je discute souvent avec des musulman témoins de Jéhovah ou évangéliste et je m'aperçois que les question vraiment essentielle ils ne les se sont jamais posés , pourquoi??? Parce que les question réponse était deja prédéfini a leur place par conséquent ils ne peuvent faire l'expérience de la spiritualité mais que l'a simulé et  ce cas concerne les 3/4 des gens qui prétendent avoir la foi.

La foi ne doit pas être  un sentiment elle s'experimente elle doit se vivre.
Pour moi avoir la foi c'est tout l'inverse de la raison justement car la raison elle  est fausse puisqu'elle n'est que format.
La foi s'experimente par l'instinct le sixième sens le ressenti profond des choses.

Pour l'exemple que tu as donné sur la foi avec le franchissement d'un obstacle c'est exactement ça.
c'est pour cela que je crois qu'il faut d'abord croire en soit avant de croire en Dieu car je l'ai déjà dit ici Dieu c'est nous même.
Il n'y a rien de surnaturel bien sur mais ce qui n'ont pas confiance en d'eux Verront quand même ces gens comme des hommes au dessus de la norme parce que cette volonté est au dessus de leur forces alors qu'en realité est simple.
Il suffit de croire en soit et surtout de le vouloir.mais c'est pas évident dans un monde ou même l'amour que nous croyons sincère n'est que format préfabriqué par des sentiments appris par mimétisme par nos parents et le systeme.
D'où l'expression: ce n'est qu'un sentiment = pas réel

Ton 2ieme paragraphe:
A chaque époque il y a eu des guerre pour le profit aujourd'hui il en est de même c'est juste qu'avant c'était les épices et compagnie maintenant le pétrole la forme a changé mais le fond reste le même on se fait toujours la guerre pour les même choses l'argent et le contrôle. Rien n'a changé entre hier et aujourd'hui.

3 ieme paragraphe:
dans une manipulation le premier fautif ce n'est pas celui qui l'a subit car au debut il n'en a effectivement pas conscience.mais celui l'a met en place car lui il sait qu'il trompe les gens.

Connais tu les étapes d'un manipulation???
la première étape c'est d'avoir un discours bienfesant qui va dans ton sens et en apparence qui améliore ta situation.
Et c'est seulement une fois que tu as mordu a l'ameçon que tu découvre le poteau rose lol

donc je dirais que celui qui l'a subit au debut n'est pas responsable par contre ensuite si il continut tout en sachant il est responsable autant que le manipulateur.
Un peu comme les élections presidenticielle. Ici j'ai vu beaucoups de gens croire en Sarkozy pendant les élections il y a 5 ans mdr et aujourd'hui si je vois les même personnes qui tienne le même discours mais avec strausskan ou marine lepen ou Hulot bas je me dis qu'ils sont resonsable car au fond ils connaissent les politiques mais ils suffit qu'on change l'étiquette et le personnage pour qu'ils se disent peut être que...
Ces gens la sont responsable car zu fond ils caussionnent et votent pour cette politique.

Ton exemple sur benêt ne me choque pas si il est cohérent dans sa façon de voir les choses.

Dernier paragraphe:

Bah je regrete que les questions sur la science avance au détriment de la phylosophie lol

après avoir raison je m'en cogne personnellement, si je discute de ces choses la avec toi c'est pour avancer moi même et me prouver des choses pour moi sinon cette discution n'aurait pas lieu car je pense qu'il y a d'autre moyen de se faire remarqué pour son raisonnement c'est de raisonner comme la norme seul ce raisonnement touchera un maximum de gens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Quelle différence y a t-il....   Ven 22 Avr 2011 - 15:54

@hacheur a écrit:
Je n'ai jamais dit que la religion et la science était lié ou peut être me suis je mal exprimé. Je parlais de la spiritualité, la religion n'est que l'arme qui a endormie cette chose qui est en nous.
Après moi je ne vois pas Dieu comme le voit la religion mais plutôt comme une force une énergie  qui est en chacun de nous.
Ton exemple avec la béatitude ressenti devant un beau paysage et pas mal car c'est exactement ça.
Toi tu l'a dis moi je vais t'expliquer pourquoi on ressent cette béatitude.
En faite quand on regarde un paysage on ne pense a rien il n'y a pas de passé ni de futur que le moment présent qu'on savoure.on peut appeler ça de la méditation.donc oui c'est une paix intérieur mais le plus dur ce n'est pas de l'avoir seul devant un bord de mer lol, mais de l'avoir dans la vie de tous les jours qui nous oppressent avec cette peur du lendemain permanente qui nous empêche de vivre le moment présent et trouver cette béatitude permanente.


Oui, mais lorsque l'on est devant un beau paysage, il y a un facteur exterieur "le paysage" qui influt sur nous et nous procure cet état de béatitude. Or, si l'on te met devant une decheterie, cet élément exterieur n'aura sur toi que l'effet inverse, c'est à dire qu'il produira chez toi un état de dégouts, un état inversement proportionnel à celui que tu avait devant un beau paysage. Il s'ensuit donc de tout cela que les états qui nous affectent sont directement dépendant de notre perception des choses. Et je rejoins là ce qu'a pu dire Spinoza dans ses écrits, c'est à dire (je cite):

Persuadés que les choses ont été faites pour eux, les individus pensent que la nature d'un être est bonne ou mauvaise, saine ou corrompue, suivant les affections qu'ils en reçoivent. Par exemple, si les mouvements que les nerfs reçoivent des objets qui nous sont représentés par les yeux contribuent à la santé du corps, nous disons que ces objets sont beaux ; nous les appelons laids dans le cas contraire.C'est ainsi que nous appelons les objets qui touchent notre sensibilité, quand c'est à l'aide des narines, odorants ou fétides ; à l'aide de la langue, doux ou amers, sapides ou insipides, etc. ; à l'aide du tact, durs ou mous, rudes ou polis, etc. Enfin on a dit que les objets qui ébranlent nos oreilles émettent des sons, du bruit, de l'harmonie, et l'harmonie a si fortement enchanté les hommes, qu'ils ont cru qu'elle faisait partie des délices de Dieu. Il s'est même rencontré des philosophes pour s'imaginer que les mouvements célestes composent une certaine harmonie. Et certes tout cela fait assez voir que chacun a jugé des choses suivant la disposition de son cerveau, ou plutôt a mis les affections de son imagination à la place des choses. C'est pourquoi il n'y a rien d'extraordinaire, pour le dire en passant, que tant de controverses aient été suscitées parmi les hommes, et qu'elles aient abouti au scepticisme. Car bien que les corps des hommes aient entre eux beaucoup de convenance ils diffèrent par beaucoup d'endroits, de telle sorte que ce qui paraît bon à l'un semble mauvais à l'autre, ce qui est bien ordonné pour celui-ci est confus pour celui-là, ce qui est agréable à tel ou tel est désagréable à un troisième, et ainsi pour mille autres choses que je néglige de citer ici, soit parce que ce n'est pas le moment d'en traiter ex professo, soit parce que tout le monde est assez éclairé sur ce point par l'expérience.On répète sans cesse : Autant de têtes, autant d'avis ; tout homme abonde dans son sens ; il n'y a pas moins de différence entre les cerveaux des hommes qu'entre leurs palais : toutes ces sentences marquent assez que les hommes jugent des choses suivant la disposition de leur cerveau et exercent leur imagination plus que leur entendement. Car si les hommes entendaient vraiment les choses, ils trouveraient dans cette connaissance, sinon un grand attrait, du moins (les mathématiques en sont la preuve) des convictions unanimes..

@hacheur a écrit:
L'esprit et la matière le corps ne sont pas dissocié tout du moins ici dans ce monde ils marchent ensemble et d'ailleur on dit bien un esprit saint dans un corps saint.
Pour moi l'esprit n'est pas palpable.

Oui c'est là que notre conception diverge, car moi je pense que rien ne subsiste aprés la mort, et d'ailleurs je serais presque tenté de dire qu'on est pareil mort ou vivant, la seule différence étant la mécanique internet du corps qui nous permet de nous mouvoir interieurement comme exterieurement. Comme une ampoule en fait, une ampoule reste une ampoule, allumée ou éteinte, la seule différence de son changement d'état est la mécanique internet de son corps, c'est à dire que si un stimulis vient dynamiser les electrons contenus dans le filament, elle s'allume effectivement, mais sa nature d'ampoule reste la même. Ainsi pour notre corps, ce qui induit la dynamique au départ, et qui nous fait donc passer d'un état allumé à un état éteint ou vis versa, c'est simplement la mécanique interne. Pour moi, le coeur du bébé se met à battre non pas parce qu'un élément exterieur vient lui insufler quoi que ce soit, mais simplement parce que selon sa conception et les étapes de son évolution (de l'embryon à sa finition) l'activité du coeur à un moment donné fait entierement partis des plans de conception. La seule chose qui active notre corps, ce sont les éléments exterieur qui lui permette d'acquérir de l'energie et ainsi d'en dépenser....comme l'ampoule et son filament. Je conçois qu'à cette manière de voir, il faudrait continuer sur d'autres questions, comme celle de savoir pour quelle raison sommes nous là sur terre, quelle peut être le but de tout ça, si ce n'est de vivre et de mourir dans notre corps avant que notr esprit en sorte....mais ces questions reviennent exactement à se questionner à l'inverse, par exemple de savoir pourquoi il a fallu passer par l'enfermement dans un corps pour être libéré ensuite lorsque le corps meurt.....etc...


@hacheur a écrit:
Sur la religion et les coutumes des parents transmis aux enfants je suis entièrement d'accord avec toi.
car je discute souvent avec des musulman témoins de Jéhovah ou évangéliste et je m'aperçois que les question vraiment essentielle ils ne les se sont jamais posés , pourquoi??? Parce que les question réponse était deja prédéfini a leur place par conséquent ils ne peuvent faire l'expérience de la spiritualité mais que l'a simulé et  ce cas concerne les 3/4 des gens qui prétendent avoir la foi.

La foi ne doit pas être  un sentiment elle s'experimente elle doit se vivre.
Pour moi avoir la foi c'est tout l'inverse de la raison justement car la raison elle  est fausse puisqu'elle n'est que format.
La foi s'experimente par l'instinct le sixième sens le ressenti profond des choses.

Je ne peux pas être d'accord avec le fait de dire que la raison est fausse puisqu'elle n'est que format, je veux bien par contre accepter l'idée que de mal raisonner nous trompe. J'avais créé un topic en ce sens, pour faire voir à certains qu'il y a des choses qui peuvent nous paraitre juste et pour lesquels nous jurerions avoir raison, alors que finalement, ce qui nous parait être A JUTE RAISON une évidence, n'est qu'une tromperie de notre esprit. Mais que si à un moment donné de l'histoire, on a pu s'en rendre compte, c'est bien qu'un individu ou quelques individus ont pensés plus loin que ce qui paraissaient être l'évidence. Et donc je ne peux pas penser que la raison soit toujours fausse, bien que dans certain domaine, comme celui de l'éthique par exemple ou de la morale, rien ne soit démontrable comme en mathématique ou en physique ou dans d'autres domaines.

Voir ce topic pour la démonstration >> http://rap-battle.jeun.fr/t48968-question

@hacheur a écrit:
Pour l'exemple que tu as donné sur la foi avec le franchissement d'un obstacle c'est exactement ça.
c'est pour cela que je crois qu'il faut d'abord croire en soit avant de croire en Dieu car je l'ai déjà dit ici Dieu c'est nous même.
Il n'y a rien de surnaturel bien sur mais ce qui n'ont pas confiance en d'eux Verront quand même ces gens comme des hommes au dessus de la norme parce que cette volonté est au dessus de leur forces alors qu'en realité est simple.
Il suffit de croire en soit et surtout de le vouloir.mais c'est pas évident dans un monde ou même l'amour que nous croyons sincère n'est que format préfabriqué par des sentiments appris par mimétisme par nos parents et le systeme.
D'où l'expression: ce n'est qu'un sentiment = pas réel

Pour des gens, beaucoup de gens, la référence ultime pour connaitre la réalité d'une chose, ce sont les sentiments, ils préfèrent voir dans les sentiments la vrai référence, plutôt que dans la raison ou l'analyse. Par exemple, quelqu'un qui me dirait que je suis pour lui un super pote, un bon ami, un frère......de son point de vue à lui, ce qu'il me dit là (en admettant que ce soit honnêtement sont ressenti) ça compte, c'est à dire qu'il a envers moi cet attachement sentimental qui fait qu'il puisse arrivé à formuler un tel propos. Pour moi en revenche, bien qu'acceptant son ressenti, je ne pourrais m'empecher de concevoir cette situation comme ayant besoin d'une explication, et j'en viendrais donc à concevoir le fait qu'il y a des causes à cela, et qu'en réalité ce n'est point lui qui ressent ça, mais que ce sont des causes précises qui l'amène à avoir cet atttirance émotionnelle envers moi. Ainsi pour moi, je ne conçois pas les relations humaines comme étant liées par de réels sentiments, mais même si ces sentiments existent, et moi même d'ailleurs j'en ai, c'est une erreurs de croire en eux. Pour ceux que j'ai mentionné au départ, c'est l'inverse, eux pensent qu'il n'y rien à penser sur les émotions, qu'on doit les vivre entièrement sans se poser de question et tampis sur aprés c'est la désillusion totale. Je ne partage pas ce point de vue, compte tenu qu'il y a autant de sentiments que d'individus, et que tous ne perçoivent pas les choses de la même manière, ce qui est pour moi lé démonstration que les sentiments ou les émotions sont trompeurs, comme le dit Shopenhauer, les sentiments n'ont pour causes que de nous faire souffrir et de nous tromper.


@hacheur a écrit:
Ton 2ieme paragraphe:
A chaque époque il y a eu des guerre pour le profit aujourd'hui il en est de même c'est juste qu'avant c'était les épices et compagnie maintenant le pétrole la forme a changé mais le fond reste le même on se fait toujours la guerre pour les même choses l'argent et le contrôle. Rien n'a changé entre hier et aujourd'hui.

La nécéssité n'était pas la même. Si tu n'as pas de poivre, tu n'en meurs pas, aujourd'hui, les dirigeants occidentaux savent trés bien que si demain on annonce aux gens de nos pays que c'est fini, plus de gaz, plus de pêtrole, plus de confort, etc.....que c'est le début de l'apocalypse en occident, car derrière les apparences trompeuses de ce que l'on nomme "civilisé", se trouve la possibilité pour chacun de trouver quelque chose qui comble l'attente de ses désirs, que ce soit les voitures, les technologies, les voyages, etc....chacun trouve plus ou moins de quoi s'occuper et satisfaire les exigences des désirs. On voit bien dans un pays comme les usa, à peine l'ouragan katrina passé, y a eu des meurtres, des vols en masse, despillages ect.....du confort et de la tranquilité du sentiment d'abondance, on est passé à la nécéssité pour chacun de survivre dans un environnement totalement différent.

@hacheur a écrit:
3 ieme paragraphe:
dans une manipulation le premier fautif ce n'est pas celui qui l'a subit car au debut il n'en a effectivement pas conscience.mais celui l'a met en place car lui il sait qu'il trompe les gens.

Connais tu les étapes d'un manipulation???
la première étape c'est d'avoir un discours bienfesant qui va dans ton sens et en apparence qui améliore ta situation.
Et c'est seulement une fois que tu as mordu a l'ameçon que tu découvre le poteau rose lol

donc je dirais que celui qui l'a subit au debut n'est pas responsable par contre ensuite si il continut tout en sachant il est responsable autant que le manipulateur.
Un peu comme les élections presidenticielle. Ici j'ai vu beaucoups de gens croire en Sarkozy pendant les élections il y a 5 ans mdr et aujourd'hui si je vois les même personnes qui tienne le même discours mais avec strausskan ou marine lepen ou Hulot bas je me dis qu'ils sont resonsable car au fond ils connaissent les politiques mais ils suffit qu'on change l'étiquette et le personnage pour qu'ils se disent peut être que...
Ces gens la sont responsable car zu fond ils caussionnent et votent pour cette politique.

Ton exemple sur benêt ne me choque pas si il est cohérent dans sa façon de voir les choses.


benêt ce n'est pas quelqu'un, c'est un mot qui veut dire être sot ou idiot quoi ^^

Je suis d'accord, c'est comme celui qui est trompé par sa femme. Mais vois tu, j'ai un pote dont la copine l'a trompé, et en fait il s'en aperçut presque sur le moment, il a donc regardé son portable en cachette et il a vu qu'effectivement elle avait un ou deux messages d'un autre mec. Donc là, il y a eu manipulation d'une certaine manière, car elle a caché la réalité en faisant semblant de rien, et pourtant lui s'en est rendu compte. Il y en a d'autres qui n'ont pas cet capacité là de percevoir des petits facteurs qui permettent de voir que quelque chose cloche. C'est pareil pour la manipulation, celui qui se laisse berner par des propos, c'est qu'il est naif ou simplet, même si manipuler, ce n'est pas non plus une bonne chose pour celui qui en use. Dans la nature, c'est à chaque instant que cela se produit, les serpents remus leur queue pour faire croire à un verre de terre, les lions se fondent dans les herbes hautes pour paraitre inaperçu, les baleines induisent en erreur les bancs de poissons pour les encercler, etc....la nature n'est que mensonge et manipulation.....c'est en ça que les gens ou les animaux les plus avisés résistent mieux et survivent, comparé à ceux qui se laissent influencer facilement. Et c'est aussi en ça que pour moi, le sceptissisme est une bonne atitude.


@hacheur a écrit:
Dernier paragraphe:

Bah je regrete que les questions sur la science avance au détriment de la phylosophie lol

après avoir raison je m'en cogne personnellement, si je discute de ces choses la avec toi c'est pour avancer moi même et me prouver des choses pour moi sinon cette discution n'aurait pas lieu car je pense qu'il y a d'autre moyen de se faire remarqué pour son raisonnement c'est de raisonner comme la norme seul ce raisonnement touchera un maximum de gens.


Toute discution a pour cause chez le recepteur de l'information qu'il reçoit, la possibilité pour lui d'entendre de l'autre ce qui pourrait chez lui même suciter autre chose que les résultats de ses propres monologues. Moi je connais des gens qui m'interessent et d'autres pas du tout, tout simplement parce que de mon point de vue, j'entends des choses dites qui m'interpellent selon mon propre degrés de reflexion et selon mes propres capacités, j'entends donc (ou je lis) des choses qui me paraissent être essentielles. En tant que "moi", je me place donc quelque part sur le thermomètre des aptitudes, je suis certes le con d'autres plus aptes...mais par ma position, je ne peux que rejetter ceux qui ne m'apportent rien, n'ayant pas les aptitudes à me sortir quelque chose que je ne puisse considérer comme léger, comme allant de soi....tandis que d'autres me proposent des reflexions interessantes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibbar




Masculin
Messages : 37592
Age : 26
Groupe : Admin
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Quelle différence y a t-il....   Ven 22 Avr 2011 - 16:41

@Shaolin a écrit:


Oui c'est là que notre conception diverge, car moi je pense que rien ne subsiste aprés la mort, et d'ailleurs je serais presque tenté de dire qu'on est pareil mort ou vivant, la seule différence étant la mécanique internet du corps qui nous permet de nous mouvoir interieurement comme exterieurement. Comme une ampoule en fait, une ampoule reste une ampoule, allumée ou éteinte, la seule différence de son changement d'état est la mécanique internet de son corps, c'est à dire que si un stimulis vient dynamiser les electrons contenus dans le filament, elle s'allume effectivement, mais sa nature d'ampoule reste la même. Ainsi pour notre corps, ce qui induit la dynamique au départ, et qui nous fait donc passer d'un état allumé à un état éteint ou vis versa, c'est simplement la mécanique interne. Pour moi, le coeur du bébé se met à battre non pas parce qu'un élément exterieur vient lui insufler quoi que ce soit, mais simplement parce que selon sa conception et les étapes de son évolution (de l'embryon à sa finition) l'activité du coeur à un moment donné fait entierement partis des plans de conception. La seule chose qui active notre corps, ce sont les éléments exterieur qui lui permette d'acquérir de l'energie et ainsi d'en dépenser....comme l'ampoule et son filament. Je conçois qu'à cette manière de voir, il faudrait continuer sur d'autres questions, comme celle de savoir pour quelle raison sommes nous là sur terre, quelle peut être le but de tout ça, si ce n'est de vivre et de mourir dans notre corps avant que notr esprit en sorte....mais ces questions reviennent exactement à se questionner à l'inverse, par exemple de savoir pourquoi il a fallu passer par l'enfermement dans un corps pour être libéré ensuite lorsque le corps meurt.....etc...


La manière robotique de voir les choses =D
Perso je serai pas aussi catégorique que toi là d'sus, je sais pas si on peut expliquer la vie d'un être vivant de la même manière que la durée d'usage d'une ampoule ou d'un objet quelconque.
Ca me paraît un peu trop "rationnel" tu vois, alors qu'ya plein de choses qu'on ne sait pas, et là tu veux expliquer la vie par des choses que tu connais, par exemple, l'ampoule, tu transposes ça à la vie des êtres vivants, au lieu de te laisser penser que ça peut-être autre chose !


@Shaolin a écrit:
Pour des gens, beaucoup de gens, la référence ultime pour connaitre la réalité d'une chose, ce sont les sentiments, ils préfèrent voir dans les sentiments la vrai référence, plutôt que dans la raison ou l'analyse. Par exemple, quelqu'un qui me dirait que je suis pour lui un super pote, un bon ami, un frère......de son point de vue à lui, ce qu'il me dit là (en admettant que ce soit honnêtement sont ressenti) ça compte, c'est à dire qu'il a envers moi cet attachement sentimental qui fait qu'il puisse arrivé à formuler un tel propos. Pour moi en revenche, bien qu'acceptant son ressenti, je ne pourrais m'empecher de concevoir cette situation comme ayant besoin d'une explication, et j'en viendrais donc à concevoir le fait qu'il y a des causes à cela, et qu'en réalité ce n'est point lui qui ressent ça, mais que ce sont des causes précises qui l'amène à avoir cet atttirance émotionnelle envers moi. Ainsi pour moi, je ne conçois pas les relations humaines comme étant liées par de réels sentiments, mais même si ces sentiments existent, et moi même d'ailleurs j'en ai, c'est une erreurs de croire en eux. Pour ceux que j'ai mentionné au départ, c'est l'inverse, eux pensent qu'il n'y rien à penser sur les émotions, qu'on doit les vivre entièrement sans se poser de question et tampis sur aprés c'est la désillusion totale. Je ne partage pas ce point de vue, compte tenu qu'il y a autant de sentiments que d'individus, et que tous ne perçoivent pas les choses de la même manière, ce qui est pour moi lé démonstration que les sentiments ou les émotions sont trompeurs, comme le dit Shopenhauer, les sentiments n'ont pour causes que de nous faire souffrir et de nous tromper..

Pas vraiment d'accord avec ce genre de raccourcis "les sentiments/émotions c'est ceci cela" enfin pas besoin de détailler à mon avis tu sais très bien en quoi jsuis pas d'accord !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=XDAbYVudWdE&list=PLpNbhQklR9
Shaolin
Animateur
Infos & réflexions
Animateur Infos & réflexions


Masculin
Messages : 11093
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Quelle différence y a t-il....   Ven 22 Avr 2011 - 17:47

@Tibbar a écrit:
@Shaolin a écrit:


Oui c'est là que notre conception diverge, car moi je pense que rien ne subsiste aprés la mort, et d'ailleurs je serais presque tenté de dire qu'on est pareil mort ou vivant, la seule différence étant la mécanique internet du corps qui nous permet de nous mouvoir interieurement comme exterieurement. Comme une ampoule en fait, une ampoule reste une ampoule, allumée ou éteinte, la seule différence de son changement d'état est la mécanique internet de son corps, c'est à dire que si un stimulis vient dynamiser les electrons contenus dans le filament, elle s'allume effectivement, mais sa nature d'ampoule reste la même. Ainsi pour notre corps, ce qui induit la dynamique au départ, et qui nous fait donc passer d'un état allumé à un état éteint ou vis versa, c'est simplement la mécanique interne. Pour moi, le coeur du bébé se met à battre non pas parce qu'un élément exterieur vient lui insufler quoi que ce soit, mais simplement parce que selon sa conception et les étapes de son évolution (de l'embryon à sa finition) l'activité du coeur à un moment donné fait entierement partis des plans de conception. La seule chose qui active notre corps, ce sont les éléments exterieur qui lui permette d'acquérir de l'energie et ainsi d'en dépenser....comme l'ampoule et son filament. Je conçois qu'à cette manière de voir, il faudrait continuer sur d'autres questions, comme celle de savoir pour quelle raison sommes nous là sur terre, quelle peut être le but de tout ça, si ce n'est de vivre et de mourir dans notre corps avant que notr esprit en sorte....mais ces questions reviennent exactement à se questionner à l'inverse, par exemple de savoir pourquoi il a fallu passer par l'enfermement dans un corps pour être libéré ensuite lorsque le corps meurt.....etc...


La manière robotique de voir les choses =D
Perso je serai pas aussi catégorique que toi là d'sus, je sais pas si on peut expliquer la vie d'un être vivant de la même manière que la durée d'usage d'une ampoule ou d'un objet quelconque.
Ca me paraît un peu trop "rationnel" tu vois, alors qu'ya plein de choses qu'on ne sait pas, et là tu veux expliquer la vie par des choses que tu connais, par exemple, l'ampoule, tu transposes ça à la vie des êtres vivants, au lieu de te laisser penser que ça peut-être autre chose !

Oui mais c'est bien pour ça que tu ne peux forger une opinion que selon ta propre pensée à un moment donné, c'est à dire selon ce qui te parait être la chose la plus probable selon ta pensée, puisque de toute manière personne ne sait, mais c'est en cela que diverge ensuite les opinions sur les choses, un spirituel ou un religieux ne verra jamais la chose identiquement à un rationnaliste. Je dis que pour moi les choses me paraissent être celles ci, il se peut que je change d'avis un jour ou effectivement que les choses soient tout autrement, mais en l'état actuel des choses et en l'état de mon opinion, je ne vois pas de raison de penser que les choses puissent être autrement, ni en justification, ni en pensées. Mais ça parait être l'air d'une certitude, mais non ça n'en n'est pas une, c'est juste une orientation philosophique ou personnelle qui n'induit rien de certain. C'est bien pour ça que je dit je pense. Si nous ne donnions pas d'opinion personnel, nous ne pourrions parler sur rien, c'est justement parce que nous sommes pensant que nous pouvons dire ceci ou cela. C'est pas une manière robotique pour moi, je ne prends pas une ampoule comme modèle en disant que puisque c'est le cas pour une ampoule, c'est forcément le cas pour les êtres, c'est l'inverse en fait, l'ampoule ne sert que d'analogie.

Quand Moise est venu face à pharaon, il a eu besoin de démontrer ce qu'il prétendait être la vérité de dieu, par des miracles irrationnels, selon la volonté et la puissance de dieu (oui car c'est dieu qui a changé le baton en serpent, pas Moise) c'est bien que dieu a jugé important de démontrer à pharaon par des choses qui pouvaient paraitre absurdes à un homme rationnel, que la vérité était bien celle ci, car qui d'autre aurait pu transformer un baton en serpent hors mis une divinité superieure à l'homme, ayant des pouvoirs que les hommes n'ont pas? Et même si on s'en fou de savoir si cela est vrai ou pas, ce qu'il faut retenir c'est que quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, on ne peut que concevoir les choses selon l'état actuel des choses. Or si parmis nous, des gens pouvaient sortir leur esprit du corps et aller se balader quelque part puis revenir, ça changerait les chose, alors je vois deja des gens venir me dire qu'ils ont vu un reportage ou ça parlait de ça, ou que eux même l'ont experimenté, mais peu impote car moi non et c'est tout ce qui compte. Comme je le repete souvent, si je lâche une pomme, je ne peux que convenir qu'elle est tombé au sol, pour le reste on peut me dire ce que l'on veut, chacun verra de toute manière le monde comme il le perçoit selon ses propres attributions mentales et sa propre reflexion.

Tien d'ailleurs ce que je viens de dire va me pousser à créer un autre topic, qui n'a rien à voir avec suis là

@Tibbar a écrit:
@Shaolin a écrit:


Pour des gens, beaucoup de gens, la référence ultime pour connaitre la réalité d'une chose, ce sont les sentiments, ils préfèrent voir dans les sentiments la vrai référence, plutôt que dans la raison ou l'analyse. Par exemple, quelqu'un qui me dirait que je suis pour lui un super pote, un bon ami, un frère......de son point de vue à lui, ce qu'il me dit là (en admettant que ce soit honnêtement sont ressenti) ça compte, c'est à dire qu'il a envers moi cet attachement sentimental qui fait qu'il puisse arrivé à formuler un tel propos. Pour moi en revenche, bien qu'acceptant son ressenti, je ne pourrais m'empecher de concevoir cette situation comme ayant besoin d'une explication, et j'en viendrais donc à concevoir le fait qu'il y a des causes à cela, et qu'en réalité ce n'est point lui qui ressent ça, mais que ce sont des causes précises qui l'amène à avoir cet atttirance émotionnelle envers moi. Ainsi pour moi, je ne conçois pas les relations humaines comme étant liées par de réels sentiments, mais même si ces sentiments existent, et moi même d'ailleurs j'en ai, c'est une erreurs de croire en eux. Pour ceux que j'ai mentionné au départ, c'est l'inverse, eux pensent qu'il n'y a rien à penser sur les émotions, qu'on doit les vivre entièrement sans se poser de question et tampis si aprés c'est la désillusion totale. Je ne partage pas ce point de vue, compte tenu qu'il y a autant de sentiments que d'individus, et que tous ne perçoivent pas les choses de la même manière, ce qui est pour moi lé démonstration que les sentiments ou les émotions sont trompeurs, comme le dit Shopenhauer, les sentiments n'ont pour causes que de nous faire souffrir et de nous tromper


Pas vraiment d'accord avec ce genre de raccourcis "les sentiments/émotions c'est ceci cela" enfin pas besoin de détailler à mon avis tu sais très bien en quoi jsuis pas d'accord !


Oui je sais monsieur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle différence y a t-il....   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelle différence y a t-il....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Quelle Jackson/Charvel?
» Hound Dog Taylor ...le slide ''crasseux'' mais quelle groove
» Important ! quelle colle utiliser ????
» [ACHAT] Quelle carte son choisir ?
» De quelle génération êtes-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Rap Battle :. :: Discussions diverses :: Info & Réflexion :: Philosophie-